Thomas Grey (chroniqueur)

Thomas Grey (ou Gray) est un chevalier et chroniqueur anglais du XIVe siècle, auteur de la Scalacronica.

Thomas Grey
Image dans Infobox.
Biographie
Décès
Activité
Père
Thomas Grey of Heaton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Agnes de Beyle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Margaret de Pressene (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Thomas Gray (d)
Elizabeth Gray (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Sir
Œuvres principales

BiographieModifier

Grey est le fils de Thomas Grey, un vétéran anglais des guerres d'indépendance de l'Écosse qui a servi en Écosse de 1297 à 1344. Il est adoubé vers 1330 et accompagne le prétendant au trône d'Écosse Édouard Balliol lors de sa première tentative de conquête du trône en 1332, qui culmine à la bataille de Dupplin Moor.

En , Grey accompagne William Montagu en Flandres et sert dans les Marches écossaises en 1340. Le , il est nommé connétable du château de Norham, poste auparavant occupé par son père. Il participe à la bataille de Neville's Cross en 1346.

En , Grey est capturé lors de la bataille de Nesbit Moor. Il est emprisonné au château d'Édimbourg et demande à son souverain, le roi Édouard III d'Angleterre de payer sa rançon. Il est libéré le .

Il accompagne le Prince noir lors de sa campagne en France en . Grey est nommé gardien des Marches écossaises en . Il meurt le .

La ScalacronicaModifier

Pendant sa captivité, Grey rédige une chronique, la Scalacronica, qui relate l’histoire de la Grande-Bretagne de 1066 à 1362 et est connue comme l’un des premiers documents historiques rédigés par un membre de la noblesse anglaise. Elle aurait été rédigée à la suite d’un rêve où lui serait apparue une Sibylle accompagnée d’un Cordelier tenant une échelle à cinq barreaux, d’où le nom de Scalacronica (Chronique de l’échelle). Elle est, en conséquence, divisée en quatre tomes indiquant chacun des quatre barreaux inférieurs de l’échelle.

Cette chronique montre les perspectives politiques de la classe régnante anglaise sur le reste du monde. Bien qu’elle soit fondée sur d’autres sources en existence à l’époque, Thomas Gray a également eu recours à ses propres souvenirs et aux histoires qu’il a entendu son père raconter lors de sa jeunesse pour compléter l’histoire à partir d’Édouard Ier, d’Édouard II et Édouard III au service desquels il était.

Le seul manuscrit connu de cette chronique repose à l’université de Cambridge.

RéférencesModifier

  • Thomas Andrew Archer, (1890). "Gray, Thomas (c.1369?)". 23. Dictionary of National Biography, 1885-1890. pp. 21–2.
  • Andy King, (2005). "Scaling the Ladder: The Rise and Rise of the Grays of Heaton, c.1296-c.1415". In Liddy, Christian D. North-east England in the Later Middle Ages. Woodbridge: Boydell Press. pp. 57–74.
  • Andy King, (2005). Sir Thomas Gray's Scalacronica, 1272-1363. Woodbridge: The Boydell Press.
  • Douglas Richardson, (2011). Magna Carta Ancestry: A Study in Colonial and Medieval Families, ed. Kimball G. Everingham. II. Salt Lake City. (ISBN 1449966381)
  • Douglas Richardson, (2011). Magna Carta Ancestry: A Study in Colonial and Medieval Families, ed. Kimball G. Everingham. III. Salt Lake City. (ISBN 144996639X)
  • Herbert Maxwell, (1907). Scalacronica; The reigns of Edward I, Edward II and Edward III as Recorded by Sir Thomas Gray. Glasgow: James Maclehose & Sons.

Liens externesModifier