Ouvrir le menu principal

Punta Arenas

commune chilienne
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la ville du Chili. Pour la ville du Costa-Rica, voir Puntarenas.

Punta Arenas
ville et commune du Chili
Blason de Punta Arenas ville et commune du Chili
Héraldique
Punta Arenas
Différentes vues de Punta Arenas
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Province Magallanes
Maire Claudio Radonich (RN)
(2016-2020)
Démographie
Gentilé Puntarenense
Population 131 067 hab. (2012)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 09′ 30″ sud, 70° 53′ 56″ ouest
Altitude 37 m
Superficie 1 784 630 ha = 17 846,3 km2
Divers
Fondation
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte administrative du Chili
City locator 14.svg
Punta Arenas
ville et commune du Chili

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte topographique du Chili
City locator 14.svg
Punta Arenas
ville et commune du Chili
Liens
Site web http://www.puntaarenas.cl

Punta Arenas est une ville et commune du Chili dans le détroit de Magellan. Capitale de la région de Magallanes et de l'Antarctique chilien, elle est située dans la péninsule de Brunswick. Elle a été fondée le 18 décembre 1848.

HistoireModifier

À l'origine peuplé par des tribus amérindiennes, le lieu fut nommé Cabo San Antonio da Padua par Pedro Sarmiento de Gamboa le 12 février 1580 puis, plus tard, Sandy Point entre 1669 et 1671. Punta Arenas obtient son nom actuel le 18 décembre 1848 lors de sa fondation officielle par le gouverneur José de los Santos Mardones. En espagnol, Punta signifie « pointe » et Arenas « sables ».

Le 15 février 1899, le président de la nation argentine Julio Argentino Roca et le président du Chili Federico Errázuriz Echaurren se retrouvent à Punta Arenas pour tenter d'apaiser les tensions entre leurs deux pays, liées à des questions frontalières. Cette rencontre est restée sous le nom d'Abrazo del Estrecho (littéralement « accolade du détroit »).

Avant l'ouverture du canal de Panama en 1914, ce fut le principal port pour la navigation entre les océans Atlantique et Pacifique car les navires y étaient préparés pour le difficile passage du cap Horn.

La ville est aussi le siège de l'université de Magallanes, fondée en 1981.

Le port de Punta Arenas est aussi un des principales lieux de départ des expéditions australes. La ville abrite aussi le siège de l'institut national antarctique chilien[1].

DémographieModifier

Sa population était de 131 067 habitants en 2012. C'est la ville la plus peuplée et la plus cosmopolite de la Patagonie chilienne ; principalement les descendants des colons européens : surtout Croates , 50 % de la population est d'origine croate[2] et pour le reste Allemands, Britanniques, Espagnols, Français, Italiens et Suisses[3].

Activités économiquesModifier

L'activité portuaire est la première activité de la ville. La deuxième activité est l'élevage, notamment d'ovins, puis les conserveries. L'activité touristique prend une place non négligeable par des offres (en avion et en navire) vers l'Antarctique, convoitées surtout par les Américains.

L'aéroport international Presidente Carlos Ibáñez del Campo, à 20 km au nord de la ville, dessert les îles Malouines, l'Antarctique, Ushuaïa, la capitale Santiago du Chili et aussi Puerto Williams, Porvenir.

En collaboration avec Ushuaia, l'école d'épigraphie de Ushuaia-Punta Arenas, qui étudie les inscriptions chiliennes et argentines, est un moteur non négligeable de l'économie de ces deux villes. L'école participe également aux Compétitions épigraphiques rassemblant les centres d'étude du même genre[réf. nécessaire].

ClimatModifier

Punta Arenas bénéficie d'un climat subpolaire océanique comme toute l'extrémité méridionale du continent sud-américain. Les températures ne connaissent pas d'importantes variations saisonnières grâce à l'effet modérateur de l'océan. La température moyenne annuelle est de 5,9 °C. L'amplitude thermique entre le mois le plus froid et le mois le plus chaud est de seulement 9,4 °C. Punta Arenas bénéficie également d'un climat assez sec avec un cumul annuel des précipitations de seulement 376 millimètres. Le vent y souffle souvent avec vigueur et peut atteindre la vitesse de 130 km/h en rafale.

Relevé météorologique de Punta Arenas-altitude : 37 m (période : 1970-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 6,5 6,2 5 3,2 1 −0,7 −1,1 −0,1 1 2,6 4,4 5,7 2,8
Température moyenne (°C) 10,5 10,1 8,2 6 3,4 1,5 1,1 2 4 6,4 8,2 9,7 5,9
Température maximale moyenne (°C) 14,7 14,4 12,8 9,8 6,4 4,2 3,7 5,3 7,9 10,6 12,5 14,1 9,7
Précipitations (mm) 38,9 27,8 29,6 36 41,6 28,2 30,2 30,2 24,2 28,7 31,7 28,6 375,7
Source : Le climat à Punta Arenas (en °C et mm, moyennes mensuelles) worldweather.org


JumelageModifier

Personnalités liéesModifier

 
Position de Punta Arenas (en rouge) au sein de la Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien.

Notes et référencesModifier

  1. Sylvain Guyot, « La construction territoriale de têtes de ponts antarctiques rivales : Ushuaia (Argentine) et Punta Arenas (Chili) », L’Espace Politique. Revue en ligne de géographie politique et de géopolitique, no 18,‎ (ISSN 1958-5500, DOI 10.4000/espacepolitique.2466, lire en ligne, consulté le 11 mars 2019)
  2. (es) Congreso Mundial Croata : Los croatas de Chile.
  3. http://www.fribourg-magellan.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=70&Itemid=79&lang=

SourcesModifier

  • (en) Patagonia and Tierra del Fuego, Nautical Guide, 2e édition, Incontri Nautici, 2007, (ISBN 88-85986-34-X)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier