Théâtre de l'Eldorado

théâtre dans le 3e arrondissement de Lyon (Rhône)
(Redirigé depuis Théâtre de l’Eldorado)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eldorado (homonymie).
Théâtre de l'Eldorado
Présentation
Destination initiale
Music-hall
Destination actuelle
Bâtiment détruit
Construction
1894
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Lyon
voir sur la carte de Lyon
Red pog.svg

Le théâtre de l'Eldorado est un ancien théâtre du 3e arrondissement de Lyon. Il est édifié en 1894 sur les terrains d’une ancienne brasserie, au no 33 cours Gambetta. Inscrit au titre des Monuments historiques en 1982, il est finalement détruit en 1993 et radié des monuments historiques en 2010.

HistoriqueModifier

L'Eldorado ouvre ses portes le 15 juin 1895 sur les terrains d'une ancienne brasserie du cours Gambetta et ce music-hall devient rapidement très populaire. Quelques pensionnaires du Moulin-Rouge participent à l'inauguration. Au début du XXe siècle, il est rebaptisé « Le nouveau théâtre » et oriente sa programmation vers le mélodrame, la comédie et l'opérette[1],[2].

Des séances de cinémas sont organisées dès 1905. En septembre 1929, le dernier spectacle y est présenté et le théâtre est définitivement transformé en décembre 1929 en cinéma projetant des films parlants, des artistes continuant toutefois de s'y produire lors des entractes[1].

En 1977, le metteur en scène Bruno Boëglin s’y installe avec sa troupe jusqu'en 1986.

Protection et destructionModifier

Le , le bâtiment est inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques[3]. En janvier 1993, une dérogation du ministre de la Culture remet en cause la loi de protection du bâtiment et le théâtre est démoli en mars 1993. Il est radié des monuments historiques par arrêté du 12 mars 2010[3].

Avant le début de la démolition ont été prélevés les éléments du décor encore inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, éléments qui devaient être réemployés dans l'atrium du nouvel immeuble construit sur une parcelle à proximité[1]. Le promoteur ne tient toutefois pas sa promesse[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « Démolition du théâtre de l'Eldorado », sur Bibliothèque municipale de Lyon – Photographes en Rhône-Alpes
  2. Catherine Guégan, « Salle de spectacle, puis cinéma, puis théâtre Eldorado », sur Inventaire général du patrimoine culturel de la région Auvergne-Rhône-Alpes; Ville de Lyon,
  3. a et b « Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2010 », sur Legifrance.gouv.fr (consulté le 18 octobre 2011)
  4. « Éléments d'architecture de l'ancien Théâtre de l'Eldorado », sur Bibliothèque municipale de Lyon – Photographes en Rhône-Alpes

Liens externesModifier