Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la marche patriotique. Pour le char d'assaut soviétique surnommé « Tri tankista », voir BT-7.

Sur la frontière les nuages sont maussades (en russe : На границе тучи ходят хмуро) — plus connue sous le nom de Tri tankista (en russe : Три танкиста, littéralement « les trois tankistes ») — est une chanson populaire soviétique sur le thème de la guerre. Écrite en 1939, la chanson est l'hymne officieux de la frontière et des forces blindées soviétiques puis russes. La chanson a été interprétée pour la première fois au cinéma par l'acteur Nikolaï Krioutchkov dans le film Les Tractoristes (1939)[1] peu de temps après la bataille de Khalkhin Gol. Par la suite, la chanson sera interprétée par de nombreux artistes et groupes célèbres.

Certains passages[Lesquels ?] de la chanson sont devenus des aphorismes répandus.

Sommaire

Contexte historiqueModifier

La chanson fait référence à l’incursion japonaise en Sibérie en 1938, où ces derniers sont défaits par les forces soviétiques à la bataille du lac Khassan. Cette bataille voit, pour la première fois, si l'on excepte la Guerre civile espagnole, l'utilisation et la victoire des forces blindées chez les Soviétiques. Les chars légers étaient alors composés d’uniquement trois membres d'équipage. En effet, il faudra attendre le milieu de la Seconde Guerre mondiale pour avoir un opérateur radio dans les chars soviétiques. La chanson raconte comment ces trois tankistes ont vaillamment repoussé les Japonais grâce à leurs tanks.

ParolesModifier

L'air de la chanson a été composé par les frères Pokrass et les paroles écrites par de Boris Laskine (ru)[2].

Три танкиста
На границе тучи ходят хмуро
Край суровый тишиной объят
У высоких берегов Амура
Часовые Родины стоят

Там врагу заслон поставлен прочный
Там стоит отважен и силён
У границ земли дальневосточной
Броневой ударный батальон

Там живут — и песня в том порука —
Нерушимой, дружною семьёй
Три танкиста — три весёлых друга —
Экипаж машины боевой.

Tri tankista
Sur la frontière s'amassent les nuages
Le pays hostile était enveloppé de silence
Et sur les rives hautes de l'Amour
Se tenaient les soldats de la Mère-Patrie

Là-bas, l'ennemi a des fortifications solides
Et là se tient, courageux et fort,
Sur les frontières de l'Extrême-Orient,
Le bataillon blindé, prêt à attaquer

Là vit - et cette chanson en est la preuve -
Une famille inséparable, de vrais amis
Trois tankistes - trois joyeux amis -
L'équipage de ces voitures guerrières [les tanks]

Notes et référencesModifier

  1. (en)Birgit Beumers, A Companion to Russian Cinema, John Wiley & Sons, (ISBN 9781118412763, lire en ligne), p. 147
  2. (en)Maxim D. Shrayer, An Anthology of Jewish-Russian Literature: Two Centuries of Dual Identity in Prose and Poetry, Routledge, (ISBN 9781317476962, lire en ligne), p. 548

Voir aussiModifier