Union française des centres de vacances

Ufcv
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
Zone d’influence France
Fondation
Fondation Avril 1907[1].
Identité
Siège 140 Avenue Jean Lolive 93500 Pantin
Président Michel Le Diréach
Directeur général Laurent Bruni
Employés 1300 salariés permanents et 5000 bénévoles, volontaires et personnes en service civique
Publication Essentiel de l'Animateur / Essentiel du Directeur / Essentiel du Surveillant de baignade / Carnet de jeux "À quoi tu veux jouer ?"
Site web Site Institutionnel

Fondée en 1907, l’Ufcv est une association nationale de jeunesse et d’éducation populaire à but non lucratif.

Reconnue d’utilité publique, elle est agréée entreprise solidaire d’utilité sociale et association éducative complémentaire de l'enseignement public[2].

L’Ufcv a pour objet de susciter, promouvoir et développer l’animation socio-éducative, culturelle ou sociale, ainsi que des actions de formation et d’insertion[3].

HistoireModifier

En 1906, à Bordeaux, se réunissent 172 associations investies dans les activités de loisirs et en particulier les colonies de vacances[4]. Il est envisagé alors de créer une grande fédération regroupant ces organisations. Le projet ne débouche pas immédiatement. Mais un an plus tard, le 23 avril 1907 est créé, sur proposition du Docteur Bourel, l’Union parisienne des colonies de vacances qui deviendra, par changements de nom, l’UFCV. En 1909 cette société regroupe 72 œuvres. Elle s’étend, toujours en 1909, à l’ensemble du territoire et prend le nom d’Union nationale des colonies de vacances. Émile Loubet, ancien président de la République, est président de l’Union. En 1911 des œuvres laïques quittent l’Union pour former l’Union catholique des colonies de vacances qui existera jusqu’en 1914.

ActionModifier

Son projet social s’exprime à travers 4 grands métiers :

  • Les séjours de vacances : colos pour enfants et jeunes[5] et séjours adaptés organisés pour adultes et enfants déficients intellectuels[6].
  • La formation : formation professionnelle qualifiante et continue aux métiers de l’animation[7] et brevets Bafa et Bafd[8].
  • L’organisation et la gestion de dispositifs d’accueils de mineurs : accueils de loisirs, crèches, activités périscolaires…
  • L’insertion sociale et professionnelle[9].

PublicationsModifier

L'Ufcv édite également des publications pour la préparation, l'organisation et la gestion des projets d'animation. 

Notes et référencesModifier

  1. lejsl
  2. « Que fait l'association Ufcv, union française des centres de vacances ? », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  3. « Ufcv et Éducation populaire, une démarche solidaire et participative », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  4. Gérard Muller, les premières colonies de vacances, les débuts de l'UFCV, in Éléments pour l'histoire de l'éducation populaire : actes / des Journées d'études sur l'histoire de l'éducation populaire... 28, 29, 30 avril 1975... [Marly-le-Roi] ; organisées par l'Institut national d'éducation populaire ; réalisation par Geneviève Poujol, 1976, ed. Institut national d'éducation populaire pp. 3-14 lire en ligne sur Gallica
  5. « Les vacances enfants et jeunes, un des 6 métiers de l'Ufcv », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  6. « Les vacances adaptées organisées, un des 6 métiers de l'Ufcv », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  7. « La formation professionnelle, un des 6 métiers de l'Ufcv », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  8. « Les formations au Bafa et Bafd, un des 6 métiers de l'Ufcv », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)
  9. « L'insertion sociale et professionnelle, un des 6 métiers de l'Ufcv », sur www.ufcv.fr (consulté le 6 février 2020)

Liens externesModifier