Ouvrir le menu principal

Ulrich Pfeil, né le à Hambourg en Allemagne, est un historien allemand, professeur de civilisation allemande à l’université de Lorraine à Metz.

Sommaire

BiographieModifier

Après son baccalauréat à Heide (Allemagne) en 1985, il fait des études de pédagogie, de français et d’histoire à l'université de Hambourg entre 1987 et 1993. En 1989 et 1990, il travaille comme assistant d'allemand à Lure (Haute-Saône). Il obtient son doctorat en histoire à l'université de Hambourg en 1995 avec une thèse intitulée « Vom Kaiserreich ins Drittes Reich. Die Kreisstadt Heide/Holstein 1890–1933 ». De 1996 à 2002, Pfeil est lecteur du DAAD a l'Institut d'allemand d'Asnières (Asnières-sur-Seine) de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Chercheur post-doc à l'Institut historique allemand de Paris, il soutient en 2002 une habilitation avec un travail sur les relations entre la France et la RDA: « Die ‚anderen‘ deutsch-französischen Beziehungen. Die DDR und Frankreich 1949–1990 ». En 2003, il est professeur invité au 1er cycle franco–allemand de Sciences Po Paris à Nancy. En 2005, il est élu professeur de civilisation allemande à l'université Jean-Monnet-Saint-Étienne. Depuis septembre 2010, il est professeur à l'université de Lorraine.

