Ustad Mansur

peintre moghol

Ustad Mansur, connu aussi sous le simple nom de Mansur, est un peintre moghol du XVIIe siècle, actif principalement entre 1590 et 1624. Peintre animalier et de fleurs ainsi que peintre de cour, son art se caractérise par une étude rigoureuse et détaillée de la nature qu'il a fixée dans de nombreuses miniatures. Sa célébrité est reconnue unanimement dans le monde entier, mais plus particulièrement dans le monde indien.

Ustad Mansur
Fonction
Peintre de cour
Biographie
Décès
Activités
Peintre, enlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sponsor
Genres artistiques
Miniature d'Ustad Mansur, vers 1624. Dodo parmi d'autres oiseaux rares en Inde moghole.

Il est bien représenté au Musée national (New Delhi), au Bharat Kala Bhavan, de Varanasi, au Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya, de Mumbai, au Victoria and Albert Museum, au British Museum et au Metropolitan Museum of Art ainsi qu'au Musée des Beaux-Arts (Boston).

StyleModifier

Mansur étudie, d'abord dans l'atelier que l'empereur Moghol Akbar entretient dans son palais, en tant que « peintre des bordures ». Dans cet atelier l'héritage de la miniature persane, avec ses codes stricts, est dépassé par un style naturaliste où les animaux apparaissent plus vivants[1]. Ceci semble relever d'un élément propre à la culture indienne, la sympathie pour le monde animal, qui est dépeint en détails naturalistes et avec des traits propres, chaque fois, à tel animal particulier, sa physionomie. En aucun cas il ne s'agit d'une image qui pourrait être sujet d'adoration, comme dans l'art ancien de l'Inde, les peintres moghols n'accordent quasi aucune place aux émotions et au spirituel dans leurs miniatures[2]. Les peintures révèlent plutôt la curiosité du prince, comme Jahangir, pour les animaux et les plantes étonnantes. Tout devant être dépeint, selon le vœu du prince[3], avec une rigoureuse attention au détail, une infinie patience et l'exactitude scientifique « afin que l'émerveillement dont ils sont l'objet par voie de bouche à oreille s'en trouve ainsi accru » . Ce qui correspondait aussi aux descriptions précises que Jahangir a laissé, et ces animaux pouvaient faire partie des cadeaux princiers, à l'époque de Mansur[4]. En 1620, Jahangir, émerveillé par la floraison printanière, commanda à Mansur des études florales dont ce dernier fit plus d'une centaine. Ce motif, les plantes en fleurs, fut, probablement grâce à ces études minutieuses[5], le motif préféré de la génération suivante, tant en peinture, comme bordure des miniatures, dans les ornements d'architecture que dans l'ornementation des tissus.

Ustad Mansur tient sa célébrité à cette « précision scientifique »[6] dans ses études de nature, plantes et animaux au style naturaliste. Les peintres Abu'l Hasan, Farrukh Beg, Govardhan, 'Inayat, Manohar, Muhammad Nadir, Murad (ou Mirar) et Pidarath, dans le même atelier, travaillaient sur les mêmes motifs mais dans des styles différents.

Galerie d'imagesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Som Prakash Verma, Ustad Mansur : Mughal painter of flora and fauna, New Delhi, Abhinav Publications, , 164 p., 26 cm (ISBN 81-7017-365-5, lire en ligne)
  • Anjan Chakraverti (trad. de l'anglais), La miniature indienne : Mughal painter of flora and fauna, Paris, Charles Moreau / Roli Books et Jansen BV, , 140 p., 22 cm (ISBN 2-909458-29-6), p. 49-50


RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ustad Mansur » (voir la liste des auteurs).
  1. Som Prakash Verma, 1999, p. 21 et 22 : « a more naturalistic rendering of birds and animals ».
  2. Som Prakash Verma, 1999, p. 22
  3. Som Prakash Verma, 1999, p. 38
  4. Anjan Chakraverti, 2005, p. 41
  5. Anjan Chakraverti, 2005, p. 50
  6. Anjan Chakraverti, 2005, p. 49
  7. Notice du Victoria and Albert Museum, page consultée le 30 août 2014
  8. Matthias Tomczak, Mansur (Ustad Mansur), page consultée le 30 août 2014.