Tarama (Okinawa)

village japonais

Tarama-son
多良間村
Tarama (Okinawa)
Hôtel de ville de Tarama.
Drapeau de Tarama-son
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kyūshū
Préfecture Okinawa
Code postal 〒906-0602
Démographie
Population 1 219 hab. (juin 2015)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 24° 40′ 10″ nord, 124° 42′ 06″ est
Superficie 2 193 ha = 21,93 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon
City locator 15.svg
Tarama-son
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon
City locator 15.svg
Tarama-son
Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Okinawa
Voir sur la carte topographique de la préfecture d'Okinawa
City locator 15.svg
Tarama-son
Liens
Site web Tarama

Tarama (多良間村, Tarama-son?) est un village situé dans la préfecture d'Okinawa, au Japon.

GéographieModifier

 
Vue aérienne de l'île de Tarama.

Situation géographiqueModifier

Le village de Tarama est composé des deux îles de Minna et Tarama, et est la seule municipalité du district de Miyako dans la préfecture d'Okinawa. Il est situé à environ 440 km au sud-ouest de Naha, la capitale de la préfecture et à environ 320 km au sud-est de Taipei, capitale de Taïwan. Il fait partie de l'archipel Sakishima.

DémographieModifier

Au , la population de Tarama s'élevait à 1 219 habitants[1] répartis sur une superficie de 21,93 km2[2].

HistoireModifier

Les îles de Sakishima sont évoquées pour la première fois dans le Shoku Nihongi, un texte d'histoire du Japon dont la rédaction est achevée en 797.

Au début du XVIe siècle, les îles de Minna et Tarama sont intégrées dans le royaume de Ryūkyū[3].

Au début du XVIIe siècle, les forces militaires du clan Shimazu venues de la province de Satsuma mènent à bien l'invasion du royaume. L'archipel devient un État vassal du clan Shimazu.

En 1771, un mégatsunami provoqué par un tremblement de terre fait 362 victimes alors que la population est de 3 324 habitants.

En 1879, l'archipel Ryūkyū, qui inclut les îles de Sakishima, est annexé par l'empire du Japon et la préfecture d'Okinawa est créée[3].

Le village de Tarama est officiellement fondé en 1913.

ÉconomieModifier

Le village de Tarama est essentiellement une commune agricole qui produit des légumes, du maïs et de la canne à sucre. Il entretient aussi des pâtures pour l'élevage de bovins[2].

Culture locale et patrimoineModifier

Le village de Tarama est membre de l'association Les Plus Beaux Villages du Japon depuis 2010[4].

Il possède de nombreux sites historiques et des espaces naturels marins et terrestres relativement peu touchés par l'homme[5].

Symboles municipauxModifier

La fleur symbole du village de Tarama est le safran des teinturiers, dont le nom vernaculaire et la fleur de Tarama, et son arbre symbole est le lilas de Perse[2].

Notes et référencesModifier

  1. (ja) 多良間村役場, « 多良間村 », sur vill.tarama.okinawa.jp (consulté le ).
  2. a b et c (ja) 多良間村役場, « 多良間村の概要 » [« Vue d'ensemble du village de Tarama »](Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur vill.tarama.okinawa.jp (consulté le ).
  3. a et b (ja) 多良間村役場, « 多良間の歴史 » [« Histoire du village de Tarama »], sur vill.tarama.okinawa.jp,‎ (consulté le ).
  4. (ja) The most beautiful villages in Japan, « 加盟村一覧から探す » [« Liste des villages »], sur utsukushii-mura.jp (consulté le ).
  5. (ja) 多良間村役場, « 史跡・文化財 » [« Sites historiques et biens culturels »], sur vill.tarama.okinawa.jp (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :