Urbacodon

genre de reptiles

Urbacodon itemirensis

Urbacodon est un genre éteint de petits dinosaures théropodes, rattaché en 2007 par ses inventeurs Alexander O. Averianov (d) et Hans-Dieter Sues (d), à la famille des Troodontidae[1].

Ces petits carnivores ressemblant à des oiseaux vivaient au début du Crétacé supérieur, il y a environ 95 millions d'années, au Cénomanien. L'espèce type et unique espèce, Urbacodon itemirensis, a été nommée par Averianov et Sues en 2007. Elle a été décrite à partir d'un seul fossile, un dentaire gauche (mandibule), découvert en Ouzbékistan[1].

ÉtymologieModifier

Le nom de genre Urbacodon se compose de l'acronyme « URBAC » rappelant la composition internationale de l'équipe de paléontologues ayant découvert le fossile : Uzbek, Russe, Britannique, Americain and Canadien, et du mot du grec ancien ὀδών, odon, « dent ». Le nom spécifique indique sa provenance, près d'Itemir au nord-ouest de l’Ouzbékistan[1].

DescriptionModifier

La mandibule holotype mesure près de 8 centimètres de long et montre 32 alvéoles dentaires par branche. Les dents sont très serrées. Elles montrent cependant un diastème entre les vingt-quatre dents antérieures et les huit postérieures. C'est un trait caractéristique du genre, mais qui n'est pas considéré formellement comme une autapomorphie, car il pourrait être le résultat d'une variation individuelle. Les couronnes dentaires mesurent de 2 à 4 millimètres de haut[1].

Urbacodon ressemble aux genres Byronosaurus et Mei. Il se distingue de Byronosaurus par un sillon dentaire moins vascularisé et des couronnes antérieures plus bulbeuses, et de Meipar une taille beaucoup plus grande. La bordure des dents d'Urbacodon ne montrent pas l'aspect en « dent de scie » (présence de dentelures), connu chez la plupart des troodontidés[1].

ClassificationModifier

Une analyse phylogénétique de la famille des Troodontidae conduite en 2012 par A. H. Turner et al. précise sa position et le place en groupe frère du genre mongol plus récent Gobivenator. Ensemble, ils forment un petit clade des deux genres les plus basaux parmi les troodontinés[2].

Cette analyse est confirmée par celle conduite par Aaron van der Reest et Phil Currie en 2017, comme le montre leur cladogramme suivant[3] :

Troodontidae

Sinovenator




Anchiornis




Mei



Talos




Byronosaurus




MPC-D 100/44 (Mongolie)



Sinornithoides


Troodontinae


Urbacodon



Gobivenator






Latenivenatrix




Philovenator



Linhevenator






troodontidé de Two Medicine*




Saurornithoides



Zanabazar











* probablement Stenonychosaurus[3].

Publication originaleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Averianov et Sues 2007, p. 87-98
  2. (en) Alan Hamilton Turner, Peter J. Makovicky et Mark A. Norell, « A Review of Dromaeosaurid Systematics and Paravian Phylogeny », Bulletin of the American Museum of Natural History, vol. 371,‎ , p. 1 (DOI 10.1206/748.1)
  3. a et b (en) A. J. van der Reest et P. J. Currie, « Troodontids (Theropoda) from the Dinosaur Park Formation, Alberta, with a description of a unique new taxon: implications for deinonychosaur diversity in North America », Canadian Journal of Earth Sciences, vol. 54, no 9,‎ , p. 919–935 (DOI 10.1139/cjes-2017-0031, Bibcode 2017CaJES..54..919V, hdl 1807/78296, lire en ligne)

Références taxinomiquesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier