USS Requin (SS-481)

USS Requin
Image illustrative de l’article USS Requin (SS-481)
Requin en 2008 au Carnegie Science Center
Type sous-marin
Classe Classe Tench
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Portsmouth Naval Shipyard
Chantier naval Kittery Drapeau du Maine Maine
Quille posée
Lancement
Armé
Statut décommissionné le
Navire-musée
Équipage
Équipage 10 officiers, 71 sous-mariniers
Caractéristiques techniques
Longueur 95,00 mètres (311,7 pi)
Maître-bau 8,33 mètres (27,3 pi)
Tirant d'eau 5,20 mètres (17,1 pi)
Déplacement 1 570 tonnes (surface)
2 414 tonnes (immersion)
Propulsion
Puissance 5 400 cv (surface)
2 740 cv (immersion)
Vitesse 20,25 nd (surface)
8,75 nd (immersion)
Profondeur 120 m
Caractéristiques militaires
Armement Origine :
Rayon d'action 11 000 milles marins (20 372 km) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
en plongée (48 heures)
en patrouille (75 jours)
Carrière
Propriétaire Carnegie Science Center
Port d'attache Pittsburgh Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie
Localisation
Coordonnées 40° 26′ 42″ nord, 80° 01′ 07″ ouest
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
USS Requin
USS Requin
Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie
(Voir situation sur carte : Pennsylvanie)
USS Requin
USS Requin
Géolocalisation sur la carte : Pittsburgh
(Voir situation sur carte : Pittsburgh)
USS Requin
USS Requin

L' USS Requin (SS/SSR/AGSS/IXSS-481), un sous-marin de la classe Tench, était le seul navire de l'United States Navy à porter le nom de requin. Depuis 1990, il est un navire-musée visitable au Carnegie Science Center de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

HistoriqueModifier

Sa quille a été posée le par le Portsmouth Naval Shipyard à Kittery dans le Maine. Il a été lancé le parrainé par Mme Slade D. Cutter et mis en service le par le commandant Slade Cutter (en).

Au départ, le Requin transportait un armement plus lourd que d'habitude pour un sous-marin de la flotte, peut-être parce que le commandant Cutter était l'un des skippers de sous-marins les plus décorés partant en mer. Il avait un canon antiaérien de pont supplémentaire de 127 mm, ainsi que deux lance-roquettes à 24 tubes de 127 mm, qui étaient destinés à être utilisés pour fournir un bombardement en mer pendant l'Opération Downfall, l'invasion prévue de Kyūshū et Honshū.

Essai en mer et première conversionModifier

 
USS Requin, 1946

Après l'essai en mer au large de la côte de la Nouvelle-Angleterre, Requin quitta Portsmouth Naval Shipyard, le , en route vers Hawaï. Il a rejoint la flotte du Pacifique le à Balboa au Panama, et à la fin du mois a atteint Pearl Harbor. Cependant, deux semaines après son arrivée, trois jours avant qu'il ne commence sa première patrouille de guerre, la Seconde Guerre mondiale a pris fin et Requin a été rappelé et renvoyé dans l'Atlantique.

Requin a rejoint Staten Island le pour commencer ce qui serait, selon les mots du commandant Cutter, "une mission ennuyeuse et ennuyeuse", devenant essentiellement une cible pour les navires-écoles de sonar. Le , il a navigué pour Key West en Floride Floride pour rejoindre le Submarine Squadron 4 (SubRon 4). D'août à novembre il est resté au chantier naval de Portsmouth à Kittery, pour conversion en sous-marin à piquet radar. Ses quatre tubes lance-torpilles arrière ont été retirés, ainsi que ses deux canons de pont et son canon anti-aérien arrière. Deux de ses tubes lance-torpilles avant ont été inactivés et il a été réduit à seulement dix torpilles. Il a également reçu un nouveau skipper; en , le commandant George L. Street III (en) ayant reçu la Medal of Honor pendant la guerre.

Opérations de piquetage radarModifier

Après avoir quitté le chantier, Requin a repris ses opérations dans l'Atlantique Ouest et à l'automne 1947 s'est déplacé vers le nord pour des exercices avec son sous-marin de piquet radar USS Spinax (SS-489) (en) le , il franchit le cercle arctique. Étant donné le symbole de classification de coque SSR-481 le , Requin a commencé la modification de la configuration du piquet radar MIGRAINE II au chantier naval de Portsmouth à Kittery. En décembre, il a quitté le chantier naval après avoir terminé les essais avec un nouvel équipement radar. Il a rejoint le Submarine Squadron 8 à New London.

En , il a effectué son premier déploiement avec la Sixième flotte des États-Unis. Arrivé à Gibraltar le , il a opéré dans la Mer Méditerranée jusqu'au . De retour à New London, Requin a été transféré à Norfolk, en Virginie, pour servir avec SubRon 6. Au printemps 1950, il a opéré dans l'ouest de l'Atlantique, allant de la Nouvelle-Écosse aux Antilles. Après une révision, il a rejoint la Sixième Flotte. En Méditerranée de mi-janvier à mi-, il reprend ses opérations au large de la côte Est et dans la mer des Caraïbes à son retour. En , il est de retour dans les eaux européennes. En septembre, il s'est rendu au Royaume-Uni; puis, en octobre, le sous-marin a transité par le détroit de Gibraltar pour rejoindre la sixième flotte.

En 1953, il a maintenu son calendrier d' opérations avec la deuxième flotte et de la sixième flotte. Á la fin de l'année, il s'est rendu à Philadelphie, en Pennsylvanie, pour une vaste révision de modernisation qui, entre autres changements, a supprimé son dernier canon anti-aérien. Le , l a effectué son cinquième déploiement méditerranéen. Détaché fin juillet, il revient à Norfolk et il est resté sur la côte est jusqu'en , date à laquelle il a repris ses fonctions avec la sixième flotte.

Seconde conversionModifier

De juin à , le Charleston Naval Shipyard (en) en Caroline du Sud a retiré tout l'équipement radar de Requin et a amélioré sa rationalisation. Lors de sa conversion en configuration Fleet Snorkel, il reçut le symbole de classification de coque SS-481 le et rejoignit le SubRon 6 à Norfolk pour des opérations en tant que sous-marin d'attaque conventionnel, jusqu'à son déclassement.

Requin a mené des opérations locales au large de la côte Est et dans la mer des Caraïbes. À l'été 1961, il a servi de cible pour le groupe de travail Alpha dirigé par l'USS Saratoga (CVA-60). Requin a mené une approche périscopique sur le Saratoga et a lancé une simulation d'attaque à la torpille. Puis un hélicoptère a largué une torpille d'exercice sur Requin, qui a frappé vers l'avant et a fait rebondir plusieurs nouvelles attaques sur le côté bâbord du sous-marin. Le , Requin effectue sa 5000e plongée. Du à mai, il a opéré avec la sixième flotte, puis a repris ses fonctions de deuxième flotte en 1968, interrompue seulement deux fois pour des déploiements prolongés. L'opération UNITAS VII à l'automne 1966 a appelé Requin à naviguer autour du continent sud-américain pour des exercices avec diverses marines sud-américaines. Son dernier déploiement de la sixième flotte l'a renvoyé en Méditerranée pour le service du au .

Le , alors qu'il terminait une série d'exercices avec la sixième flotte américaine, il a appris que le navire américain de renseignement électromagnétique USS Liberty (AGTR-5) était attaqué. L'équipage de Requin se prépara à aller à la défense de Liberty, mais reçut l'ordre du commandant de la sixième flotte de faire surface et de se diriger vers la Crète.

Le , lors de son dernier déploiement avant le déclassement, Requin a quitté Norfolk en Virginie, dans le cadre de l'effort de recherche du sous-marin nucléaire d'attaque manquant USS Scorpion (SSN-589). Le , Requin a été reclassé AGSS-481 et en , il a entamé son inactivation à la base navale de Norfolk. Désarmé le , il a été remorqué à St. Petersburg en Floride, en , et y a servi comme navire-école non motorisé de la Réserve navale au Naval Reserve Center St. Petersburg, à côté de l'Albert Whitted Airport (en) et de la station aérienne de la Garde côtière St. Pétersbourg. Le , Requin a été reclassé en tant que IXSS-481 et le , il a été rayé du Naval Vessel Register.

PréservationModifier

Le , Requin a été transféré à une fondation commémorative à but non lucratif à Tampa, en Floride, et amarré dans la rivière Hillsborough à côté du Curtis Hixon Hall (en) et du Tampa Museum of Art (en), de l'autre côté de la rivière depuis l'Université de Tampa , en tant qu'attraction touristique . Il y est resté dans ce rôle jusqu'en 1986, lorsque l'organisation à but non lucratif responsable du sous-marin s'est repliée en raison d'une insolvabilité et que Requin a été fermé en raison d'un manque de financement et de soutien. À l'exception d'une brève réouverture en 1988, il est essentiellement resté abandonné sur le quai pendant les quatre années suivantes.[1]

 
USS Requin au Carnegie Science Center

Le , le sénateur John Heinz a présenté le projet de loi du Sénat S.2151, qui permettait à Requin d'être transféré en tant qu'exposition pour le Carnegie Science Center à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le , Requin a été remorqué au chantier naval de Tampa pour une mise en cale sèche et des réparations de coque en vue de son déménagement à Pittsburgh. Le 7 août, il a quitté International Ship Repair à Tampa en remorque jusqu'à Baton Rouge, en Louisiane, où, le , il a été hissé sur des barges et a commencé sa remontée du fleuve Mississippi et de la rivière Ohio jusqu'à Pittsburgh. Le , Requin est arrivé au Carnegie Science Center. Le , Requin a été consacré comme mémorial et exposition de musée et ouvert aux visites.

DécorationsModifier

GalerieModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Friedman, Norman (1995). U.S. Submarines Through 1945: An Illustrated Design History. Annapolis, Maryland: United States Naval Institute. p. 285-304 (ISBN 1-55750-263-3).
  • Bauer, K. Jack; Roberts, Stephen S. (1991). Register of Ships of the U.S. Navy, 1775-1990: Major Combatants. Westport, Connecticut: Greenwood Press. p. 280-282 (ISBN 0-313-26202-0).
  • Bauer, K. Jack; Roberts, Stephen S. (1991). Register of Ships of the U.S. Navy, 1775–1990: Major Combatants. Westport, Connecticut: Greenwood Press. p. 275-282 (ISBN 978-0-313-26202-9).

Liens internesModifier

Liens externesModifier