Ouvrir le menu principal

URBACT est un programme européen d’échanges pour un développement urbain durable. Il soutient la coopération entre villes européennes pour favoriser leur développement économique, social et environnemental.

Vingt-neuf États participent au programme URBACT : les vingt-sept États membres de l'Union européenne ainsi que la Suisse et la Norvège. Le programme inclut également 300 villes et 5000 autres participants. URBACT est cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et les États membres du programme.

Sommaire

URBACT I (2002-2006)Modifier

Le programme URBACT I est créé en 2002 pour permettre des échanges d'expériences entre les villes participant, ou ayant participé, aux programmes Urban I et II[1].

Durant cette période, 38 projets Urbact ont été réalisés, impliquant 217 villes de 29 pays et 57 autres partenaires, notamment des régions et des universités. Les travaux des réseaux mis en place dans le cadre d'Urbact I se sont centrés sur six thématiques principales : la participation citoyenne, l'activité économique et l'emploi, les jeunes, la sécurité urbaine, les populations d'origines étrangères et l'approche intégrée de la régénération urbaine.

URBACT II (2007-2013)Modifier

La période budgétaire 2007-2013 est marquée par la disparition du programme Urban. Urbact est cependant poursuivi sur une base plus large : l'ensemble des villes de l'Union européenne peut alors participer aux réseaux thématiques et groupes de travail mis en place. La Roumanie et la Bulgarie, qui ont rejoint l'Union européenne en 2007, participent au programme, tout comme la Suisse et la Norvège, non membres de l'UE, mais y prenant part en tant qu'États partenaires[2].

Le programme est inauguré le 2 octobre 2007 par la Commission européenne. Le programme URBACT dépend pour la période 2007-2013 de l'Objectif 3 de la politique régionale de l'Union européenne, et plus particulièrement de son troisième volet « coopération territoriale européenne », à l'instar des programmes Interreg, Interact et Orate[3].

Les projets URBACT II réunissent chacun six à douze partenaires qui travaillent ensemble pendant deux à trois ans sur une thématique urbaine. Ils font émerger des réponses efficaces et durables aux grands enjeux urbains. En 2007 et en 2010 sont organisés des appels à projets. Des groupes de villes européennes peuvent alors se porter candidats pour former un « réseau thématique », d'une durée de trois ans, ou un « groupe de travail », d'une durée de 2 ans. Les réseaux et groupes retenus sont financés à hauteur de 70 à 80 % par le programme. Urbact II dispose d'une dotation de 53 millions d'euros du FEDER pour la période 2007-2013[2], un montant qui permet de financer 46 réseaux thématiques et 14 groupes de travail pendant la période.

Structure du programmeModifier

Le programme Urbact II est dirigé par un comité de pilotage (Monitoring Committee) composé de deux représentants de chacun des 29 États participants. La présidence du comité de suivi est assurée par un État membre, élu pour une année. Le programme est présidé par l'Allemagne en 2007 et par la Slovénie en 2008.

La mise en œuvre au quotidien du programme est assurée par un Secrétariat technique conjoint, basé à Saint-Denis, en France. Le programme dispose en outre, conformément au règlement n°1080/2006 de la Commission, d'une autorité de gestion (Managing Authority), la Délégation interministérielle à la ville, et d'une autorité de certification, la Caisse des dépôts et consignations.

Notes et référencesModifier

  1. Délégation interministérielle à la ville, consulté en septembre 2008.
  2. a et b Informations consultées sur le site de la DG Regio, consulté en septembre 2008.
  3. DG Regio, consulté en septembre 2008.

Lien externeModifier