Effraie

genre d'oiseaux
(Redirigé depuis Tyto)

Tyto

Les effraies sont des chouettes à grosse tête et au disque facial en forme de cœur. Leurs pattes sont longues et munies de doigts puissants, habituellement avec des serres bien développées. Le plumage est généralement brun fauve et crème ou blanc, tacheté, moucheté ou barré.

Les effraies appartiennent au genre Tyto, qui à lui seul constitue la sous-famille des Tytoninae, l'une des deux sous-familles des tytonidés.

ÉtymologieModifier

Le nom vernaculaire de ces chouettes vient d'orfraie (du latin ossifraga « [oiseau] briseur d'os ») qui désignait certaines espèces de rapaces pêcheurs diurnes. Depuis le XVIe siècle et en particulier chez Ronsard, ce terme orfraie existe déjà, mais pour désigner un rapace nocturne. Sous l'influence du verbe effrayer, il s'est déformé en effraie[1].

Liste des espècesModifier

D'après la classification de référence (version 3.4, 2013) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Espèces éteintesModifier

Connu des anciens fossilesModifier

  • Tyto sanctialbani (milieu - fin du Miocène de l'Europe centrale) - anciennement dans Strix, comprend T. campiterrae
  • Tyto robusta (fin du Miocène/début du Pliocène de la péninsule du Gargano, Italie)
  • Tyto gigantea (Miocène tardif / Pliocène précoce de la péninsule du Gargano, Italie)
  • Tyto balearica (Miocène tardif - Pléistocène moyen du WC méditerranéen)
  • Tyto mourerchauvireae (Pléistocène moyen de Sicile, Méditerranée)
  • Tyto jinniushanensis ((Pléistocène de Jing Niu Shan, Chine)

Extinctions préhistoriques tardives généralement connues à partir de restes subfossilesModifier

Anciennes espècesModifier

Un certain nombre de fossiles de chouettes ont été à un moment attribués au genre actuel, mais sont aujourd'hui placés ailleurs. Bien qu'il y ait des différences évidentes en ostéologie entre les hiboux véritables et les effraies, il y a eu une évolution parallèle dans une certaine mesure et donc les os fossiles isolés ne peuvent pas nécessairement être attribués à l'une ou l'autre famille sans une étude approfondie. Le genre Strix a notamment été utilisé à tort par de nombreux scientifiques de la première heure comme un "taxon poubelle" pour de nombreux hiboux, dont Tyto[2].

  •    Tyto antiqua (Eocène tardif / Oligocène précoce du Quercy ? - Miocène précoce de la France) était un hibou grand-duc du genre préhistorique Prosybris ; ce taxon pourrait être un nomen nudum car l'espèce a été décrite à l'origine dans Strix ; cela demande confirmation[3].
  •    Tyto edwardsi (Miocène tardif de Grive-Saint-Alban, France) était un hibou strigide mais son genre n'a pas encore été identifié de manière fiable ; il pourrait appartenir au groupe Strix ou au groupe européen de type Ninox.
  •    Tyto ignota (Miocène moyen de Sansan, France) était une chouette strigide aux affinités peu claires ; bien qu'elle puisse appartenir au groupe Strix, cela nécessite une confirmation[3].
  •    Le "TMT 164", un tarsométatarse distal gauche d'un Tyto supposé du Miocène moyen Grive-Saint-Alban (France) pourrait également appartenir à Prosybris car il est similaire au Tyto antiqua.

DescriptionModifier

Elles sont plus foncés sur le dos que sur le devant, généralement de couleur orange-marron, le devant étant une version plus pâle du dos ou tacheté, bien qu'il y ait des variations considérables même entre les espèces. Les chouettes tyto ont un disque facial divisé, en forme de cœur, et n'ont pas les touffes de plumes en forme d'oreille que l'on trouve chez de nombreuses autres chouettes. Les chouettes tétras sont généralement plus grandes que les chouettes lapones. Le nom tyto (τυτώ) est un mot grec onomatopéique qui signifie "chouette".

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Avenas, Henriette Walter, La mystérieuse histoire du nom des oiseaux, Laffont, , p. 87.
  2. VojtěchKubelka Jiří Mlíkovský, Jiří Mlíkovský, Veronika Zavadilová et Milan Frencl, « Pilot study on nest predation in shorebirds breeding at the Caspian steppe lakes », Wader Study, vol. 126, no 2,‎ , p. 142–150 (ISSN 2058-8410, DOI 10.18194/ws.00153, lire en ligne, consulté le 25 mai 2020)
  3. a et b Mlikovsky, Jiri., Cenozoic birds of the world Part 1 : Europe, Ninox Press, (OCLC 156629447, lire en ligne)

Liens externesModifier

Pour la sous-familleModifier

Pour le genreModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :