Ouvrir le menu principal

Tu n'es que poussière

épisode de Star Trek

Article principal : Star Trek (série télévisée).

Tu n'es que poussière
Épisode de Star Trek
Titre original By Any Other Name
Numéro d'épisode Saison 2
Épisode 22
Code de production 603-50
Réalisation Marc Daniels
Scénario D.C. Fontana
Jerome Bixby
Directeur de la photographie Keith Smith
Diffusion États-Unis :
France :
Chronologie
Liste des épisodes de Star Trek

Tu n'es que poussière (By Any Other Name) est le vingt-deuxième épisode de la deuxième saison de la série télévisée Star Trek. Il fut diffusé pour la première fois le sur la chaîne américaine NBC.

Sommaire

SynopsisModifier

Répondant à un signal de détresse, l'Enterprise est capturé par trois agents de l'Empire Kelvan, de la galaxie d'Andromède. Ceux-ci veulent retourner chez eux avec le vaisseau, prévoyant que le trajet durera 300 ans.

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs secondairesModifier

RésuméModifier

L'Enterprise reçoit un signal de détresse les menant vers une planète inconnue. Sur celle-ci ils sont reçus par Rojan et Kelinda, deux être qui disent venir de l'empire Kelvan, situé dans la galaxie d'Andromède. Ceux-ci souhaitent revenir dans leur galaxie d'origine mais pour cela, ils ont besoin d'un vaisseau et décident de s'emparer de l'Enterprise. Après avoir immobilisé le capitaine Kirk et les membres d'équipage, ils prennent les commandes du vaisseau.

Toutefois Rojan à besoin de Kirk pour diriger l'équipage et le vaisseau. Spock tente d'utiliser ses pouvoirs de Vulcain afin de subjuguer télépathiquement Kelinda mais son esprit supérieur lui provoque un choc. En guise de représailles, Rojan transforme la Yeoman Thompson en cube de pierre et le réduit en poussière sous les yeux de Kirk. Afin de se faire téléporter sur le vaisseau avec le Docteur McCoy, Spock fait baisser la température de son corps simulant une maladie. Toutefois, Kelvan fini par téléporter tout le monde à bord de l'Enterprise, le vaisseau ayant été modifié afin de pouvoir atteindre la vitesse nécessaire pour rejoindre la galaxie d'Andromède. Et ce, même si le voyage est censé durer 300 ans.

Toutefois avant de quitter la galaxie où tous se trouvent, ils doivent passer au travers d'une barrière d'énergie et celle-ci avait déjà gravement endommagé le vaisseau avec lequel les kelviens sont venus. Spock et l'ingénieur Montgomery Scott pensent qu'il y a moyen de détruire le vaisseau à ce moment là, ce qui empêcherait le kelviens de rejoindre Andromède et de revenir conquérir la galaxie. Toutefois Kirk les en empêche. Alors que l'Enterprise voyage vers Andromède, Rojan réduit le personnel qu'il juge inutile à l'état de blocs de pierre.

Les kelviens, à l'origine des être tentaculaires, ont pris forme humaine et commencent à s'habituer à cette forme au point de générer des sentiments humains. L'un d'entre eux, Tomar, commence à éprouver du plaisir en mangeant tandis que Kirk réussit à séduire Kelinda, ce qui rend Rojan jaloux, un sentiment qu'il n'avait jamais connu auparavant. Les membres de l'équipage décident d'en jouer et pendant que Kirk entame une liaison avec Kelinda, Scott rend Tomar ivre. Jaloux, Rojan finit par se battre contre Kirk. Celui-ci le met devant le fait accomplit : ils sont tous devenus plus humains que kelviens et leur descendant, une fois revenus dans la galaxie d'Andromède, seront considérés comme des parias. Kirk propose qu'ils fassent demi-tour et partent vivre sur la planète où l'équipage les a trouvés, la fédération leur apportant toute l'aide nécessaire à leur développement.

ContinuitéModifier

  • Kirk fait référence aux pouvoirs télépathiques de Spock utilisés pour s'échapper d'Eminiar VII, ce qui est arrivé dans l'épisode Échec et Diplomatie.
  • Le personnage d'Hikaru Sulu n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Dans l'épisode Reliques de la série dérivée Star Trek : La Nouvelle Génération il est fait mention de l'alcool vert but par Scotty et Tomar et les kelviens sont cités dans l'épisode Où l'homme surpasse l'homme.

Références culturellesModifier

ProductionModifier

ÉcritureModifier

L'épisode présente de nombreuses similarités avec le tout premier script de science fiction produit par Gene Roddenberry nommé "The Secret Weapon of 117" et publié dans la série d'anthologie Chevron Hall of Stars en 1956. Dans cet épisode, un couple d'alien (dont le mâle est joué par Ricardo Montalban) décide de prendre forme humaine afin d'étudier la Terre. Éblouis par le sensations qu'ils découvrent à l'intérieur de leur nouveaux corps ils décident de garder forme humaine.[1].

Le projet de script est proposé au scénariste Jerome Bixby le 27 avril 1967. La trame est modifié de nombreuses fois au cours du mois de juin 1967 et une version finalisée arrive le 9 octobre 1967. Ce script adopte un ton bien plus sérieux, plusieurs membres d'équipage y étaient tués pour de bon par les Kelviens (qui s'appelaient alors les Dvenyens) Kirk se retrouvait torturé et les membres du vaisseau étaient assignés de force à des partenaires sexuels afin de devenir une race d'esclaves servant les Kelviens. Cela ne plut pas la NBC qui demanda de réécrire le scénario. Certains membres de l'équipe de production trouvaient le scénario trop proche de celui de l'épisode La Cage [2]

L'épisode fut réécrit par D.C. Fontana en octobre 1967 afin d'être bien plus joyeux. Le travail de réécriture dura jusqu'au mois de novembre. Elle s'inspira d'un dodécaèdre décoratif se trouvant dans le bureau de Roddenberry afin de s'inspirer de la forme que vont prendre les gens transformés par les kelviens.

TournageModifier

Le tournage eut lieu du 10 au 17 novembre 1967 au studio de la compagnie Desilu sur Gower Street à Hollywood, sous la direction du réalisateur Marc Daniels[3]. C'est le seul épisode où Keith Smith, alors chef opérateur sur Mission : Impossible remplace Jerry Finnerman.

Diffusion et réception critiqueModifier

Diffusion américaineModifier

L'épisode fut retransmis à la télévision pour la première fois le sur la chaîne américaine NBC en tant que vingt-deuxième épisode de la deuxième saison.

Diffusion hors États-UnisModifier

L'épisode fut diffusé au Royaume Uni le sur BBC One[4]. En version francophone, l'épisode fut diffusé au Québec en 1971. En France, l'épisode est diffusé le lors de la rediffusion de l'intégrale de Star Trek sur La Cinq.

Réception critiqueModifier

Dans un classement pour le site Hollywood.com Christian Blauvelt place cet épisode à la 38e position sur les 79 épisodes de la série originelle.[5]. Pour le site The A.V. Club Zack Handlen donne à l'épisode la note de B+ trouvant que si les kelviens sont une menace crédible pour l'équipage de l'Enterprise, la fin de l'épisode se termine un peu sans coups d'éclats[6].

Adaptation littéraireModifier

L'épisode fut romancé sous forme d'une nouvelle de 25 pages écrite par l'auteur James Blish dans le livre Star Trek 6, un recueil compilant différentes histoires de la série et sortit en avril 1972 aux éditions Bantam Books[7]. Dans cette adaptation la nature de la Stokaline, la substance que McCoy injecte à Spock est révélée : il s'agit de simples vitamines.

Éditions commercialesModifier

Aux États-Unis, l'épisode est disponible sous différents formats. En 1988 et 1990, l'épisode est sorti en VHS et Betamax[8]. L'épisode sortit en version remastérisée sous format DVD en 1999 et 2004[8].

L'épisode connu une nouvelle version remasterisée sortie le 8 mars 2008 : l'épisode fit l'objet de nouveaux effets spéciaux, notamment les plans de la planète et de l'Enterprise qui ont été refait à partir d'images de synthèse. Les plans d'ensemble sur la planète ont été retouchés afin de paraître plus impressionnants. Cette version est comprise dans l'édition Blu-ray, diffusée en septembre 2009[9].

En France, l'épisode fut disponible avec l'édition VHS de l'intégrale de la saison 2 en 2000. L'édition DVD est sortie le 18 novembre 2004 et l'édition Blu-ray le 27 avril 2009.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marc Cushman et Susann Osbor, These Are the Voyages: TOS Season One, Jacobs Brown Press,
  2. Marc Cushman et Susann Osbor, These Are the Voyages: TOS Season Two, Jacobs Brown Press,
  3. (en) Herbert Franklin Solow et Robert Justman, Inside Star Trek The Real Story, Simon & Schuster, , 204 p. (ISBN 0-671-00974-5)
  4. (en) Asherman, Allan, The Star Trek Compendium, Titan Books, (ISBN 0-907610-99-4)
  5. (en) Christian Blauvelt, « Ranking All 79 'Star Trek: The Original Series' Episodes from Worst to Best » [archive du ], Hollywood.com (consulté le 18 décembre 2015)
  6. (en) Zack Handlen, « "Patterns Of Force" / "By Any Other Name" », The A.V. Club,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Jeff Ayers, Voyages of Imagination, New York, Pocket Books, [détail de l’édition] (ISBN 978-1-4165-0349-1)
  8. a et b (en) Steve Kelley, Star Trek: The Collectables, Iola, WI, Krause Publications, [détail de l’édition] (ISBN 978-0-89689-637-6)
  9. (en) James Hunt, « Star Trek: The Remastered Series Seasons 1, 2 & 3 review » [archive du ], Den of Geek, (consulté le 19 décembre 2015)