Thomas Lynch Junior

signataire de la déclaration d'indépendance des États-Unis

Thomas Lynch Junior, né le , mort en 1779, est un signataire de la Déclaration d'indépendance des États-Unis en tant que représentant de la Caroline du Sud, son père n'étant pas capable de signer à cause de la maladie. Par cette signature, il est un des Pères fondateurs des États-Unis.

Thomas Lynch Junior
Image dans Infobox.
Thomas Lynch Junior
Biographie
Naissance
Disparition
Décès
Formation
Activités
Homme politique, propriétaire d'esclavesVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Signature de Lynch

BiographieModifier

Thomas Lynch nait le à Paroisse du Prince George (Prince Geoge Parish), aujourd'hui dans le Comté de Georgetown (Caroline du Sud), il est le fils unique de Thomas Lynch père. Il est scolarisé à la Indigo Society School, à Georgetown, avant de partir pour l'Angleterre, où il étudie au Eton College, et au Gonville and Caius College. Il étudie aussi la loi au Middle Temple (Londres), avant de retourner en Amérique en 1772.

Thomas Lynch devient Commandant de Compagnie dans le Premier Régiment de Caroline du Sud en 1775, et est élu au Congrès continental.

Le , il signe la Déclaration d'indépendance des États-Unis, remplaçant son père malade. De ce fait, il devient un des Pères fondateurs des États-Unis.

Il tombe lui aussi malade à la fin de l'année 1779 et prend le bateau pour les Caraïbes avec sa femme. Le bateau disparait en mer et ne sera jamais retrouvé.

FamilleModifier

Avant de partir, il avait fait la volonté que les parents de sa femme changent leur nom en "Lynch" pour pouvoir hériter du domaine familial, Hopsewee. Ce domaine se trouve toujours en Caroline du Sud. Son beau-père était le Gouverneur William Moultrie ; un de ses neveux était James Hamilton Junior. Son grand-père, Jonas Lynch, faisait partie de la lignée irlandaise des Lynch qui a été expulsée à la suite de leur défaite lors des Guerres d'Irlande de Guillaume III d'Angleterre. Il est cousin des hommes politiques français Jean-Baptiste Lynch et Thomas-Michel Lynch.

SourceModifier

Liens externesModifier