Thanatophobie

La thanatophobie est la peur pathologique de la mort.

ÉtymologieModifier

Le mot est formé à partir du grec ancien θανάτος / thanatos, « mort » et φοβιά / phobia, « peur », ce mot signifie donc étymologiquement « peur de la mort ».

En soi, avoir peur de la mort est tout à fait normale. Elle a pour but de nous maintenir en vie. En revanche elle pose problème quand elle devient pathologique.

Symptômes et conséquencesModifier

L'idée de la mort subite est obsessionnelle.Modifier

Souvent les thanatophobes ont une vie plutôt heureuse, mais l'idée de tout perdre par la disparition d'un proche ou de leur propre mort est insupportable.

L'évitementModifier

Pour se protéger de l'objet de leur peur, les thanatophobes évitent toutes les activités à risques. Par exemple prendre le volant, partir en voyage, ou faire du sport. Il n'y a plus que chez eux où ils se sentent en relative sécurité.

Crises d'angoisseModifier

L'idée de la mort ou la confrontation avec elle peut déclencher des crises d'angoisse. Chez les enfants par exemple, la peur de la mort des parents peut entraîner des terreurs nocturnes. Et il arrive que la phobie dure pendant des années.

État dépressifModifier

Toute cette anxiété et ce repli sur soi sont dangereusement lié à l'état dépressif.[1],

La nosophobie et l'hypocondrie cachent souvent une peur de mourir qui s'est déplacée sur les maladies.

Plusieurs causes possiblesModifier

La peur des regretsModifier

Les personnes âgées sont en général plus sereines face à la mort que les jeunes. En effet, une personne qui a eu une vie bien remplie a moins de regret à avoir qu'une personne qui n'a pas encore éprouvé pleinement le bonheur.

D'où l'importance pour chacun de faire les choix de vie qui lui correspondent. Sous peine de regrets, et donc de craindre la mort.

La culpabilité et la peur de la mort de ses prochesModifier

Le sentiment de culpabilité d'une injustice causée à un être cher peut se transformer en peur de la mort. Si l'être cher venait à disparaître, l'injustice ne pourrait jamais être réparée et les regrets seraient sans fin.

Un traumatismeModifier

Les personnes sensibles à la violence, en particulier les enfants, peuvent devenir thanatophobes. Après avoir été confronté à un événement ou une nouvelle violente, la personne ne peut plus nier que la mort existe. Cette idée appliquée à ses proches ou à elle-même peut être le début d'une thanatophobie.

Notes et référencesModifier

  1. « Thanatophobie », sur https://www.passeportsante.net/, (consulté le 27 juin 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :