Ursy

commune suisse

Ursy
Ursy
Vue du village
Blason de Ursy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
District Glâne
Syndic Philippe Conus
N° OFS 2102
Démographie
Population
permanente
3 198 hab. (31 décembre 2018)
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 05″ nord, 6° 50′ 03″ est
Altitude 790 m
Min. 654 m
Max. 873 m
Superficie 14,96 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Ursy
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg
Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Ursy
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ursy
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ursy
Liens
Site web www.ursy.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ursy est une localité et une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Glâne.

HistoireModifier

En 1997, on a trouvé à Ursy des séchoirs-fumoirs d'époque romaine (IIe et IVe siècles), uniques dans le canton[3]. Le village, mentionné pour la première fois en 1234, devient une propriété de la ville de Fribourg (bailliage de Rue) en 1536. En 1798, le village est érigé en commune et rejoint le district de Rue jusqu'en 1848[4].

GéographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Ursy mesure 1 496 ha[2]. 9,3 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 66,6 % à des surfaces agricoles et 24,1 % à des surfaces boisées[2].

Ursy est limitrophe de Le Flon, Montet (Glâne), Rue et Siviriez ainsi que Chavannes-sur-Moudon et Lucens dans le canton de Vaud.

LocalitésModifier

Ursy comprend les localités suivantes avec leur code postal et les dates des différentes fusions :

Localité NPA Année de fusion
Bionnens 1670 2001
Esmonts 1670 2006
Morlens 1674 1991
Mossel 1675 2001
Ursy 1670 2001 et 2012
Vauderens 1675 2001
Vuarmarens 1674 1991, 2006 et 2012

ToponymieModifier

Vers 1160 le village se nomme Ursei, Urseio en 1190, Ursez en 1215, Ursi en 1235, Vrsy en 1403. L'origine de son nom est à attribuer au gallo-romain Urciacus, d´un gentilice Ursius dérivé du latin ursus, « ours », avec le suffixe -acus[5].

On retrouve l'image de l'ours sur les armoiries de la commune.

DémographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Ursy compte 3 198 habitants en 2018[1]. Sa densité de population atteint 214 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population d'Ursy entre 1850 et 2008[6] :

Patrimoine bâtiModifier

L'église Saint-Maurice, construite entre 1862 et 1868 d'après les plans de l'église Saint-Martin de Fribourg, a été restaurée en 1933, 1979 et 2018. Elle contient du mobilier liturgique assorti d'origine, en marbre de Carrare, des tableaux de Henri Kaiser ainsi que 17 verrières de Charly Cottet[7]. Elle est inscrite comme bien culturel d'importance régionale[8].

 
L'église d'Ursy

Le village compte également une école primaire (route d'Oron 4) de style Heimatstil datant de 1906[3].

IndustrieModifier

Les caves de stockage et d'affinage des fromages de Mifroma SA, une entreprise de Migros, sont construites dans des cavernes creusées dans la molasse, où règne une humidité de 95 % et une température de 12 °C. La caverne principale mesure 220 m de long sur 18 m de large. Cette entreprise emploie 230 personnes.

RéférencesModifier

  1. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le lieu de naissance et la nationalité », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. a b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a et b Guide artistique de la Suisse, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 181-182.
  4. Article Ursy dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  5. « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » (consulté le 9 décembre 2014)
  6. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  7. Gérard Pfulg, Vitraux modernes. Romont (FR) et environs (Guides de monuments suisses 50/499-500), Société d’histoire de l’art en Suisse, Berne 1991, pp. 17-20.
  8. [PDF] Liste des objets B - Canton de Fribourg

Sur les autres projets Wikimedia :