V-MAX
Constructeur ArianeGroup
Rôle Planeur hypersonique
Statut En développement
Performances
Vitesse de croisière 4 000 km/h
Vitesse maximale 7 000 km/h

Le V-MAX (Véhicule Manœuvrant Expérimental) est un planeur hypersonique développé depuis début 2019 par la France[1]. Ce projet orchestré par la ministre des armées Florence Parly est le fruit d'une coopération entre ArianeGroup et l'ONERA[2].

HistoriqueModifier

En janvier 2019, alors que les forces armées françaises renouvellent leurs capacités d'offensives nucléaires[3] via le AS4NG, la ministre des Armées, Florence Parly annonce le lancement d'un programme visant à développer un démonstrateur de planeur hypersonique.

Le 10 mai 2021, la ministre des Armées annonce qu'un premier vol devrait avoir lieu fin 2021[4].

EnjeuxModifier

Comme l'indique la ministre elle même « Beaucoup de nations s’en dotent, nous disposons de toutes les compétences pour le réaliser : nous ne pouvions plus attendre… », la mise en place d'un tel programme ne pouvait pas trainer. Tandis que les plus grandes puissances avaient déjà annoncé de tels projets (parfois presque aboutis au moment de l'annonce), la France décide de se lancer dans la course à l'hypersonique. De tels engins rendent quasiment obsolètes les systèmes anti-missiles actuels[5].

Notes et référencesModifier

  1. Thomas Burgel, « L'armée française s'apprête-t-elle à tester le V-Max, son missile hypersonique? », sur korii., (consulté le )
  2. « Le planeur hypersonique V-MAX effectuera son premier vol dans les "prochains mois", annonce Mme Parly », sur Zone Militaire, (consulté le )
  3. « Les enjeux du renouvellement des deux composantes de la dissuasion nucléaire – GeoStrategia », sur www.geostrategia.fr (consulté le )
  4. « Le planeur hypersonique militaire français fera son premier vol d'essai en fin d'année », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  5. « DPG Media Privacy Gate », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le )