Ouvrir le menu principal

Très vénérable ordre de Saint-Jean

ordre de chevalerie britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de Saint-Jean.

Vénérable ordre de
Saint-Jean de Jérusalem
Très vénérable ordre de Saint-Jean
Insigne de commandeur (CStJ)
Décernée par Personal flag of Queen Elizabeth II.svg le souverain des royaumes du Commonwealth
Type Ordre de chevalerie
Éligibilité Toute personne chrétienne citoyenne d'un des pays du Commonwealth, des États-Unis, d'Irlande ou de Hong Kong
Décerné pour Service de l'Ordre,
l'ambulance Saint-Jean (St John Ambulance) ou
l'hôpital ophtalmologique Saint-Jean à Jérusalem[1]
Statut encore décerné
Chiffres
Date de création 1888
Première attribution S.M. la reine Victoria
Importance

Ruban de la médaille
Ruban de l'ordre
Drapeau du Vénérable ordre

Le très vénérable ordre de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem ((en) Most Venerable Order of the Hospital of Saint John of Jerusalem), est un ordre de chevalerie protestant de la couronne britannique, fondé en 1888, et toujours décerné aujourd'hui dans les pays du Commonwealth, aux États-Unis, à Hong Kong et en Irlande. L'admission dans l'ordre sert à reconnaître les services exceptionnels rendus à l'hôpital ophtalmologique Saint-Jean à Jérusalem ou de l'ambulance Saint-Jean[2].

Structure du Vénérable ordreModifier

Le monarque britannique est le chef de l'ordre (en 2016 : S.M. la reine Élisabeth II). Vient ensuite le grand prieur, S.A.R. le duc de Gloucester, qui tient ce rôle depuis 1974 et le lord-prieur, Sir Malcolm Ross. L'ordre comprend également un conseil de l'Ordre, réunissant les grands-officiers de chacun des prieurés.

L'ordre a 6 niveaux[2] :

  • Niveau I – Baillis ou Dames grand-croix (GCStJ)
  • Niveau II – Chevalier ou Dames de justice ou de grâce (KStJ ou DStJ)
  • Niveau III – Commandeurs (CStJ)
  • Niveau IV – Officiers (OStJ)
  • Niveau V – Frères-servant ou Sœurs-laie (SBStJ ou SSStJ)
  • Niveau VI – Écuyer (EsqStJ)[3]

De manière générale, les membres de l'ordre commencent au niveau de « Membre », qui était anciennement appelé « Frère-servant » ou « Sœur-laie », et sont ensuite promus selon divers critères[2].

Prieurés et commanderies de l'ordre de Saint-JeanModifier

Le Prieuré du CanadaModifier

Le Vénérable ordre de Saint-Jean vient en 5e position dans le système honorifique canadien, supérieur à l'ordre national du Québec mais inférieur à l'ordre royal de Victoria[4].

Le gouverneur général est le grand-prieur du prieuré du Canada[5],[6]. Les lieutenants-gouverneurs sont les adjoints de celui-ci et gèrent l'Ordre chacun dans leurs provinces.

Le gouverneur général et les lieutenants-gouverneurs, lorsque nommés, sont automatiquement promus au niveau de chevalier ou de dame de justice.

Il y a environ 5 500 personnes ayant reçu un des divers niveaux de l'ordre de Saint-Jean au Canada. Les nominations sont à la discrétion du Prieuré mais la personne doit avoir au moins 18 ans.

Préséance selon les royaumesModifier

Les citoyens de 16 pays sont éligibles pour l'attribution du Très vénérable ordre de Saint-Jean. Étant donné que chacun des pays a son propre système de décorations et de médailles honorifiques, la préséance de l'ordre change de pays en pays. Quelques exemples de préséance sont montrés ci-dessous.

Pays Médaille supérieure Médaille inférieure
  Australie Médaille de l'ordre d'Australie (OAM) Distinguished Conduct Medal (DCM)
  Canada Membre de l'ordre royal de Victoria (MVO) Grand officier de l'Ordre national du Québec (GOQ)
  Nouvelle-Zélande Croix rouge royale (classe II) (ARRC) Distinguished Conduct Medal (DCM)
  Royaume-Uni Croix rouge royale (classe II) (ARRC) Distinguished Conduct Medal (DCM)
 
Médaille de service de l'Ordre

Siège de l'OrdreModifier

La porte Saint-Jean (anglais : St John's Gate) dans le quartier londonien de Clerkenwell, est le siège du Vénérable Ordre de Saint-Jean. Elle fut édifiée en 1504 par Thomas Dockwra, comme la porte sud de l'ancien Prieuré de Clerkenwell, utilisé par l'Ordre de Malte à l'origine. Elle abrite la chapelle de l'Ordre, et aussi un musée de l'Ordre.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier