Victor-Auguste Dechamps

prélat catholique

Victor-Auguste Dechamps
Image illustrative de l’article Victor-Auguste Dechamps
Biographie
Naissance
Drapeau de la France Melle, Empire français
Ordre religieux Rédemptoriste
Ordination sacerdotale
Décès (à 72 ans)
Drapeau de la Belgique Malines, Belgique
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Pie IX
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Bernardo alle Terme
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par le
card. Karl von Reisach
Dernier titre ou fonction Archevêque de Malines
Archevêque de Malines
Évêque de Namur

Blason
« Pervia coeli porta manes »
« Porte du ciel toujours ouverte »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Victor Auguste Isidore Dechamps, né le à Melle (Belgique) et décédé le à Malines (Belgique), était un prêtre rédemptoriste, nommé évêque de Namur en 1865 et, deux ans plus tard, en 1867, 14e archevêque de Malines et ainsi primat de Belgique (1867-1883). Il fut fait cardinal en 1875.

BiographieModifier

Victor-Auguste Dechamps est né à Melle (Flandre-Orientale) le .

Il entra dans les ordres chez les Rédemptoristes et fut ordonné prêtre le .

Évêque de NamurModifier

Brillant prédicateur et apologiste de l'Église, Dechamps fut nommé évêque de Namur en 1865 et consacré à Rome par le Cardinal von Reisach le . Durant son bref séjour à Namur il organisa le premier synode diocésain et posa la première pierre du collège de Bellevue, à Dinant ()

Archevêque de MalinesModifier

À la mort du cardinal Engelbert Sterckx il lui succéda sur le siège de Malines. Il fut intronisé en 1868.

Il fut créé cardinal lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme.

Lors du concile Vatican I, il fut un grand partisan de la définition de l'infaillibilité pontificale.

Lors de la première guerre scolaire qui éclata lors de la promulgation de la « loi de malheur » du gouvernement Frère-Orban et du ministre Van Humbeeck, il favorisa la création de nombreuses écoles. À cette époque, la tension fut si vive entre la Belgique et le Saint-Siège que les relations diplomatiques furent momentanément rompues.

Il fut créé cardinal lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme.

Le cardinal Dechamps est également connu pour avoir réfléchi d'un point de vue théologique sur l'acte de foi: Roger Aubert le cite dans la grande somme historique qu'il a consacrée à l'histoire des théologies de l'acte de foi.

Il est le frère d'Adolphe Dechamps, homme politique, partisan résolu de l'unionisme.

À la mort du cardinal Dechamps en 1883, Mgr Pierre-Lambert Goossens, évêque de Namur depuis peu de temps, lui succéda comme archevêque de Malines.

Sa devise était « Pervia coeli porta manes ».

ŒuvresModifier

ArmesModifier

Coupé, au 1 de gueules aux insignes de la Congrégation des Rédemptoristes : à la croix latine alésée d'or, les bras brochant, à dextre sur une pique traversant une éponge au naturel, à senestre sur une lance de même, les deux instruments penchés et mouvants du pied de la croix, le tout sur un mont à trois coupeaux d'or posé sur la ligne de partition ; la croix accostée des monogrammes IHS à dextre et MA entrelacés à senestre, tous deux surmontés de leur signe abréviatif, le tout d'or ; au nimbe rayonnant du même mouvant de la ligne du chef, chargé d'un œil au naturel ; au 2 de sable à l'effigie de Notre-Dame du Bon Conseil de Genazzano : une Vierge de carnation habillée d'une robe d'argent et d'un manteau d'azur tenant sur son bras senestre l'Enfant-Jésus aussi de carnation habillé de gueules, tous deux nimbés d'or, senestrés d'une étoile du même, leurs têtes brochant sur une mandorle couchée également d'or vidée du champ.[1]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • A. Simon, Le Cardinal Sterckx et son temps (1792-1867), 2 volumes, Editions Scaldis, Wetteren,1950.
  • Pape Léon XIII, Encyclique Licet multa au cardinal Dechamps, archevêque de Malines et aux évêques de Belgique, Rome, 3 août 1881.

Notes et référencesModifier

  1. « www.historic.be », Armoiries des Évêques de Namur de 1833 à 1883 (consulté le )

Liens externesModifier