Ouvrir le menu principal
Teddy Tetzlaff
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ArtesiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Theodore Herbert TetzlaffVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Teddy TetzlaffVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Teddy Herbert Tetzlaff, dit "Terrible" Teddy[1], né le à Los Angeles et décédé le à Artesia (Californie), était un pilote automobile américain, également acteur de cinéma.

Grand Prix des États-Unis en 1912: "Terrible" Teddy est à bord de la Fiat no 34 (à Wauwatosa WI).

Sommaire

BiographieModifier

D'un tempérament plutôt "explosif" au volant[2], il débuta dans le championnat National américain AAA en 1909 sur Lozier. Évoluant ensuite sur Fiat de 1911 à 1913, il acquit alors ses principaux lauriers, avant de passer sur Maxwell en 1914 pour clore sa carrière, devenant ultérieurement consultant pour planifier et préparer plusieurs courses sur longues distances.

Il débuta une carrière cinématographique en 1912, en apparaissant brièvement dans son propre rôle anonymement lors de courts-métrages de Mack Sennett, puis il assura également certaines scènes de conduite automobile pour l'acteur Wallace Reid.

Son fils Ted Tetzlaff Jr. réalisa notamment Une incroyable histoire en 1949, Cinq heures de terreur en 1953, et Le Fils de Sinbad, en 1955.

PalmarèsModifier

Résultats à l'Indy 500Modifier

  • 2e en 1912, en partie grâce à son tout jeune pilote d'appoint Caleb Bragg (2e édition, sur Fiat d'E.E. Hewlett);
  • 2 lignes de front (1912 et 1914);
  • 4 participations consécutives, de 1911 à 1914 lors des quatre premières éditions de l'épreuve.

Classement et principales victoires en championnat racing car AAAModifier

(participation de 1909 à 1915, avec 20 départs, 3 victoires pour 4 podiums en 1912 - 5 "top 5"-, ainsi que 1 pole en 1914)

  • Vice-champion U.S. National driving Championship car racing en 1912, sur Fiat S 61;
  • 1912: Santa Monica race 3 (Free-For-All Race) et Tacoma (Washington, 200 miles) race 3 et 4 (kidnappé quelques jours avant la course contre rançon, il fut finalement libéré, sans échange).

Grand Prix victorieuxModifier

Records mondiaux de vitesseModifier

  • 1911 (19 mars): 100 miles (160 km), en 1:14:29, sur Lozier 40HP[3];
  • 1914: 228[4], puis 229,85 km/h[5] sur la Blitzen-Benz no 2 200HP, pour le compte de la Moross Amusement Company d'Ernest Moross, au Bonneville Salt Flats (premières tentatives organisées sur ce lac salé -suivies de bien d'autres-, mais non homologuées, les enregistrements devant s'effectuer désormais par aller-retour en moins d'une heure à compter de cette année 1914).

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Il avait en effet la réputation de rudoyer sa mécanique, et le très court métrage Terrible Teddy, the Grizzly King de 1901 fut à l'origine de ce sobriquet.
  2. Mercedes and Auto Racing in the Belle Epoque, 1895-1915, Robert Dirk, éd. McFarland, 2005, 363p. (ISBN 0786418893 et 9780786418893).
  3. Treasury of Early American Automobiles, 1877–1925, Floyd Clymer, éd. McGraw-Hill, New York, 1950, p. 111.
  4. Article Da fehlt Salz! par Nina Rehfeld, Financial Times Deutschland, le 14 octobre 2011, p. 25.
  5. Article Vor 100 Jahren: Rekordjäger mit 21,5 Liter Hubraum: Der Benz 200 PS, genannt „Blitzen-Benz“, par Markus Burgdorf sur OldTimer24, le 3 novembre 2009.

Liens externesModifier