Ouvrir le menu principal

Logo de Mass Effect.

L'univers de Mass Effect est un univers de science-fiction se déroulant au XXIIe siècle de l'ère commune, dans la galaxie de la Voie lactée, à travers laquelle l'humanité peut désormais voyager en temps raisonnable, à la suite de la découverte sur la planète Mars de technologie extraterrestre.

Il a été créé la première fois pour servir de cadre au jeu vidéo d'action-RPG éponyme, créé en 2007 par la société de développement de jeu vidéo canadienne BioWare, sous la direction principale de l'auteur canadien Drew Karpyshyn. Il a depuis été étoffé dans les deux suites vidéoludiques de Mass Effect : Mass Effect 2 et Mass Effect 3, un épisode intermédiaire sur iPhone, Mass Effect Galaxy, plusieurs comics et romans, et un film annoncé en mai 2010 basé sur cet univers est en cours de préparation, mais sa date de sortie n'est pas encore connue. Un quatrième jeu, Mass Effect: Andromeda, est sorti en mars 2017, mais ayant lieu dans une nouvelle galaxie.

Cadre général et thèmes de l'universModifier

L'ensemble des supports ayant pour cadre l'univers de Mass Effect se déroulent dans notre propre galaxie, la Voie lactée, au XXIIe siècle de l'ère commune. Après la découverte de restes d'une civilisation disparue, l'humanité fait un bond technologique en avant, et commence à explorer la galaxie. Des relais cosmodésiques, sortes de trous de ver artificiels permettent de se déplacer instantanément d'un bout à l'autre de la galaxie, et ainsi rencontrer des formes de vie extraterrestres.

Peu après cette phase d'expansion, un premier contact est fait avec une civilisation extraterrestre évoluée, les Turiens. Les États terriens se regroupent au sein de l'Alliance Interstellaire et est progressivement intégrée au sein d'une communauté galactique vivant autour des relais et ayant pour capitale une immense station spatiale nommée Citadelle, située au point de convergence d'un très grand nombre de relais.

Histoire GalactiqueModifier

PrémicesModifier

De toutes les espèces connues, les Asari furent les premières à découvrir la Citadelle et leurs relais cosmodésiques. Ainsi, elles commencèrent à explorer l'univers et finirent par accueillir d'autres espèces avec elles sur la Citadelle. Les Galariens les rejoignirent par la suite.

Vint ensuite le premier contact avec les Rachni, en utilisant un relais cosmodésique vers un monde inconnu. Ces créatures se montrèrent belliqueuses, et engagèrent une guerre à l'échelle galactique, il y a 2 000 ans. Le combat tourna à l'avantage des Rachni jusqu'à la découverte de Tutchanka et des Krogan. En échange d'un armement et de technologies plus évolués, les Krogan vinrent en aide aux autres espèces et menèrent la guerre face aux Rachni. Graces à leurs endurances exceptionnelles et leur capacités de régénérations, qui leur permettaient d'atteindre les cœurs des nids ou siégèrent les Reines, ils gagnèrent la guerre et provoquèrent l'extinction des Rachnis. En conséquence, le conseil décida d'interdire l'utilisation de relais cosmodésiques vers des mondes inconnus, au cas où la situation se reproduirait.

Les Krogan vainqueurs de la guerre colonisèrent très rapidement un grand nombre de planètes de la galaxie, poussés par leur démographie, et furent bientôt à leur tour opposés au Conseil. Un nouveau conflit s'engagea, dans lequel les Krogan avaient l'avantage. L'arrivée des Turiens, il y a 1 200 ans, freina l'avancée Krogan, jusqu'à la création du génophage. Ce virus créé par les scientifiques Galariens se répandit à grande vitesse et diminua drastiquement la natalité Krogan, menant le Conseil à la victoire. Les Turiens rejoignirent alors le Conseil. Ainsi, les trois espèces du conseil de la citadelle et les plus évoluées sont au moment où se déroule le jeu les Asari, les Galariens et les Turiens.

La découverte martienneModifier

En 2148, l'humanité découvre sur la planète Mars les vestiges d'une civilisation disparue, les Prothéens, permettant un bond technologique et notamment le voyage à une vitesse supraluminique. À la suite de cette découverte, il s'avère que Charon, le satellite de Pluton n'est pas d'origine naturelle, mais en fait un « relais cosmodésique », une technologie prothéenne permettant de se déplacer instantanément d'un relais à un autre, même s'il est situé à l'autre bout de la Voie lactée. Commence alors une phase d'exploration spatiale et la constitution de l'Alliance, une sorte de super-État regroupant toutes les nations de la Terre en vue de l'exploration et de la défense des intérêts de l'Humanité.

La guerre du Premier contactModifier

N'étant pas au courant des limitations imposées quant à l'utilisation des relais vers des destinations inconnues, les Humains firent des sauts cosmodésiques vers des destinations interdites. En 2157, alors qu'une flotte de l'Alliance s'apprêtait à activer l'un de ces relais interdits, une patrouille Turienne attaqua sans sommation et détruisit la flotte humaine. Un seul appareil humain survécut et se réfugia sur la colonie de Shanxi. La colonie fut bientôt attaquée par les vaisseaux Turiens, qui rasèrent les forces locales et occupèrent la planète Shanxi, seule planète humaine en date à avoir été conquise par une race extraterrestre. Une contre-offensive humaine de la Deuxième flotte de l'Alliance, menée par l'Amiral Kastanie Drescher, permit par la suite de repousser l'envahisseur Turien hors du système solaire de Shanxi.

Le climat entre les deux espèces montant très rapidement vers une guerre totale, le Conseil intervint afin d'imposer une trêve entre Humains et Turiens.

Les humains finirent par avoir une ambassade à la Citadelle, non sans une certaine rancœur de part et d'autre des deux races, à la suite de ce conflit. Officiellement, cependant, les relations diplomatiques sont cordiales entre eux, à l'image du vaisseau Normandy, créé à partir de technologies diverses, mais principalement Humaine et Turienne.

Les événements relatés dans le premier épisode de la trilogie vidéoludique Mass Effect prennent place quelques décennies après la découverte martienne, en 2183. L'Alliance dispose alors d'une ambassade sur la Citadelle et a entamé de longue date des tractations pour qu'un humain intègre enfin le cercle prestigieux des « Spectres », un corps d'agents d'élites au-dessus des lois et n'obéissant qu'au Conseil, l'instance dirigeante suprême de la Citadelle. Un vaisseau spatial expérimental, le Normandy, vient d'être construit pour l'Alliance en coopération avec les Turiens pour tester des nouvelles techniques de camouflage et de furtivité. Le protagoniste principal de l'histoire du jeu est le commandant Shepard, soldat de l'Alliance réputé, alors que le Normandy se dirige vers Eden Prime, une colonie humaine ayant découvert un nouvel artefact Prothéen.

Espèces de l'univers Mass EffectModifier

Plusieurs espèces apparaissent successivement au cours des histoires prenant place dans l'univers Mass Effect. Le problème de la communication inter-espèce a été réglé, grâce à la mise au point d'un implant qui s'est généralisé et qui traduit en simultané les langues de toutes les races répertoriées qui le souhaitent. Par exemple, même s'ils se tiennent hors de l'influence de la Citadelle, les Butariens continuent à garder à jour leur langue sur les traducteurs pour pouvoir communiquer. À l'inverse, une espèce nouvelle doit être étudiée avant d'être comprise, à l'image des Hanari qui, avec un langage basé sur la lumière, ont mis plus de temps à pouvoir communiquer.

AsariModifier

Les Asari furent les premières à découvrir la Citadelle et les relais cosmodésiques. C'est une race androgyne d'apparence proche des femmes humaines. Elles se caractérisent physiquement par une peau dans des teintes allant du bleu au violacé. Leur longévité est proche du millier d'années, et passe par trois âges au cours desquels l'importance de leur influence sociale augmente : la Demoiselle, qui dure environ un siècle et leur laisse le temps de découvrir le monde, puis l'âge adulte dit de « Matrice » qui dure plusieurs siècles et qui comprend la phase de reproduction, et enfin le stade de Matriarche qui sont en fait des leaders philosophiques et religieux. Leur particularité est de pouvoir se reproduire avec n'importe quelle autre race, par parthénogénèse avec incorporation du matériel génétique. Ainsi, les Asari « pure souche » sont de plus en plus rares, car mal considérées ; leur manque de diversité génétique est vu par leurs semblables comme une forme de stagnation dans l'évolution. Notons également que toutes les Asari ont des facultés biotiques naturellement développées. C'est une des trois races conciliennes, les Asari jouant plutôt le rôle de diplomates dans la politique concilienne.

ButarienModifier

Les Butariens sont des créatures anthropomorphes avec quatre yeux et une peau de teinte vaguement marron. Ils sont en conflit ouvert avec les humains depuis qu'une planète dans leur zone d'influence a été colonisée par ces derniers. Ils ont demandé au Conseil de la Citadelle que cette planète soit classée « zone d'intérêt Butarien », mais le Conseil ayant refusé cette requête, ils ont fermé leur ambassade et se sont tournés vers des agissements terroristes à l'encontre des humains.

ElcorModifier

Ce sont d'imposantes créatures d'une forme proche d'un gorille de 2 mètres, mais à la peau grise, imberbe et au visage écrasé. Ils viennent d'une planète à la gravité très élevée, ce qui les rend tolérants à des contraintes physiques supérieures. Leur manière de s'exprimer est atypique, en raison de leur langue en partie olfactive, ils n'ont pas d'intonation de voix et doivent donc annoncer en début de phrase le ton de cette dernière. Leur stature et leurs origines font qu'ils se sentent mal à l'aise dans les lieux très peuplés et les zones exiguës comme les vaisseaux.

GalarienModifier

Le peuple Galarien est un peuple tourné vers la compréhension et la recherche, qui voit, de prime abord, le côté pratique de chaque chose. Ce sont eux qui sont à l'origine du Génophage Krogan destiné à limiter leur expansion. Ils ont une apparence amphibie et frêle, bien que d'une taille semblable voire supérieure à celle d'un être humain. Leur tête ovale comporte deux gros yeux noirs, et deux sortes de cornes au sommet du crâne. Ils ne vivent qu'une quarantaine d'années, de par leur métabolisme très rapide. Leur vitesse de compréhension et d'expression est donc supérieure à la moyenne, ainsi que la vitesse à laquelle ils traitent leurs émotions. C'est une des trois races conciliennes, spécialisée dans le renseignement.

GethModifier

Race synthétique créée à l'origine par les Quariens pour accomplir les tâches les plus rudes, les Geth ont peu à peu évolué jusqu'à développer une intelligence collective, qui leur a fait fomenter une rébellion contre leurs créateurs. Leur victoire sur les Quariens a fait d'eux une espèce à part entière jugée dangereuse, mais discrète. À la suite de cette émancipation, la race des Geths a connu un schisme, de sorte qu'une partie de la légion se soit inféodée aux mystérieux Moissonneurs. Leur forme varie, mais la plupart sont anthropomorphes, avec un faisceau de lumière en guise de visage. Leur degré d'intelligence augmente avec leur nombre, ainsi un Geth seul sera incapable d'élaborer une stratégie complexe au combat.

HanariModifier

Les Hanaris sont une forme de vie gracieuse avec une forme de poulpe rose-saumon à six tentacules, et un mode d'expression par bio-luminescence. Ils sont plutôt versés dans le commerce, et s'expriment avec force précautions oratoires. Ainsi, ils parlent d'eux à la troisième personne, et ne donnent leur nom intime qu'aux personnes qu'ils jugent très proches. Leurs croyances particulières vénèrent les « Porte-flamme » qui leur auraient donné la parole sous forme de lumière, et qui ne sont autres que les Prothéens.

HumainModifier

Très récemment arrivés à la Citadelle, les Humains (regroupés au sein de l'Alliance Interstellaire) se démarquent par leur polyvalence, et leur perpétuelle envie d'arriver à surpasser les autres espèces. Au début de Mass Effect, l'importance que prennent les humains pousse le Conseil de la Citadelle à examiner et envisager la possibilité de leur intégration parmi les Spectres. Cependant, leur impatience joue contre eux aux yeux des autres races.

Vers le milieu du XXIIe siècle, à l'époque où se déroule le cycle principal de l'histoire, la Terre, sous l'égide de l'Alliance, entame un nouvel âge d'or. La découverte des technologies prothéennes a permis les voyages interstellaires et le développement de plusieurs colonies, dont les matières premières ont permis un nouvel essor industriel, commercial et artistique. Tandis que les cités des pays industrialisés se développent par une meilleure utilisation de la surface au sol, grâce à la généralisation du télétravail et aux arcologies, les inégalités avec les pays du Tiers Monde sont encore bien réelles, ces derniers n'ayant pas évolué technologiquement depuis le XXe siècle.

KroganModifier

Ce sont des créatures massives, résistantes, puissantes et agressives. Leur physionomie taillée pour le combat est principalement due à Tuchanka, leur planète d'origine, très hostile à l'image des Varrens qui l'habitent, créatures carnivores et agressives. Leur redondance d'organes et leurs capacités régénératives en font des adversaires hors normes et leur assure une durée de vie de plusieurs siècles hors mort violente. Considérés comme des sauveurs de la galaxie à l'époque de la guerre Rachni, les Krogan se sont ensuite étendus de façon menaçante, en raison de leur démographie galopante, puis ont déclaré la guerre aux autres espèces. Alors que leur rapport de forces leur était très favorable, le génophage, une arme biologique qui ne laisse viable qu'un embryon sur 1000, cause leur effondrement démographique et leur défaite. Les Krogan sont au moment du jeu vidéo au bord de l'extinction, et le joueur entend parler plusieurs fois d'un possible remède au génophage. Malgré la statue à leur gloire dans la Citadelle, la plupart d'entre eux sont réduits à jouer le rôle de mercenaires ou de chasseurs de primes, pour passer leur haine envers presque toutes les races.

MoissonneursModifier

Mystérieuse race synthétique qui serait à l'origine de la disparition des Prothéens. On en sait peu sur les Moissonneurs, si ce n'est qu'ils sont vénérés des Geths, et probablement vieux de millions d'années. Une ancienne légende raconte qu'ils apparaissent tous les 50 000 ans. Dans Mass Effect 2, on apprend qu'ils étaient déjà présents, il y a 37 millions d'années. Le DLC Léviathan de Mass Effect 3 révèle leurs origines: ils ont été créés par la toute première race qui dominait la galaxies il y a des millions d'années de cela, les Léviathans, dont les Moissonneurs reprennent l'apparence. Les Léviathans avaient chargé une IA de résoudre des problèmes d'ampleur galactique, et cette dernière se retourna contre ses créateurs, créant les premiers Moissonneurs, dirigés par l'Augure (le tout premier Moissonneur). Depuis, tous les 50 000 ans, Les Moissonneurs reviennent exterminer les civilisations évoluées. Ils constituent la menace de fond pour les deux premiers opus, et sont l'ennemi principal de Mass Effect 3, à la fin duquel ils sont vaincus.

ProthéensModifier

Éléments dévoilés dans Mass EffectModifier

Espèce insectoïde, éteinte à l'époque des jeux, qui avait jadis colonisé presque toute la Voie Lactée. Leurs artéfacts étaient d'une technologie si élevée qu'ils ont amené l'humanité, par le biais de reliques trouvées sur Mars, sur la piste des relais cosmodésiques qui leur fit faire un bond technologique majeur.

Le mystère de leur soudaine extinction trouva réponse dans une relique Prothéenne datant de la dernière attaque sur la Citadelle, située en bordure extérieure de la Galaxie. Comme les Humains après eux, les Prothéens, qui avaient fait l'erreur d'assimiler la technologie des Moissonneurs, se virent spoliés de leur indépendance technologique. Fragilisés, incapables de se défendre, ils finirent eux-mêmes par être assimilés par les Moissonneurs.

Éléments dévoilés dans Mass Effect 2Modifier

Une fois assimilés, les Prothéens devinrent les hérauts des Moissonneurs, sous le nom de Récolteurs. Leur repaire fut établi en périphérie du trou noir galactique, accessible uniquement par le relais cosmodésique Oméga 4. Les Récolteurs s'affairèrent dès lors à la construction d'un Moissonneur humanoïde, ainsi qu'à la collecte de cadavres susceptibles de l'alimenter. Leur création fut neutralisée de justesse, lors d'un raid soutenu par Cerberus, raid au cours duquel la base et la totalité de ses membres furent anéanties. Cependant, les Récolteurs n'ont pas totalement été éradiqués puisque, lors de la guerre pour la prise de Palaven, les Moissonneurs utilisèrent comme troupes au sol des zombies appuyé par des Récolteurs.

QuarienModifier

Les Quariens sont des êtres humanoïdes portant en permanence une combinaison étanche. Ils vivent dans leurs vaisseaux comme des nomades depuis la révolte des geth il y a 300 ans. Les Geth ont été créés à la base comme des robots, les améliorations successives les ayant conduits à développer une forme d'intelligence, ils se sont rebellés contre les Quariens, qui ont fui et forment désormais une société communautaire, spécialisée dans la technologie et le recyclage.

RachniModifier

À la suite d'un premier contact musclé, les Rachni furent au centre d'une grande guerre nommée « Guerre Rachni ». Ils furent vaincus et pourchassés jusqu'à l'extermination, par les Krogan. Ils étaient d'apparence insectoïde, et répartis en colonies menés par une reine. Leur langage est incompréhensible pour la plupart des races, hormis certaines Asari. Le joueur peut, au choix, laisser les Rachni reconstruire leur race où les exterminer définitivement.

ThorienModifier

Créature unique découverte sur Féros, lors d'une des missions principales, le Thorien est une gigantesque créature végétale, très ancienne, et probablement dernier de son espèce. Il exerce un contrôle mental grâce à ses spores, et peut cloner les personnes sous son contrôle.

TurienModifier

Les Turiens sont des antropomorphes de plus de 2 mètres, avec des sortes de mandibules autour de la bouche, ainsi que des cornes à l'arrière du crâne. Ce peuple obéit à une organisation hiérarchique et militaire et dispose de la plus importante flotte de la galaxie. Les Turiens sont entrés en scène à l'échelle galactique lorsqu'il fallut vaincre les Krogan. Ils furent 1200 ans plus tard le premier contact extra-terrestre - et également non amical - des humains, lors de la guerre dite du « premier contact ». C'est l'une des trois espèces conciliennes, responsable des Forces Armées.

VeilleursModifier

Race silencieuse et très peu étudiée qui régit et entretient la Citadelle. Ils ont quatre pattes, quatre bras, un aspect proche de la mante religieuse et passent leur temps sur les consoles de réparation de la citadelle pour maintenir en état toute l'installation. On ne connaît ni leurs origines, ni leur mode de reproduction ou leur cycle de vie. Un décret concillien interdit de les toucher ou d'entraver leur chemin ou leur tâches. On apprend dans Mass Effect qu'ils sont en réalité aux ordres des Moissonneurs et qu'ils ont pour mission d'activer le relais de la Citadelle afin d'amener les Moissonneurs dans la galaxie pour commencer le cycle d'extinction; cependant, les Prothéens ont été en mesure de les rendre insensibles aux ordres des Moissonneurs.

VolusModifier

Les Volus sont une forme de vie développée dans l'ammoniac à haute pression, et doivent donc porter en permanence une combinaison pressurisée dans le jeu. Ils sont petits, gros et ont une voix plus rauque du fait de la composition de l'air qu'ils respirent. Espèce inféodée aux Turiens, les Volus sont le peuple de commerçants par excellence. Ils sont de toutes les affaires, de la plus légale à la moins avouable, et se montrent doués pour connaître et utiliser les innombrables règles du commerce galactique. Leur faiblesse physique fait d'eux des personnes en général assez peureuses et lâches, d'où le protectorat Turien qui leur garantit une protection de la part de la Hiérarchie en cas de conflit.

Personnages de l'univers Mass EffectModifier