Triage de Saint-Jory

gare ferroviaire française

Triage de Saint-Jory
Image illustrative de l’article Triage de Saint-Jory
Localisation
Pays France
commune Lespinasse et Fenouillet
Coordonnées géographiques 43° 42′ 02″ nord, 1° 23′ 37″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Historique
Fermeture
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Triage de Saint-Jory
Géolocalisation sur la carte : Occitanie (région culturelle)
(Voir situation sur carte : Occitanie (région culturelle))
Triage de Saint-Jory
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Triage de Saint-Jory

Le triage de Saint-Jory est une gare de triage française, fermée, qui se situe à une quinzaine de kilomètres au nord de Toulouse, sur l'axe transversal sud (ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville). Contrairement à ce que laisse penser son nom, le triage de Saint-Jory est situé sur les communes de Lespinasse et de Fenouillet.

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a mis fin, en 2005, à l'activité triage du site de Saint-Jory.

HistoireModifier

L'activité triage du site de Saint-Jory a fermé en 2005 dans le cadre d'une restructuration de l'activité Fret de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), elle est transférée sur les sites de Hourcade, près de Bordeaux, et de Miramas, près de Marseille[1].

La gare de triage de Saint-Jory rassemble aujourd'hui plusieurs activités : chantier de transport combiné Novatrans et Naviland cargo (à Fenouillet), stationnement des rames de marchandises et des locomotives dédiées au frêt à Fenouillet. Les nombreuses voies de ce site permettent par ailleurs de pallier la saturation de la gare Matabiau, d'autant que cet ex-triage bénéficie d'un accès aisé par une troisième voie longeant la ligne Toulouse - Montauban.

Notes et référencesModifier

  1. Site ladepeche.fr, Emmanuel Haillot, Trafic ferroviaire. Saint-Jory: terminus pour la gare de triage, publié le 16 mai 2005 lire (consulté le 5 octobre 2011).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • D. Doumerc et A. Deloubes, Saint-Jory, « création d'un triage mixte et tir au but », dans Revue générale des chemins de fer, vol. 102, HC éditions, Paris, 1983 pp. 749-756

Articles connexesModifier