Avangard (missile)

Lancement d'un missile UR-100N porteur du système Avangard depuis la Base de lancement de Dombarovski le 26 décembre 2018.

Avangard (nommé également Objekt 4202, Yu-71 et Yu-74) est un planeur hypersonique (en) (en anglais : Hypersonic Glide Vehicle) développé par la Russie[1],[2], capable de porter des charges conventionnelles ou nucléaires[3],[4],[5],[6].

Il est lancé par un missile balistique.

HistoriqueModifier

 
Vladimir Poutine assiste au lancement du 26 décembre 2018.

Selon le commandant des Forces des fusées stratégiques de la fédération de Russie, le colonel-général Sergueï Karakayev, les tests du système sont achevés.

En mars 2018, la Russie annonce que le missile est désormais produit en série[7],[5],[8],[9]. Le , TASS annonce qu'il serait déclaré opérationnel et que deux systèmes seront en déploiement en 2019 sans essai complet du système. Deux régiments de six missiles UR-100NUTTH (SS-19) seront en service en 2027[10].

Selon le président russe Vladimir Poutine, Avangard frappe « comme une météorite, une boule de feu »[11],[12]. La vitesse du missile dépasse Mach 20.

Avangard est l'une des six nouvelles armes stratégiques dévoilées par le président russe Vladimir Poutine le [13] (parmi lesquelles on trouve le missile Kinjal et la mise en œuvre du programme RS-28 Sarmat).

Le président russe, Vladimir Poutine, annonce le 27 décembre 2019, la mise en service dans l'Oural de ces premiers missiles hypersoniques Avangard, capables selon les autorités russes d'embarquer une charge nucléaire et pouvant déborder les boucliers anti-missiles américains et européens grâce à sa vitesse de 33 000 km/h et sa faculté de changer de cap et d'altitude[14].

En janvier 2020, les deux premiers engins en service sont utilisés par la 13e division de missiles de la 31e armée de missiles. Elle est cantonné sur une base proche du Cosmodrome de Iasny[15].

PrincipeModifier

Lorsqu'il approche de sa cible, le planeur peut opérer des changements de cap serrés, le rendant « absolument invulnérable à tous les systèmes de défense anti-missiles », selon les autorités russes. Selon le président Poutine, Avangard frappe « comme une météorite, comme une boule de feu ». La puissance de la tête nucléaire embarquée par l'Avangard serait de plus de deux mégatonnes de TNT[16].

RéférencesModifier

  1. (en) Dave Majumdar, « We Now Know How Russia's New Avangard Hypersonic Boost-Glide Weapon Will Launch », sur The National Interest
  2. (en) « Russia to use SS-19 ICBMs as carriers for Avangard hypersonic glide vehicles — source »
  3. (en) Joseph Trevithick, « Here's The Six Super Weapons Putin Unveiled During Fiery Address » (consulté le 19 mars 2018)
  4. « Russia’s New Avangard Hypersonic Missile System To Enter Service By 2019 », sur www.defenseworld.net (consulté le 19 mars 2018)
  5. a et b (en) Sputnik, « Russia's Avangard Hypersonic Glider Warhead Enters Production – Source », sur sputniknews.com (consulté le 19 mars 2018)
  6. (en) « Introducing ‘Avangard’ and ‘Sarmat’: Putin shows off new hypersonic, nuclear missiles », (consulté le 19 mars 2018)
  7. « Russia’s Avangard strategic systems enter series production – source »
  8. « Russia’s Defense Ministry signs production contract for Avangard hypersonic systems »
  9. « Russia’s Avangard hypersonic missile system »
  10. https://tass.ru/armiya-i-opk/5731436
  11. (en) « Russia touts ‘unstoppable’ nuclear missile »
  12. (en) « Russia Boasts New Nuclear Weapons That Can't Be Intercepted »,
  13. (en) « Putin: Russia Creates Advanced Weapons Responding to US Scrapping Missile Treaty », sur Sputnik, (consulté le 31 mars 2018)
  14. « Moscou déploie le missile hypersonique Avangard, son « arme absolue » », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 27 décembre 2019).
  15. (en) « Strategic Rocket Forces », sur Russian strategic nuclear forces, (consulté le 7 février 2020)
  16. (ru) « Источник: первыми носителями гиперзвуковых блоков "Авангард" станут ракеты УР-100Н УТТХ », sur ТАСС (consulté le 27 décembre 2019).

Liens externesModifier

  • [Maitre 2019] E. Maitre, « Avangard : de nouvelles capacités pour la dissuasion stratégique russe ? », Bulletin de l'observatoire de la dissuasion, no 62,‎ , p. 11-12 (lire en ligne [PDF]).