Ouvrir le menu principal

Vera Zorina

artiste chorégraphique, artiste dramatique, Ballet, cinéma
Vera Zorina
Vera Zorina (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Santa FeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Conjoints
George Balanchine (de à )
Goddard Lieberson (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Vera Zorina, de son vrai nom Eva Brigitte Hartwig, née à Berlin le et morte à Santa Fe (Nouveau-Mexique) le (à 86 ans), est une danseuse d'origine allemande et actrice dans des comédies musicales américaines.

BiographieModifier

Zorina est née à Berlin, en Allemagne. Son père Fritz Hartwig est allemand et sa mère Abigail Johanne Wimpelmann (Billie Hartwig) norvégienne. Tous deux sont des chanteurs professionnels. La jeune Eva grandit dans une petite ville côtière entre Trondheim et Bergen, appelée Kristiansund. Elle débute comme danseuse aux Festiviteten, le plus ancien opéra de Norvège. Elle suit des études au Lyceum for Girls de Berlin et est formée en danse par Olga Preobrajenska et Nicholas Legat[1].

À 12 ans, elle est présentée à Max Reinhardt, qui la fait jouer dans A Midsummer Night's Dream, en 1929 et dans Tales of Hoffman en 1931[2]. Une représentation au Gaiety Theatre de Londres lui vaut une invitation à se joindre comme soliste aux Ballets russes de Monte-Carlo en 1933, date à laquelle elle adopte le nom de scène de Vera Zorina. La compagnie ne veut en effet que des patronymes russes et lui propose de choisir son nom de scène parmi une liste de 20 propositions. Elle choisit le nom de famille le plus facile à prononcer pour elle. Quelques années plus tard, elle obtient le rôle principal de On Your Toes à Londres en 1937. Samuel Goldwyn, qui la voit sur scène, lui propose un contrat de sept ans[3]. Elle apparaît ainsi dans sept films hollywoodiens entre 1938 et 1946.

En 1938, elle épouse George Balanchine qui chorégraphie par la suite la plupart de ses rôles au cinéma et à Broadway[3]. Elle est sa troisième épouse[4]. Son parcours réussi au cinéma la dissuade de revenir à la danse « sérieuse ». Elle contribue par contre, avec Balanchine, à introduire le ballet dans les comédies musicales et à créer un intérêt pour cet art au sein du public américain[3]. Ils divorcent en 1946[2].

Dans les années 1960 et 1970, elle se consacre à des mises en scène d’opéras[3]. Elle meurt en 2003[2].

FilmographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Vera Zorina », sur cinememorial.com
  2. a b et c (en) Anna Kisselgoff, « Vera Zorina, 86, Is Dead; Ballerina for Balanchine », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. a b c et d Mary Kerner, « Zorina Vera », dans Philippe Le Moal (dir.), Dictionnaire de la danse, Éditions Larousse, , p. 464
  4. « L'Opéra de Paris rend hommage à George Balanchine, le journal d’un sculpteur de corps », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier