Train touristique du Cotentin

Train touristique du Cotentin
Carteret - Portbail
ATCM
Pays France
Type d'association loi 1901
Président Damien Clémendot
Création Association en 1982
Train touristique en 1988
Écartement de voie 1435 mm
Ligne exploitée Carteret - Portbail
Longueur 9 km
Site internet http://www.train-touristique-du-cotentin.com/

Le Train touristique du Cotentin, est géré par l'« Association Tourisme et Chemins de fer de la Manche » (ATCM), qui fait circuler un "Train des années 1950", de Carteret à Portbail, tronçon de l'ancienne ligne de Carentan à Carteret dans le département de la Manche[1].

Offre touristiqueModifier

Le « Train des années 1950 » est composé d'une locomotive diesel BB63000 de 1955 et trois voitures « Bruhat » des années 1960. L'ensemble offrant 164 places assises.

Service régulier en saisonModifier

En saison, juillet et août, un service régulier est assuré chaque dimanche et jours fériés, de Carteret à Portbail, avec des arrêts à Barneville et Saint-Georges-de-la-Rivière[2]. Il est soit commenté "train du patrimoine local" soit animé par différents groupes locaux. Départ à 15h00 de Carteret, 15h10 de Barneville, 15h15 Saint-Georges-de-la-Rivière pour une arrivée à Portbail à 15h35 le départ pour le retour sur Carteret a lieu à 17h00. Au milieu de la saison s'ajoute un train du "patrimoine local" circulant les mercredis dans les mêmes horaires que le dimanche.

Les trains du marché circulent en saison les mardis pour le marché de Portbail départ à 10h00 de Carteret, 10h10 de Barneville, 10h14 Saint-Georges-de-la-Rivière pour une arrivée à Portbail à 10h35 le départ pour le retour sur Carteret a lieu à 12h30. Ils circulent aussi les jeudis pour le marché de Carteret départ à 10h00 de Portbail, 10h15 de Saint-Georges-de-la-Rivière, 10h25 Barneville pour une arrivée à Carteret à 10h35 le départ pour le retour sur Portbail a lieu à 12h30.

Trains spéciauxModifier

Toute l'année différentes offres existent, notamment : des trains à thèmes : Folklorique, Patrimoine, Marins du Cotentin ou Père Noël ; des trains « Balade découverte ». Il est également possible de louer un train pour un groupe, pour un évènement de famille, pour un comité d'entreprise[2]...

Ligne Portbail - Barneville-CarteretModifier

 
Plan de la ligne touristique.

HistoireModifier

Ligne de Carentan à CarteretModifier

La ligne de Carentan à Carteret est créée en deux sections, Carteret-La Haye-du-Puits ouvre le 30 juin 1889, où se trouve le tronçon de Portbail à Carteret et celle de Carentan à La-Haye-du-Puits, le 8 juillet 1894. Cette ouverture reliant Carteret au Paris-Cherbourg en gare de Carentan. La desserte voyageurs devient uniquement saisonnière à partir de 1947 laissant les autobus assurer la desserte hivernale. La fermeture par la SNCF a lieu le 26 septembre 1971 pour le service voyageurs omnibus. Le 2 août 1976, le dernier express Paris - Carteret entre en gare et dès le lendemain la section centrale de la ligne Baupte - La Haye du Puits est neutralisée. Ce fut la dernière ligne du Plan Freycinet en exploitation dans le département de la manche. Le trafic de marchandises est suspendu en 1979, excepté le tronçon de Carentan à Baupte qui est utilisé pour le trafic engendré par l'usine des tourbières[3].

Ce dernier tronçon est le lieu de création du train touristique du Cotentin, il y effectue son premier parcours le 21 décembre 1988, mais il est fermé au trafic le 30 juin 1994, l'association reportant l'ensemble de son trafic touristique sur le tronçon de Carteret à Portbail qu'elle a commencé à exploiter le 23 juin 1990. Après différentes négociations entre le Conseil général de la Manche et la SNCF, des décisions sont prises, elles condamnent définitivement le trafic ferroviaire entre Port-Bail et Carentan. La ligne est démontée par la SNCF avant son acquisition par le Conseil Général pour y créer une voie verte. Le train touristique peut continuer à circuler de Portbail à Carteret, mais divers projets : la prolongation de la voie verte et une route entre les ports de plaisance, qui n'ont pas abouti, sont susceptibles de redevenir d'actualité[3] .

En 2001, de l'ancienne ligne de Carentan à Carteret il ne reste que le tronçon de voie de Portbail à Carteret, la SNCF a vendu la totalité des bâtiments ferroviaires. Le bâtiment voyageurs de la gare de Portbail est la propriété de la Communauté de communes de Portbail et les constructions de la gare de Carteret appartiennent à la commune de Barneville-Carteret, le reste : gares, haltes, maisons des gardes barrières et divers bâtiments à usage ferroviaire sont devenus des propriétés privées[3] .

Chronologie historique de l'associationModifier

  • 1982, création de l'Association pour la sauvegarde du chemin de fer Carentan-Carteret (ASCCC)
  • 1983, changement de nom : Association pour la sauvegarde du chemin de fer Carentan-Carteret et Coutances-Cherbourg (ASCCC)
  • 1984, le 14 juillet, changement de nom : Association pour les transports en commun de la Manche (ATCM)
  • 1988, le 21 décembre, création du Train touristique du Cotentin, ouverture tronçon de Carentan à Baupte
  • 1990, le 23 juin ouverture tronçon de Carteret à Portbail
  • 1992, changement de nom : Association Tourisme et chemins de fer de la Manche (ATCM)
  • 1994, le 30 juin fermeture du tronçon de Carentan à Baupte

Matériel roulant ferroviaireModifier

Matériel sauvé du ferraillage par l'association, les véhicules utilisés ont été remis en états par des bénévoles[4].

Moteurs diesel et essenceModifier

  • Matériel utilisé pour le service du train touristique
    • Locomotive BB 63069 de 1955, ex SNCF, propriété de l'ATCM depuis 2000. Dépôt d'attache : Nimes, Le Teil, Portes et Marseille-Blancarde.
      Cette locomotive diesel-électrique est rayée des effectifs de la SNCF en 1997, elle est rachetée par l'ATCM en 2000. 1290 exemplaires de ce type de locomotive son construit, dont 853 pour la SNCF. Un exemplaire est au musée de Mulhouse. Après son achat, sa remise en état est faite par des bénévoles et les salariés de l'association, avec l'aide de cheminots du dépôt SNCF de Sotteville-Buddicom et de l'EIMM de Quatre-Mares à Saint-Étienne du Rouvray.
    • Locotracteurs Moyse : 1 locotracteur Moyse type BL18 et 1 locotracteur Moyse type BN32
    • Draisine à essence ex RATP dite "La Cotentinette".
  • Matériel revendu

Voitures, wagons et véhicules spéciauxModifier

  • 3 voitures voyageurs « Bruhat », de type B 10 t et B10tz ex SNCF
    Voitures construites au début du XXe et rénovées sur les plans de l'ingénieur Louis Bruhat dans les années 1950-60. Une des voitures est classée Monument Historique au titre d'objet.
  • 2 wagons couverts de type G40 (UIC ggs), ex-SNCF
  • 1 wagon plat de type K50 (UIC KS), ex-SNCF
  • 2 wagonnets plats pour draisine

Les gares et haltesModifier

Avenir du train touristiqueModifier

Des échanges sont en cours sur l'avenir de la voie, actuellement propriété de Réseau ferré de France (RFF) qui cherche à vendre les emprises et infrastructures du chemin de fer aux communes ou au Conseil général de la Manche[5].

Notes et référencesModifier

  1. Site Train Touristique du Cotentin, page d'accueil lire en ligne (consulté le 27 juillet 2010)
  2. a et b Les offres son susceptibles de changements, il est recommandé de se renseigner et réserver sa place avant le départ prévu : Site Train touristique du Cotentin, page Accès/Tarifs lire (consulté le 26 juillet 2010).
  3. a b et c Source principale du matériel roulant : Jean Barros, Protection de la voie ferrée Carteret-Portbail, page 1, situation actuelle Lire (consulté le 31/08/2009).
  4. Source principale du matériel roulant : Jean Barros 2000, Protection de la voie ferrée Carteret-Portbail, page 2, paragraphe matériel roulant Lire (consulté le 31/08/2009).
  5. Site Train touristique du Cotentin, page actualité lire (consulté le 31/08/2009).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Dossier : Protection de la voie ferrée Carteret-Portbail, établi par Jean Barros, 18 février 2002 lire (consulté le 31/08/2009)
  • Michel Harouy, Un petit train de la Manche : Granville, Coutances, Lessay, Sainte-Mère-Église, Montebourg, 1907-1932, Cheminements, 2006, (ISBN 9782844784940). (Commentaire : de nombreux passages sont consacrés au projet concurrent devenu ligne concurrente Carentant - Carteret.)
  • Jérôme Camand, « Le train touristique du Cotentin », dans Petits trains de France, Sélection du Reader's Digest, 2002 (ISBN 2-7098-1324-6), pp. 26-29

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier