Ouvrir le menu principal
Tour de la Parada
Torre de la Parada
Torre de la Parada Felix Castelo.jpg
La Tour de la Parada, huile sur toile de Félix Castelo vers 1640
Présentation
Type
Pavillon de chasse
Destination initiale
Pavillon de chasse
Destination actuelle
détruit
Style
Baroque
Architecte
Construction
1635
Propriétaire
Localisation
Pays
Région
Province de Madrid
Commune
Coordonnées

La tour de la Parada était un pavillon de chasse dans les environs de Madrid sur le mont du Pardo (Parc régional de la cuenca alta del Manzanares) non loin du palais du Pardo. Vers 1635-1640 ce fut l'un des principaux projets architecturaux de Philippe IV d'Espagne, grand amateur de chasse qui désirait un pavillon de repos dans la zone après ses journées de courses.

Le palais était un édifice de deux étages rectangulaires terminé par une tour et un chapiteau dans le goût des Asturies. Ce fut le résultat d'agrandissements et de transformations par l'architecte Juan Gómez de Mora — sur décision du roi en 1635 — sur la base d'une petite forteresse à quatre tours d'angles créée par l'architecte Luis de Vega durant les années 1547-49 sur ordre du roi Philippe II. Le bâtiment fut détruit et il n'en reste que des peintures de cette époque.

La tour était surtout connue pour abriter une grande collection de peintures mythologiques d'après Ovide, commandées à Rubens en 1636. Le cycle comptait 63 toiles de grands formats et fut réalisé à Anvers d'après des ébauches de Rubens qui se réserva la réalisation de 14 toiles, d'autres étant exécutées par ses collaborateurs habituels, parmi lesquels Jacob Jordaens, Theodoor van Thulden, Erasmus Quellinus II et Jan Cossiers. Félix Castelo et Jusepe Leonardo se chargèrent d'une série de paysages dédiés aux vues des « sites royaux ». Vélasquez fit trois toiles sur le thème de la chasse : Philippe IV chasseur, son frère Le cardinal-infant Fernando d'Autriche chasseur et le prince héritier le Prince Baltasar Carlos chasseur, auxquels s'ajoutèrent les « philosophes » (Ésope, Ménippe et Le Repos de Mars) et quelques-uns de ses portraits de bouffons.

C'était une décoration fondée sur les images du pouvoir classiques à la cour d'Espagne de l'époque. Philippe IV s'installa dans la tour de la Parada et au Palais du Buen Retiro. Lorsqu'on fit l'inventaire de la tour en 1700, elle comptait 176 toiles. La majeure partie de ces toiles sont conservées au Musée du Prado, mais peu sont exposées pour des problèmes d'espace.

La tour fut détruite presque en totalité en 1714 par un incendie provoqué par les troupes autrichiennes lors de la guerre de Succession d'Espagne[1].

BibliographieModifier

RéférencesModifier