Tornado-G

lance-roquettes multiple russe

Tornado-G
Image illustrative de l'article Tornado-G
Caractéristiques de service
Utilisateurs Drapeau de la Russie Russie
Conflits Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022
Production
Année de conception Années 90 - présent
Production 2012 - présent
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 14 tonnes
Longueur du canon et de l'affût 7.35 m
Largeur du canon et de l'affût 2.04 m
Hauteur du canon et de l'affût 3 m
Calibre 122 mm
Portée maximale 40 km
Munitions 40 roquettes
Durée de vie 20 s
Hausse 55°
Servants 2 à 3

Le Tornado-G (Index GRAU - 9K51M) est un lance-roquettes multiple russe modernisé.

Préparation et mise d'un Tornado-G par les forces russes

La principale différence par rapport à son prédécesseur BM-21 Grad est un système de contrôle de tir plus avancé avec navigation par satellite et un ordinateur pour le calcul des indicateurs balistiques, qui permet de viser automatiquement les coordonnées de la cible.

Histoire modifier

Les travaux de modernisation du LRM « Grad » ont commencé dans les années à l'entreprise nationale de recherche et de production « Splav ». Le MLRS amélioré a été mis en œuvre pour la première fois en lors d'un tir de démonstration près d'Orenbourg. En , la première commande de 36 véhicules de combat a été reçue, le montant du contrat était d'environ de 18 millions de roubles, mais la commande n'a pas été exécutée, car le système n'a pas été adopté par les forces armées russes. Au premier semestre , il était prévu de terminer les tests d'état du système et d'effectuer la première livraison de 36 véhicules de combat aux forces terrestres de la fédération de Russie[1],[2],[3].

Le système est quinze fois plus efficace que son prédécesseur « Grad » en termes d'efficacité au combat, le rapport de la masse de carburant à la masse de la coque du nouveau missile a été amélioré dix fois[4].

Adoption modifier

La première déclaration du représentant des forces terrestres de la fédération de Russie selon laquelle le Tornado-G a été mis en service et que 36 complexes avaient déjà été livrés aux troupes a été faite fin décembre . Cependant, en février , cette déclaration a été réfutée par le ministre de la Défense A.E. Serdyukov, qui a expliqué que le système n'avait pas passé les tests d'État et que la livraison aux troupes était prévue dans un proche avenir[5]. En avril , un représentant du service de presse du district militaire sud a fait une deuxième déclaration selon laquelle 20 complexes Tornado-G sont entrés en service avec des unités du district militaire sud et participeraient au défilé du [6], cependant, lors du défilé, au lieu de complexes Tornado-G, ont été présentés des véhicules de combat 2B26, non liés au MLRS Tornado-G[7]. En juillet 2012, le premier Tornado-G MLRS est entré en service avec des formations de fusiliers motorisés à Volgograd[réf. nécessaire]. En , le système 9K51M a terminé les tests d'état et a été adopté par la fédération de Russie[8],[9].

Conception modifier

Le 9K51M MLRS comprend un nouveau véhicule de combat 2B17M modernisé, des anciens et nouveaux types de roquettes 122-mm[1],[10],[11],[12]. Le cockpit du véhicule de combat contient un équipement d'installation à distance et un système de contrôle de tir automatisé développé à l' Institut de recherche panrusse « Signal ». ASUNO permet de tirer sans préparation topographique et géodésique et d'effectuer le guidage d'une munition sans quitter le cockpit. Sur un moniteur vidéo spécial, des informations sur l'itinéraire et la position du package de guidage sont automatiquement affichées[2].

L'équipage du véhicule a été réduit de trois à deux personnes, le temps de déploiement dans une position de combat non préparée a été réduit à six minutes et dans une position préparée à une minute[2].

Les capacités de combat du nouveau système ont été étendues avec de nouvelles munitions réactives. La gamme comprend des projectiles à fragmentation avec une ogive amovible et des sous- munitions HEAT à visée automatique, qui permettent de frapper efficacement les équipements militaires blindés de l'ennemi. Pour assurer le tir de projectiles à ogive amovible, les véhicules de combat étaient équipés de régleurs pour le temps de tir de la fusée des projectiles de roquettes[13],[8],[1] .

Munitions modifier

En plus des anciennes munitions utilisées pour le BM-21, la gamme comprend également de nouvelles munitions avec une portée et une puissance de combat accrues, ainsi que des munitions spécialement conçues pour le système Tornado-G, augmentant sa portée de tir maximale à 40 km[8].

Tableau TTX des nouvelles fusées pour les systèmes 9K51 et 9K51M
Indice type de munition Type de fusible Masse de l'ogive, kg Poids du projectile, kg Portée, km Pénétration d'armure, mm
9M217 [14] cassette avec KOBE télécommande 25 70 Jusqu'à 30 60…70
9M218 [15] cassette avec KOBE télécommande 25 70 Jusqu'à 30 jusqu'à 100
9M521 [2] OFS 21 66 Jusqu'à 40
9M522 [2] OFS à distance/contact 25 70 jusqu'à 37,5
9M538 [16] OFS 34,5 70 jusqu'à 20
9M539 [17] OFS à distance/contact 35 70 jusqu'à 20
9M541 [18] cassette avec KOBE à distance/contact 33,7 70 jusqu'à 20 au moins 170

Opérateurs modifier

  1. unité militaire n ° 22220 20e brigade de fusiliers motorisés de gardes séparés (20e brigade de gardes): 18 unités 2B17M à partir de 2012[19].
  2. unité militaire n ° 91727 du 99th Guards Self-Propelled Artillery Regiment (99th Guards SAP): 18 unités de 2B17M à partir de 2016[20].
  3. unité militaire n ° 23857 du 856th Guards Self-Propelled Artillery Regiment (856 Guards Sap): 36 unités de 2B17M à partir de 2017[21]
  4. 2e Armée interarmes de la Garde : 15[22]

Mentions modifier

En août 2012, il a été signalé que l'armée prévoyait d'utiliser les systèmes 9K51M dans l'exercice Kavkaz-2012[19].

Mentionné dans le Mémorandum de Minsk parmi les systèmes d'artillerie qui doivent être retirés de la ligne de contact entre les parties au conflit armé dans l'Est de l'Ukraine[23].

Utilisation au combat modifier

Les installations ont été utilisées de manière limitée lors du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014-2015.[réf. nécessaire]

Utilisé lors de l'invasion russe de l'Ukraine[24].

Galerie modifier

Articles connexes modifier

Références modifier

  1. a b et c Карпенко А. В., Современные реактивные системы залпового огня, стр. 25
  2. a b c d et e Карпенко А. В., Современные реактивные системы залпового огня, стр. 27
  3. (ru) « В гособоронзаказ не включили непроверенную технику » [archive du ], Ъ-Новости (consulté le )
  4. « Система «Торнадо» оказалась в 15 раз эффективнее «Града» — Российская газета » [archive du ] (consulté le )
  5. « Lenta.ru: Оружие: Минобороны купит 36 систем залпового огня «Торнадо-Г» » [archive du ] (consulté le )
  6. « Lenta.ru: Оружие: Южный военный округ получил 20 систем «Торнадо-Г» » [archive du ] (consulté le )
  7. « 11.05.12 Боевые машины 2Б26 на параде в Ростове-на-Дону — Военный паритет » [archive du ] (consulté le )
  8. a b et c (ru) « НПО «Сплав» начало серийное производство системы «Торнадо-Г» » [archive du ], РИА Новости,‎ (consulté le )
  9. (ru) « Поставки РСЗО «Торнадо-С» и «Торнадо-Г» возобновятся в этом году » [archive du ], ЦАМТО,‎ (consulté le )
  10. « 122-мм реактивная система залпового огня 9К51М «Торнадо-Г» » [archive du ] (consulté le )
  11. « 9К51М «Торнадо-Г», 122-мм реактивная система залпового огня » [archive du ] (consulté le )
  12. « РСЗО Торнадо-Г » [archive du ] (consulté le )
  13. Карпенко А. В., Современные реактивные системы залпового огня, стр. 26
  14. Карпенко А. В., Современные реактивные системы залпового огня, стр. 29
  15. Карпенко А. В., Современные реактивные системы залпового огня, стр. 30
  16. « Неуправляемый реактивный снаряд 9М538 | Ракетная техника » [archive du ], rbase.new-factoria.ru (consulté le )
  17. « Неуправляемый реактивный снаряд 9М539 | Ракетная техника » [archive du ], rbase.new-factoria.ru (consulté le )
  18. « Неуправляемый реактивный снаряд 9М541 | Ракетная техника » [archive du ], rbase.new-factoria.ru (consulté le )
  19. a et b (ru) « Под Волгоградом военные испытали «Торнадо-Г» »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Радио России,‎ (consulté le )
  20. (ru) « Около 20 РСЗО "Торнадо-Г" усилят воронежских мотострелков » [archive du ], РИА Новости,‎ (consulté le )
  21. (ru) « Под Брянском артиллеристы соединения ЗВО получили на вооружение "Торнадо-Г" », РИА Новости,‎ (consulté le )
  22. (ru) « В мотострелковое соединение ЦВО под Самарой поступило 15 единиц РСЗО «Торнадо-Г» » [archive du ], function.mil.ru (consulté le )
  23. МЕМОРАНДУМ (об исполнении положений Протокола по итогам консультаций Трехсторонней контактной группы относительно шагов, направленных на имплементацию Мирного плана Президента Украины П. Порошенко и инициатив Президента России В. Путина)
  24. (en-US) Wesley Culp, « BM-21 Grad: The Russian MLRS Rocket Weapon Fighting Everywhere » [archive du ], 19FortyFive, (consulté le )

Ouvrages modifier

  • Karpenko A. V. Système de jet modernisé tir de salve 9K51 "Grad" avec un véhicule de combat BM-21 // Systèmes modernes de lance-roquettes multiples. — С. 25—27. — 76 с.

Liens externes modifier