Ouvrir le menu principal

Vallée d'Angouls

Vallée d'Angouls
Vue de la vallée du Salat et d'Angouls depuis le pic de Peyregere
Vue de la vallée du Salat et d'Angouls depuis le pic de Peyregere
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Coordonnées géographiques 42° 47′ nord, 1° 10′ est

Géolocalisation sur la carte : Ariège

(Voir situation sur carte : Ariège)
Vallée d'Angouls

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée d'Angouls
Orientation nord-est
Longueur
Type
Écoulement Ruisseau d'Angouls

La vallée d'Angouls est une vallée des Pyrénées françaises située dans le département de l'Ariège en région Occitanie, au-dessus de la commune de Couflens.

Sommaire

ToponymieModifier

GéographieModifier

La commune de Couflens, frontalière avec l'Espagne, se situe aux sources du Salat dans le Couserans, à 30 km de Saint-Girons. Elle compte 66 habitants et accueille la mairie dont dépendent les hameaux d'Angouls, Espalots, Lau, Les Capsades, La Souleille et Salau.

Très encaissé, et entouré de massifs d'une altitude variant de 618 m à 2 496 m d'altitude (pic de Montaud), le fond de la vallée reste totalement ombragé de fin novembre à début février.

HistoireModifier

La vallée d'Angouls, au-dessus de Couflens, dans la région du Haut-Salat, présentait, au Moyen Âge, un système défensif complexe en relation avec l'importance de l'occupation du territoire par les populations, depuis des temps très anciens.

Le principal attrait de la vallée d'Angouls est sa nature sauvage. On y rencontre — notamment dans son versant nord-est aujourd'hui complètement dépeuplé et recouvert de forêt — un très grand nombre de ruines, dont la présence peut s'expliquer par le très fort exode rural, qui entraîna son abandon progressif. La vallée est également accessible dans son versant sud-ouest par une route qui atteint en premier lieu le col de Pause (1 500 m), offrant un panorama sur le mont Valier (2 838 m).

Protection environnementaleModifier

Depuis le 1er février 1989, le pic de Montagnol et la vallée d'Angouls ont été classés « zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique », en raison de leur flore des hautes montagnes calcaires avec plantes endémiques (Saxifraga media) ou rares (Valeriana apula, Thymelaea dioica, Campanula speciosa), et de la présence d'une faune de montagne riche, isard, grand tétras, données de présence d'ours (attestée depuis début 2004), marmotte, grands rapaces (aigle royal, gypaète barbu, vautour). Cette zone de 1 655 ha touchant les communes de Couflens et de Seix est destinée à protéger un environnement particulièrement intéressant, mais fragile, des déprédations que peut leur causer l'activité humaine.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier