Trop bu ou Gros manquant

Le Trop bu ou Gros manquant est une taxe royale, sous l'Ancien Régime en France, sur les boissons alcoolisées bues par le producteur au-delà de ce qui lui est alloué pour sa consommation personnelle. On suppose que le surplus de production est vendu sans acquittement des droits de Gros et augmentation.

En 1680, la consommation "normale" est fixée par un édit : 3 muids (la taille d'un muid est variable selon les régions sauf à Paris où 3 muids correspondaient à 804 litres), les laboureurs (paysans aisés) ont en plus 3 autres muids par charrue possédée.

Le gros manquant ne s'applique qu'aux assujettis à la taille et à la capitation (les roturiers). Il est prévu des visites domiciliaires par les employés de la Ferme générale, ce qui en fit un des droits les plus impopulaires.

La recette globale est assez faible : 13 000 livres en 1760.