Vihuela

instrument musical

La vihuela est un instrument ancien d'origine aragonaise, cousin du luth renaissance dont il reprend l'accord en quarte, et non un ancêtre de la guitare qui coexistait à la même époque. La vihuela s'étend par la suite à la Castille, au Portugal, où elle est appelée viola de mão, dans le sud de l'Italie du fait des échanges économiques entre l'Espagne et l'Italie, ainsi qu'en Amérique latine par suite de l'arrivée des Espagnols sur ce continent.

Orphée jouant de la vihuela, d'après El Maestro de Luis de Milán. Les vihuelas sont en réalité plus petites.

Fichier audio
La vihuela
La vihuela.
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Vihuela de manoModifier

 
Peinture de la fin du XVe siècle par Hasegawa Nobukata représentant une femme jouant d'une viola de mano à l'italienne.[1]

La vihuela de mano (jouée à la main) est un instrument à cordes pincées popularisé en Espagne au XVIe siècle. Parmi les premières publications pour cet instrument, on peut citer les Tres libros de musica en cifras para vihuela d'Alonso Mudarra (Séville, 1546), publiés en tablature.

Vihuela d'arcoModifier

La vihuela d'arco (jouée à l'archet) se rapproche quant à elle des violes.

Vihuela mexicaineModifier

 
Vihuela mexicaine

Encore en activité aujourd'hui, cette variété de vihuela ressemble davantage encore à une guitare.

Lutherie contemporaineModifier

Elle a la taille d'une petite guitare (3/4), mais avec un dos bombé comme une carapace. Sur les côtés, tout du long, de grosses bandes de marqueterie sont apposées. Le manche se fond dans la caisse de résonance, et ne comporte que quatre frettes en nylon. Elle est montée de cinq cordes en nylon accordées : La - Ré - Sol - Si - Mi.

JeuModifier

Elle est actuellement employée en accompagnement dans les orchestres jouant la musique mariachi.

CompositeursModifier

Compositeurs ayant écrit pour la vihuela :

InstrumentsModifier

Il ne subsiste plus que trois vihuelas d'époque :

Notes et référencesModifier

  1. Alexander Batov, « Reconstruction of a plucked viola from the painting Madonna and Child with Saints by Veronese artist Girolamo dai Libri (1474–1555) », sur vihuelademano.com (consulté le ) : « Viola da mano peut être considérée comme un équivalent italien de la vihuela espagnole. La différence la plus évidente entre les deux ne semble être que la forme de leur corps : des coupes en forme de C avec des coins pointus sur la viole de mano et une forme en huit sur la vihuela. »
  2. https://collectionsdumusee.philharmoniedeparis.fr/0159084-vihuela-de-mano.aspx Vihuela de mano], Musée de la musique, Paris.

BibliographieModifier

  • Hélène Charnassé et France Vernillat, Les instruments à cordes pincées. Paris : PUB, 1970.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :