Ouvrir le menu principal

Union sportive dacquoise (féminine)

club de rugby à XV en France

Pachys de l'US Dax

Cet article traite de l'équipe féminine. Pour l'équipe masculine, voir l'article Union sportive dacquoise.
Pachys de l'US Dax
Logo du Pachys de l'US Dax
Généralités
Nom complet Union sportive dacquoise rugby
Surnoms les Pachys
Noms précédents Pachys d'Herm rugby féminin (1990-2017)
Fondation 1990
Couleurs rouge et blanc
Stade stade Colette-Besson
stade Maurice-Boyau
Siège 3, boulevard Paul Lasaosa
BP 91
40102 Dax Cedex
Championnat actuel Fédérale 1 (2019-2020)
Site web usdax.fr/rugby/association
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France (5)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Fédérale 1 2019-2020
0

Dernière mise à jour : janvier 2019.

L'équipe féminine de l'Union sportive dacquoise, également surnommée les Pachys de l'US Dax, est un club féminin français de rugby à XV basé à Dax. Il est connu de 1990 à 2017 en tant que club indépendant des Pachys d'Herm, alors localisé à Herm, jusqu'à sa fusion avec l'Union sportive dacquoise.

Elle évolue pour la saison 2018-2019 en Fédérale 1.

HistoriqueModifier

Alors que le club de l'US Herm hébergeait jusque là une section masculine ainsi qu'une section féminine, cette dernière prend son indépendance[1] en 1990[2]. À l'instar de nombreuses équipes féminines de rugby[3], elles optent pour un surnom pour les représenter, les Pachys, à base d'un jeu de mots faisant référence aux pachydermes[4].

De 1992 à 2003, le club remporte à cinq reprises le titre de championnes de France[5].

Le club déclare forfait à l'orée du championnat 2008-2009 en raison d'un faible nombre de joueuses disponibles, et se voit rétrogradé d'office en troisième division. Le forfait général de Bruges-Blanquefort en deuxième division permet néanmoins à Herm d'être repêché à ce niveau sans possibilité néanmoins de disputer les phases finales. En outre, l'équipe sera classée quoi qu'il arrive à la dernière place[6].

Au terme de la saison 2010-2011, les Pachys remportent la finale de Fédérale 1 contre l'US Nérac, sur le terrain de la Teste-de-Buch ; en plus du titre de championnes et d'une nouvelle ligne à leur palmarès resté muet depuis 2003, elles décrochent l'accession en Élite 2[7],[8].

 
Les Pachys en , jouant un de leurs premiers matchs en tant que Pachys de l'US Dax, ici contre l'UA Gaillac.

À partir de 2014, les Pachys évoluent, en parallèle du stade municipal d'Herm, au stade Colette-Besson de Dax[9],[10].

De retour en Fédérale 1, elles disputent les demi-finales en 2014-2015 et 2015-2016, sans pour autant décrocher l'accession au niveau supérieur, réservée aux finalistes[11]. Les deux saisons suivantes, elles ne participent pas aux phases finales[11],[12].

 
Pour leur deuxième saison sous le maillot dacquois, les Pachys atteignent les demi-finales, s'inclinant contre la réserve du Montpellier RC.

Après plus de dix années de rapprochement et de discussions, et de la même manière que d'autres clubs féminins ayant intégré les structures de clubs professionnels masculins[10],[13],[14], le club des Pachys d'Herm s'unit pendant l'été 2017 avec les voisins de l'Union sportive dacquoise[2]. Avec l'accord de la FFR, cette dernière est alors enregistrée comme la section féminine de l'équipe dacquoise[14], la fusion étant effective à partir du [14]. Désormais nommées les Pachys de l'US Dax, elles évoluent encore au moins une saison sous leurs couleurs traditionnelles bleu et rose et continueront de disputer certains matchs de championnats à Herm[2],[14]. Le club compte alors 80 licenciées dont 40 espoirs[14]. Cette fusion permet entre autres au club de bénéficier des infrastructures de leurs homologues masculins professionnels[15] ; elles évoluent à certaines occasions au stade Maurice-Boyau, la première fois le [16]. Pour cette première saison sous leur nouvelle identité, les Pachys manquent de peu la qualification en phases finales[17],[18].

La phase de transition de la fusion s'achève au milieu de la saison 2018-2019 : les joueuses portent ainsi le maillot rouge et blanc, de la même manière que leurs homologues masculins[18],[19]. Cette saison s'achève sur une phase régulière sans accroc en n'enregistrant aucune défaite[20]. Après une victoire en quart de finale[21], les Pachys s'inclinent en demi-finale contre la réserve du Montpellier RC, manquant par la même occasion l'accession à la deuxième division[22].

Image et identitéModifier

Couleurs et maillotsModifier

 
Les Pachys adoptent les couleurs de l'US Dax à partir de .

Les premières couleurs des Pachys sont le bleu et le blanc[1]. Elles sont plus tard remplacées par le bleu et le rose[2],[14].

Un an et demi après la fusion au sein de l'Union sportive dacquoise, les maillots abandonnent les couleurs traditionnelles rose et bleu en , au profit du rouge et du blanc du club dacquois[19].

Modifier

  Évolution du logo du club

PalmarèsModifier

Détail du palmarèsModifier

Détail du palmarès de l'équipe réserveModifier

Les finales de championnatModifier

Compétition Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
1re division 1992 Pachys d'Herm Saint-Orens 10-3 Marciac
1re division 1995 AS Romagnat Pachys d'Herm 10-6
1re division 1997 Pachys d'Herm Saint-Orens 30-17 stade Jean-Bouin, Paris 8 000[4]
1re division 1998 Pachys d'Herm AS Romagnat 20-11 Mussidan
1re division 1999 Caen Rugby Club Pachys d'Herm 25-12 Leucate
1re division 2000 Caen Rugby Club Pachys d'Herm 12-5 Poitiers
1re division 2001 Pachys d'Herm Caen Rugby Club 20-19 Limoges
1re division 2003 Pachys d'Herm Caen Rugby Club 23-15 Parthenay
2e division 2007 RC Lons Pachys d'Herm 13-11 Grenoble
3e division Pachys d'Herm US Nérac La Teste-de-Buch

Personnalités du clubModifier

Internationales françaisesModifier

Le club des Pachys a donné pas moins de 32 internationales[réf. nécessaire] à l'équipe de France.

  • Anne Alaphilippe 2001-2002
  • Céline Allainmat 1999-2006
  • Nelly Barsacq 1997
  • Christiane Cambefort 1992-1993
  • Dominique Çubiat
  • Béatrice De Barros 1994
  • Annabel Donnadieu 1997
  • Quitterie Ducom 1992
  • Hélène Dulouat[1] 1997
  • Carole Durand-Laurier 1997
  • Juliette Esclavard 1997
  • Séverine Garcia 1992-1993
  • Danièle Irazu[23] 1995-2005
  • Pascale Laclau
  • Bernadette Lacommère 1992
  • Claire Lacommère 1994-1997
  • Hélène Lacommère 1994
  • Elodie Lafite 1994
  • Stéphanie Laprie 1992-1993
  • Isabelle Lopez
  • Sonia Mas 1994
  • Delphine Plantet 2002-2003
  • Julie Pujol 2002-2003
  • Laurence Saint Macary 1994

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Bruno Vincens, « Les Pachys d'Herm d'ovalie », sur www.humanite.fr, L'Humanité, (consulté le 4 mars 2018).
  2. a b c et d Olivier Bonnefon, « Rugby féminin : les Pachys d'Herm c'est fini, vive les Pachys de l’US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 10 septembre 2017).
  3. « Artix : les Pintades, nouvelle section de rugby féminin », sur www.larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées, (consulté le 19 octobre 2018).
  4. a et b Philippe Rochette, « La planète ovale dans tous ses états. Du tournoi à 7 de Paris à Roumanie-France en passant par le Super 12 », sur www.liberation.fr, Libération, (consulté le 19 octobre 2018).
  5. Didier Navarre, « Herm : les frères des « Pachys » », sur www.lindependant.fr, L'Indépendant, (consulté le 20 octobre 2018).
  6. Midi olympique, 8 et 12 septembre 2008.
  7. a et b « Championnes, les Pachys », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 19 octobre 2018).
  8. Bessy Selk, « Leurs yeux pour pleurer... », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 20 octobre 2018).
  9. « Les équipements du Stade Colette Besson », sur www.dax.fr, Ville de Dax, (consulté le 1er janvier 2016).
  10. a et b « Herm-Dax : l'indispensable ralliement ? », sur www.midi-olympique.fr, Midi olympique, (consulté le 10 septembre 2017).
  11. a et b « Pachys US Dax rugby féminin : Les mouvements », sur rugbyamateur.fr, (consulté le 28 octobre 2018).
  12. « Fédérale 1 : Les montoises reines des landes », sur rugbyamateur.fr, (consulté le 28 octobre 2018).
  13. Gérard Piffeteau, « Fédérale 1 féminine : un avenir à construire », sur www.midi-olympique.fr, Midi olympique, (consulté le 10 septembre 2017).
  14. a b c d e et f Olivier Bonnefon, « Landes : les rugbywomen des Pachys d’Herm sous la bannière de l'US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 10 septembre 2017).
  15. Gérald Piffeteau, « Pachys dans le cœur », sur www.midi-olympique.fr, Midi olympique, (consulté le 3 décembre 2017).
  16. « Féminines : L'ASB cale, Dax et Mt de Marsan leaders », sur rugbyamateur.fr (consulté le 17 janvier 2019).
  17. « Fédérale 1 : Les montoises reines des landes », sur rugbyamateur.fr, (consulté le 17 février 2019).
  18. a et b « Dax > Les Pachys de Herm à Dax », Midi olympique, no 5468,‎ , p. 32 (ISSN 1760-6454).
  19. a et b « Pachys US Dax Rugby Féminin - Publications », (consulté le 16 février 2019).
  20. « Stade bordelais 2 - Pachys de l'USD », Sud Ouest, édition Dax/Sud-Landes, no 23199,‎ , p. 2-12 (ISSN 1760-6454).
  21. « La Plaine sort avec les honneurs ! », sur clermont-sports.fr, (consulté le 14 mai 2019).
  22. « Pas de finale ni de montée pour les Pachys », Sud Ouest, édition Dax/Sud-Landes, no 23216,‎ , p. 2-11 (ISSN 1760-6454).
  23. Richard Marquet, « Rugby féminin : France – Angleterre U 20 à Mont-de-Marsan vendredi », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 28 octobre 2018).

Liens externesModifier