LivresModifier

Monographies
  • Vom Kaiserreich ins »Dritte Reich«. Heide 1890–1933, Heide 1997, 482 pages
  • Von der roten Revolution zur braunen Diktatur. Heide zwischen 1918 und 1935. Quellen, Texte und Abbildungen für die Sekundarstufe I (herausgegeben von der GEW Heide), Heide 1997, 81 pages
  • « Comme un coup de tonnerre dans un ciel d’été ». Französische Reaktionen auf den 17. Juni 1953. Verlauf – Perzeptionen – Interpretationen (Kleine Schriftenreihe der Historischen Kommission zu Berlin, Heft 8), Berlin, Berliner Wissenschaftsverlag, 2003, 78 pages
  • Die »anderen« deutsch-französischen Beziehungen. Die DDR und Frankreich 1949–1990 (Zeithistorische Studien des Zentrums für Zeithistorische Forschung Potsdam, Bd. 26), Köln, Böhlau, 2004, 704 pages
  • Vorgeschichte und Gründung des Deutschen Historischen Instituts Paris. Darstellung und Dokumentation, Ostfildern, Thorbecke, 2007, 478 Seiten
  • (avec Corine Defrance), Deutschland und Frankreich, vol 10: Eine Nachkriegsgeschichte in Europa (1945–1963), Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 2011, 336 pages
  • (avec Corine Defrance), Histoire franco-allemande, vol. 10: Entre guerre froide et intégration européenne. Reconstruction et rapprochement 1945–1963, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2012, 350 pages
  • (avec Corine Defrance), 50 Jahre Deutsch-Französisches Jugendwerk / L’Office franco-allemand pour la jeunesse a 50 ans, édité par l'OFAJ, Berlin, Paris 2013, 131 pages
Ouvrages collectifs
  • La RDA et l’Occident 1949–1990, Asnières, PIA, 2000, 536 pages
  • Die DDR und der Westen. Transnationale Beziehungen 1949–1989, Berlin, Ch. Links, 2001, 360 pages
  • avec Corine Defrance (éd.), Le traité de l'Élysée et les relations franco-allemandes 1945 – 1963 – 2003, Paris, CNRS Éditions, 2005, 268 pages
  • avec Corine Defrance (éd.), Der Élysée-Vertrag und die deutsch-französischen Beziehungen 1945 – 1963 – 2003, München, Oldenbourg, 2005, 291 pages
  • Deutsch-französische Kultur- und Wissenschaftsbeziehungen im 20. Jahrhundert. Ein institutionengeschichtlicher Ansatz, München, Oldenbourg, 2007, 396 pages
  • Das Deutsche Historische Institut Paris und seine Gründungsväter. Ein personengeschichtlicher Ansatz, München, Oldenbourg, 2007, 343 pages
  • Die Rückkehr der deutschen Geschichtswissenschaft in die ›Ökumene der Historiker‹. Ein wissenschaftsgeschichtlicher Ansatz, München, Oldenbourg, 2008, 343 pages
  • avec Hans Manfred Bock, Corine Defrance und Gilbert Krebs (éd.), Les jeunes dans les relations transnationales. L’Office franco-allemand pour la jeunesse 1963–2008, Paris, PSN, 2008, 467 pages
  • avec Jean-Paul Cahn (éd.), Allemagne 1945–1961. De la « catastrophe » à la construction du Mur, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2008, 250 pages
  • avec Jean-Paul Cahn (éd.), Allemagne 1961–1974. De la construction du Mur à l’Ostpolitik, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2009, 402 pages
  • avec Jean-Paul Cahn (éd.), Allemagne 1974–1990. De l’Ostpolitik à l’unification, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2009, 329 pages
  • Football et identité en France et en Allemagne, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2010, 260 pages
  • Mythes et tabous des relations franco-allemandes au XXe siècle / Mythen und Tabus der deutsch-französischen Beziehungen im 20. Jahrhundert, Berne, Peter Lang, 2012, 312 pages
  • avec Corine Defrance (éd.), La construction d'un espace scientifique commun ? La France, la RFA et l'Europe après le « choc du Spoutnik », Brüssel, Peter Lang, 2012, 321 pages
  • avec Corine Defrance (éd.), La France, l’Allemagne et le traité de l’Élysée, 1963–2013, Paris, CNRS Éditions, 2012, 503 pages
  • avec Françoise Lartillot (éd.), Constructions de l'espace dans les cultures d'expression allemande, Bern, Peter Lang, 2013, 467 pages
  • avec Nicole Colin, Corine Defrance et Joachim Umlauf (éd.), Lexikon der deutsch-französischen Kulturbeziehungen nach 1945, Tübingen, Narr, 2013 (2e édition 2015), 512 pages
  • avec Anne Kwaschik (éd.), Die DDR in den deutsch-französischen Beziehungen, Bruxelles, Peter Lang, 2013, 453 pages
  • avec Corine Defrance et Andreas Wilkens (éd.), Willy Brandt. Un projet pour l'Allemagne (1913-1992) (Schriftenreihe der Bundeskanzler-Willy-Brandt-Stiftung, Bd. 28), Berlin, Bundeskanzler-Willy-Brandt-Stiftung, 2014, 135 pages
  • avec Christin Niemeyer (éd.), Der deutsche Film im Kalten Krieg = Cinema allemand et guerre froide, Bruxelles, Peter Lang, 2014, 339 pages
  • avec Dietmar Hüser (éd.), Populärkultur und deutsch-französische Mittler / Culture de masse et médiateurs franco-allemands. Akteure, Medien, Ausdrucksformen / Acteurs, médias, articulations (Jahrbuch des Frankreich-Zentrums Saarbrücken 14/2014), Bielefeld, Transcript, 2015, 343 pages
  • avec Corine Defrance (éd.), Verständigung und Versöhnung nach dem „Zivilisationsbruch“? Deutschland in Europa nach 1945, Bruxelles, Peter Lang, 2016 (Bonn, Bundeszentrale für politische Bildung, 2016), 854 pages
  • avec Nicole Colin, Corine Defrance et Joachim Umlauf (éd.), Le Mur de Berlin. Histoire, mémoires, représentations, Bruxelles, Peter Lang, 2016, 326 pages.
  • avec Franziska Flucke et Bärbel Kuhn (éd.), Der Kalte Krieg im Schulbuch, St. Ingbert, Röhrig, 2017, 342 pages.
  • avec Corine Defrance et Bettina Greiner (éd.), Die Berliner Luftbrücke. Erinnerungsort des Kalten Krieges, Berlin, Christoph Links Verlag, 2018, 360 pages.

RéférencesModifier

Liens externesModifier