Utilisateur:Ji-Elle/Brouillon8

Ji-Elle/Brouillon8
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Frédéric-Charles Baer[1], né le 15 novembre 1719 à Strasbourg et mort le 23 avril 1797 dans la même ville[2], est un pasteur et théologien protestant, qui fut chapelain de l'ambassade de Suède à Paris[3].

BiographieModifier

Le , il soutient à l'université de Strasbourg une thèse de doctorat dirigée par Jean-Jacques Witter (1694-1747), intitulée : Dissertatio logica de logices amplitudine, cujus portionem x sub praesidio[4].

Il est ordonné pasteur à Paris le 6 août 1742. Nommé chapelain à la chapelle royale de la cour de Suède à Paris, il continue à poursuivre ses recherches et ses publications, ce qui lui permet, le 2 août 1757, d'obtenir, à l'unanimité, un poste de « professeur extraordinaire » à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg. Il n'y enseigne pas, mais conserve le titre et revient prendre son poste de pasteur[5]. En 1784 le pasteur Charles Christian Gambs lui succède à la chapelle suédoise[6] et il retourne dans sa ville natale avec le titre d'aumônier honoraire du roi de Suède. Il y ouvre un cours privé de théologie qu'il assure jusqu'à la fin de sa vie[7].

FamilleModifier

Issu d'un milieu bourgeois alsacien protestant — son père Jean-Philippe Baer était négociant[3] — il fait un grand mariage en épousant Jeanne Eberhardine de Gemmingen, fille d'un chevalier romain à la cour de Wurtemberg et veuve du comte de Schwerin. La cérémonie est célébrée par un proche, le pasteur danois Mathias Schreiber, le 25 octobre 1757 à la chapelle de Suède. Il choisit comme témoins des membres importants de sa communauté, trois banquiers et un bijoutier. Le couple eut deux enfants, un garçon et une fille[8].

ŒuvreModifier

D'une grande érudition, il écrit et traduit des ouvrages théologiques, littéraires, historiques ou scientifiques, en grec, en latin, en allemand, en suédois, en français[8].

  • Oraison funèbre du maréchal Maurice de Saxe (1751[9])
  • Mémoire théologique et politique au sujet des mariages clandestins des protestans de France, où l'on fait voir, qu'il est de l'intérêt de l'Eglise & de l'Etat de faire cesser ces sortes de mariages, en établissant, pour les protestans, une nouvelle forme de se marier, qui ne blesse point leur conscience, & qui n'intéresse point celle des évêques & des curés (1755)
  • Péroraison du discours prononcé dans la chapelle royale de Suède à Paris, à l'occasion du "Te Deum" chanté solennellement en action de grâces pour l'heureuse conservation de Sa Majesté très-chrétienne (1757)
  • Lettre sur l’origine de l’imprimerie (1761[10])
  • Essai historique et critique sur les Atlantiques (1762[11])
  • Prière prononcée dans la chapelle royale de l'ambassade de Suède à Paris, pour le rétablissement de la santé de Mgr le Dauphin (1765)
  • Dissertation philologique et critique sur le vœu de Jephté (1765[12])
  • Oraison funèbre de Louis XV (1774)
  • Sermon sur les devoirs des sujets envers leur souverain (1775)
  • Recherches sur les maladies épizootiques ; sur la manière de les traiter, et d'en préserver les bestiaux (traduction du suédois), 1776[13].
  • (de) Psalmen, Lobgesänge und Geistliche Lieder, zum Gebrauch der Evangelischen Gemeinde zu Paris in der Königl. Schwedischen Kapelle. Gesammelt, zum Theil verbessert und herausgegeben von Friederich Carl von Bäer, Ihro Königl. Majestät in Schweden Hofprediger bey der Königl. Kapelle zu Paris. Im Jahr 1777, J. H. Heitz, 1777, 432 p.
    Recueil de cantiques réunis et revus à l'usage de la communauté protestante de Paris se réunissant dans la chapelle royale de Suède
  • Sermon prononcé dans la chapelle royale de l'ambassade de Suède à Paris, à l'occasion du "Te Deum" chanté, le 4 novembre 1781, pour la naissance de monseigneur le Dauphin (1782).

Distinctions et honneursModifier

Anobli par Louis XV le 29 mai 1772, Frédéric-Charles Baer modifie son nom, signant « Carl von Baer » sur les actes en allemand jusqu'en 1775, puis le plus souvent « Charles de Baer »[8].

Il est membre correspondant de l’Académie royale des sciences de Suède, des Académies de Göttingen (en) et d’Augsbourg et, à partir de 1759, correspondant de l’Académie des sciences de Paris[3].

Notes et référencesModifier

  1. Autres noms : Frédéric-Charles de Baer, Friedrich Carl Baer, Friederich Carl von Bäer, Carl von Baer, Charles de Baer
  2. Eugène et Émile Haag, La France protestante, ou Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l'histoire [...], 1846, tome I, p. 214-215, lire en ligne sur Gallica
  3. a b et c Marc Lienhard « Baer, Frédéric Charles (de) », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, 1983, [lire en ligne]
  4. « Notice bibliographique » BnF [1]
  5. Driancourt-Girod2014, p. 122.
  6. A. Salomon ; « Le pasteur C.F. Baer, chapelain de l'ambassade de Suède à Paris », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, vol. 74, no 4, octobre-décembre 1925, p. 423, [lire en ligne]
  7. Eugène et Émile Haag, La France protestante, ou Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l'histoire [...], 1846, tome I, p. 214, lire en ligne sur Gallica
  8. a b et c Driancourt-Girod2014, p. 128.
  9. Oraison funèbre de... Messire Maurice, Comte de Saxe,... prononcée en allemand dans la Chapelle de M. le Plénipotentiaire de Suède... par Frédéric Charles Baer,... et traduite en françois par l'auteur, 1751, 24 p. lire en ligne sur Gallica
  10. Lettre sur l'origine de l'imprimerie, servant de réponse aux Observations publiées par M. Schoepflin, intitulé Vindiciae typographicae ..., Fournier le jeune, 1761, 44 p. lire en ligne sur Gallica
  11. Essai historique et critique sur les Atlantiques dans lequel on se propose de faire voir la conformité qu'il y a entre l'histoire de ce peuple et celle des Hébreux, Paris, chez Michel Lambert, 1762, 116 p. lire en ligne sur Gallica
  12. Dissertation philologique et critique, sur le vœu de Jephté, rapporté dans le Livre des Juges, chapitre XI, v. 30, 40, Pierre Guillyn, 1765, 52 p.
  13. d'après Erland Tursén (sv), Eduard Sandifort (en), Johan Haartman (sv), Recherches sur les maladies épizootiques ; sur la manière de les traiter, et d'en préserver les bestiaux ; tirées des Mémoires de l'Académie royale des sciences de Stockholm, & traduites du suédois en françois, par M. de Baer, aumônier du roi de Suède, Paris, Lacombe, 1776, 72 p.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Dictionnaire de biographie française, tome IV (Aubernon à Baltar), Paris, Letouzey et Ané, 1948, c. 1173
  • Janine Driancourt-Girod, « Le pasteur Carl Friedrich Baer, un ‘honnête homme’ du XVIIIe siècle », Positions luthériennes, no 21, 1973, p. 57-63
  • Janine Driancourt-Girod, « Vie religieuse et pratique d’une communauté luthérienne à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles : d'après les statuts et les registres paroissiaux de la Chapelle Royale de l'Ambassade de Suède », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, no 119, 1973, p. 1-34, [lire en ligne]
  • Janine Driancourt-Girod, L'insolite histoire des luthériens de Paris. De Louis XIII à Napoléon, Paris, Albin Michel, (1re éd. 1992), 376 p. (texte remanié d'une thèse d'État de 1990 en 4 vol.)
  • Eugène et Émile Haag, La France protestante, ou Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l'histoire [...], 1846, tome I, p. 214-215, lire en ligne sur Gallica
  • Marc Lienhard « Baer, Frédéric Charles (de) », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, 1983, [lire en ligne]
  • Charles Ortlieb, « Les Alsaciens à l'ambassade suédoise à Paris. Un mariage romantique », La Vie en Alsace, 1926, p. 88-92
  • A. Salomon ; « Le pasteur C.F. Baer, chapelain de l'ambassade de Suède à Paris », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, vol. 74, no 4, octobre-décembre 1925, p. 423-452, [lire en ligne]
  • Édouard Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, Rixheim, t. I, 1909, p. 75-76, lire en ligne sur Gallica

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Catégorie:Naissance à Strasbourg Catégorie:Décès à Strasbourg Catégorie:Naissance en novembre 1719 Catégorie:Décès en avril 1797 Catégorie:Étudiant de l'université de Strasbourg Catégorie:Personnalité du protestantisme alsacien Catégorie:Pasteur alsacien Catégorie:Enseignant à la faculté de théologie protestante de Strasbourg