Vicariat apostolique de Vientiane

juridiction catholique au Laos

Le vicariat apostolique de Vientiane (Vicariatus apostolicus vientianensis) est un siège de l'Église catholique dépendant directement du Saint-Siège qui se trouve au milieu du Laos. En 2014, il comptait 15 000 baptisés sur 2 216 000 habitants (0,7 % de la population). Le vicariat ne dispose que de cinq prêtres.

TerritoireModifier

 
Carte du Laos avec le territoire du vicariat.

Le diocèse comprend les trois provinces laotiennes de Houaphan, Xieng-Khouang et Vientiane, la municipalité de Vientiane et la plus grande partie de la province de Bolikhamxai.

Le siège du vicariat se trouve à Vientiane (capitale du pays), à la cathédrale du Sacré-Cœur, petite église bâtie par les missionnaires français en 1928.

Son territoire est partagé en 17 paroisses.

HistoriqueModifier

La préfecture apostolique de Vientiane et de Luang Prabang a été érigée le par la bulle Ad regnum Dei de Pie XI, recevant son territoire du vicariat apostolique du Laos (aujourd'hui archidiocèse de Thare et Nonseng (en)).

Le par la bulle Est in Sanctae Sedis de Pie XII la préfecture apostolique est élevée en vicariat apostolique et prend son nom actuel.

Le , il cède une portion de son territoire du nord à l'avantage du nouveau vicariat apostolique de Luang Prabang.

OrdinairesModifier

StatistiquesModifier

  • 1950: 3 000 baptisés pour 600 000 habitants, 21 prêtres dont 18 réguliers, et 4 religieuses dans 7 paroisses.
  • 1970: 14 112 baptisés pour 435 000 habitants, 53 prêtres dont 49 réguliers, 54 religieux et 45 religieuses.
  • 1975: 18 000 baptisés pour 775 000 habitants, 12 prêtres dont 9 réguliers, 11 religieux et 32 religieuses.
  • 1994: 12 000 baptisés pour 1 217 000 habitants, 4 prêtres séculiers et 29 religieuses.
  • 2005: 11 120 baptisés pour 1 478 000 habitants, 3 prêtres séculiers, 2 religieux et 18 religieuses pour 17 paroisses.
  • 2014: 15 000 baptisés pour 2 216 000 habitants, 5 prêtres dont 1 séculier, 4 religieux, 20 religieuses pour 23 paroisses.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Voir aussiModifier