Victor de Rochas

médecin français
Victor de Rochas
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Victor Henri de Rochas, né le à La Couarde-sur-Mer sur l'île de Ré[1] et mort le à Paris[2], est un médecin français.

BiographieModifier

Fils de chirurgien, il devient chirurgien de marine dès 1852[3], Victor de Rochas part le sur le Styx à destination du Pacifique. Il passe le détroit de Magellan et aperçoit au cap Gregory un campement de Patagons avant d'arriver à Punta Arenas où les vivres manquent. Il repart le pour visiter la baie de Saint-Nicolas où l'on fait monter à bord quelques indigènes à qui l'on offre des habits européens, du café et du tabac. Après treize jours d'une navigation délicate, le navire quitte le détroit puis explore les canaux des côtes patagonnes.

Rochas visite ensuite les Tuamotou et la Nouvelle-Calédonie et y étudie les peuples et le cannibalisme. Il découvre aussi en Nouvelle-Calédonie, le niaouli.

Il fait partie du voyage lorsque le Styx est envoyé sauver des naufragés sur l'île Rossel.

Il devient par la suite, en 1860, médecin à Santiago de Cuba[4] où il se marie le , puis à Pau.

Décédé à Paris , il est inhumé à Bordeaux avec son épouse.

ÉcritsModifier

  • Anthropologie des races noires océaniennes, Revue algérienne et coloniale, (Gazette médicale de Paris, 1860)
  • Essai sur la topographie hygiénique et médicale de la Nouvelle-Calédonie, Paris, Rignoux, 1860
  • Les Iles Loyalty, Bulletin de la Société de géographie, T.XX, 1860, p. 5
  • Voyage à la Nouvelle-Calédonie, Le Tour du monde, vol.3, 1861, p. 130-134 lire en ligne sur Gallica
  • Journal d'un voyage au détroit de Magellan, Le Tour du monde, vol.3, 1861, p. 209-236 lire en ligne sur Gallica
  • Naufrage et scènes d'anthropophagie à l'île Rossel (Louisiade), Le Tour du monde, vol.2, 1861, p. 81-94 lire en ligne sur Gallica
  • La Nouvelle-Calédonie et ses habitants : productions, mœurs, cannibalisme, Paris, F. Sartorius, 1862
  • Cuba sous la domination espagnole, Revue contemporaine, aout et
  • L'Insurrection cubaine, Correspondant
  • Les Parias de France et d'Espagne (Cagots et Bohémiens), Librairie Hachette et Cie, 1876

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie no 8 du , p. 127 (nécrologie)
  • François Bogliolo, Paroles & écritures: anthologie de la littérature néo-calédonienne, 1994, p. 80
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.4, Océanie, CTHS, 2003, p. 337-338  

Notes et référencesModifier

  1. acte naissance AD17 (p. 243/360)
  2. Acte décès Archives Paris (p. 13/31)
  3. Annuaire de la marine (Lire)
  4. Bulletins de la Société d'Anthropologie de Paris, volume 2, (Lire)

Liens externesModifier