Théodore Charles de Hédouville

diplomate français

Théodore Charles Joseph, comte de Hédouville ( - Laon - Paris) est un militaire et diplomate français du XIXe siècle.

Théodore Charles de Hédouville
Fonction
Ambassadeur
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Fratrie
Autres informations
Grade militaire
Distinctions
Blason famille fr de Hédouville.svg
blason

BiographieModifier

Théodore Charles Joseph de Hédouville, issu de la branche ainée de la famille de Hédouville, entre à l'école militaire de Brienne-le-Château en 1776. Il y croise, en 1779, un jeune Corse de deux ans son cadet, Napoleone Buonaparte.

Nommé lieutenant au corps royal d'artillerie (régiment de Grenoble en 1785), il est capitaine en 1789. Il émigre[1] en Espagne (1792) où il sert comme capitaine dans l'artillerie espagnole.

En 1800, il rentre en France et devient aide de camp de son frère Gabriel, alors général de division.

Hédouville Cadet entre ensuite dans la diplomatie et devient secrétaire d'ambassade à Rome (1804), puis ministre plénipotentiaire à Ratisbonne près de l'électeur chancelier du Saint-Empire romain germanique (1805).

De 1806 à 1813[réf. à confirmer][2], il représente les intérêts de la France à Francfort près de Mgr Charles-Théodore de Dalberg, prince primat de la Confédération du Rhin.

Comte de l'Empire en 1809, il est compris, le , dans la promotion des officiers de l'ordre de la Légion d'honneur.

Il est par la suite chef de bataillon attaché à l'état-major de la 1re division militaire[3].

Le gouvernement de la Restauration le fait chevalier de Saint-Louis (1814) et colonel d'infanterie (1817) et l'envoie, comme « commissaire du roi », à Varsovie de 1818 à 1826.

Le comte de Hédouville, qui fut sans union ni postérité, « aimait et cultivait les lettres[4] ».

TitresModifier

DistinctionsModifier

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
  Armes de la famille de Hédouville

D'or au chef d'azur chargé d'un lion léopardé d'argent, lampassé de gueules.[6],[4],[7]

Supports
deux lions au naturel[6].
Devise
« Totum pro Deo et Rege[6],[4] ».

Île-de-France - Picardie - Champagne

Armes du comte Hédouville et de l'Empire

Coupé le premier parti d'azur au signe des comtes ministres employés à l'extérieur et d'azur au lion rampant d'argent, lampassé de gueules le deuxième d'or.[8]

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Sérurier et Hédouville cadet marchaient de compagnie pour émigrer en Espagne ; une patrouille les rencontre ; Hédouville, plus jeune, plus leste, franchit la frontière et va végéter misérablement en Espagne. Serrurier, obligé de rebrousser dans l'intérieur, et s'en désolant, devint maréchal, exemple bien singulier du hasard sur les destinées des hommes. » (Las Cases.)
  2. « Théodore Charles Joseph de Hédouville », sur roglo.eu (consulté le 15 mai 2011)
  3. « Cote LH/1276/81 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. a b et c Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 7, (lire en ligne), De Hédouville (Gabriel-Joseph-Marie-Théodore, comte)
  5. « Cote LH/1276/81 », base Léonore, ministère français de la Culture
  6. a b et c Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  7. Le Marquis de Magny, Livre d'or de la noblesse, (lire en ligne), De Hédouville
  8. a et b « BB/29/966 page 438. », Titre de comte accordé à Théodore, Charles Hédouville. Paris ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier