Tara Duncan

série de romans de fantasy créée par Sophie Audouin-Mamikonian

Tara Duncan
Auteur Sophie Audouin-Mamikonian
Pays Drapeau de la France France
Genre Fantasy
Éditeur Seuil (tomes 1 et 2)
Flammarion (tomes 3 à 5)
XO (tomes 6 à 13, second cycle)
Lieu de parution Paris
Date de parution 2003-2015
Ouvrages du cycle 1. Les Sortceliers
2. Le Livre interdit
3. Le Sceptre maudit
4. Le Dragon renégat
5. Le Continent interdit
6. Dans le piège de Magister
7. L'Invasion fantôme
8. L'Impératrice maléfique
9. Contre la reine noire
10. Dragons contre démons
11. La Guerre des planètes
12. L'Ultime Combat
13. Tara et Cal
14. L'Impossible Mission

Tara Duncan est une série de romans de fantasy créée par l'auteure française Sophie Audouin-Mamikonian. Elle met en scène les aventures de l'héroïne, Tara Duncan, une adolescente dotée de dons. Des aventures qui se déroulent aussi bien sur Terre que sur AutreMonde, la planète magique.

ContexteModifier

L'univers étendu de Tara Duncan compte quinze livres, répartis en deux cycles, une préquelle et un livre transitoire. La saga a d'abord été éditée aux Éditions du Seuil, puis chez Flammarion et chez XO Éditions. La série a rencontré un grand succès commercial[1], atteignant les 100 000 exemplaires par volumes[2], et se plaçant régulièrement en tête des ventes pour la littérature jeunesse en France[3]. Elle a été traduite dans dix-neuf langues et distribuée dans vingt-six pays en plus de la France[4].

Tara Duncan a été adaptée en série d'animation en 2010 par Moonscoop et Antefilms studio[5] , en ebook illustré et interactif par Byook[6] en 2012 et en jeu vidéo en ligne par la société Feerik Games[7], disponible de 2010 à 2012. La série va également connaître une nouvelle adaptation en série d'animation, prévue pour 2021 et pilotée par l'auteure[8].

La série se classe parmi les séries de fantasy jeunesse en mêlant les codes de l'heroic fantasy au travers des quêtes de Tara et de ses amis dans un environnement qui s'inspire de nombreux mythes et légendes (telles que la Belle et la Bête, les dragons, les elfes, etc.), à ceux de la space fantasy qui confronte les éléments d'un univers merveilleux (la magie, les créatures fantastiques) à ceux de la science-fiction (planètes, vaisseaux spatiaux, etc.).

RésuméModifier

Élevée par sa grand-mère dans le sud de la France, Tara partage un important secret avec ses deux meilleurs amis : elle est dotée de pouvoirs étranges qui l’ennuient plus qu’autre chose et qu’elle ne contrôle absolument pas. Sa vie bascule quand elle découvre que sa mère, qu’elle pensait morte, est retenue prisonnière sur une planète magique nommée AutreMonde, et quand le geôlier de cette dernière – Magister - tente de la kidnapper à son tour. Afin de garantir sa sécurité elle est envoyée sur AutreMonde où elle découvre les origines de sa famille et de ses pouvoirs, et fait la rencontre d’amis qui lui seront d’une aide précieuse dans son combat contre Magister et les autres ennemis qui se dresseront sur sa route.

NarrationModifier

La saga est racontée par un narrateur omniscient qui s’attache principalement au personnage de Tara Duncan. Les notes de bas de page, qui apparaissent à partir du tome 4[9], font usage de la métalepse qui casse l’illusion fictionnelle : il est évident qu’il s’agit d’informations que l’auteure apporte en tant qu’auteure et narratrice à ses lecteurs et lectrices.

Glyphes (selon le Robert) : ciselure, trait gravé en creux. Euh non, le trait n'est pas en creux dans la peau hein (beurk !) disons que c'est un glyphe à ma manière, juste posé sur la peau ![10]

Sophie Audouin-Mamikonian est même évoquée brièvement en tant que personnage d’auteure racontant les aventures de Tara Duncan.

- Nous n'avions pas la choix, répliqua Isabella en pinçant les lèvres. Cette maudite Sophie Audouin-Mamikonian est insensible à la magie. Soit nous lui donnions de la matière pour ses livres, soit elle révélait tout sur AutreMonde. [...] Encore heureux qu'elle ait relaté la vie de Tara sous forme de fiction ![11]

  En ces occasions, il est suggéré que la narration est menée par Sophie Audouin-Mamikonian, l’auteure elle-même.

 
Carte de la partie ouest d'AutreMonde, la planète où se déroulent la plupart des aventures de Tara Duncan.

Univers de la sagaModifier

AutreMonde est une planète magique inventée par Sophie Audouin-Mamikonian et sur laquelle se déroule la plupart des aventures de la série Tara Duncan.

Il s'agit d'un monde dangereux, peuplé de races intelligentes variées et d'une multitude d'animaux et de plantes, tous influencés par la magie[12].

Dans la saga, il est précisé qu'AutreMonde est rythmée par sept saisons. Une année se divise en quatorze mois. La plupart des noms de lieux, de plantes et d’animaux constituent des jeux de mots[13]. Les livres mettent l’accent sur les dynamiques géopolitiques propre à cette planète.  

AutreMonde et la Terre sont reliées par des portes de transfert. Ces dernières utilisent une méthode de téléportation comme c’est souvent le cas dans les univers de science-fiction.

AutreMonde a été la première pierre de la saga, imaginée avant les personnages et les intrigues qui rythment la série de livres[14],[15],[16]. Une démarche de création d’un monde imaginaire (wolrdbuilding) qui se rapproche de celle de J.R.R Tolkien et la préséance de l'univers de la Terre du Milieu par rapport aux intrigues qui s'y déroulent, ou de celle d’H.P. Lovecraft. Ce worldbuilding permet à la saga et ses adaptations de proposer un univers transmédiatique, où chaque média propose une porte d'entrée différente et singulière dans l'univers[17].

La magieModifier

Les SortceliersModifier

Contraction de « Ceux qui savent lier les sorts ». C’est ainsi que sont désignés les individus capables de pratiquer la magie. Il existe plusieurs grades chez les sortceliers tels que les Mages, les Hauts mages et les Premiers Sortceliers[12], qui sont les étudiants sous la supervision des Hauts mages[18]. Les Mages se spécialisent en fonction de leurs aptitudes et des besoins de leurs employeurs[19]. Tous les sortceliers et Hauts Mages sont soumis à l'autorité du Grand Conseil dont les décisions prévalent sur celles des lois des nations et royaumes[20].

Ceux qui refusent l'autorité de ce conseils sont appelés les semchanachs. S'ils causent du tort aux habitants de la Terre ou d'AutreMonde, les elfes-chasseurs ont pour mission de les interpeler[20]. Les semchanachs sont les ennemis que doivent combattre Tara, Moineau et Cal dans la série d'animation sortie en 2010[21].

Les FamiliersModifier

Les familiers sont des animaux qui tissent un lien privilégié avec le sortcelier de leur choix. Ce lien permet au sortcelier de communiquer aisément avec son animal, qui devient son compagnon au quotidien et un membre de sa famille[22]. Les liens sont généralement si puissants qu’en cas de décès de l’un, l’autre n’y survit pas.

Les Nonsos et Non-MagiquesModifier

Nonsos, contraction de « Non sortceliers »[23]. C’est ainsi que sont désignés ceux qui sont incapables de pratiquer la magie. Ils forment une minorité sur la planète AutreMonde mais sont majoritaires sur Terre. Les Non-Magiques (NM) sont des individus réfractaires à la magie. Ils ne peuvent ni la pratiquer, ni la subir. Sophie Audouin-Mamikonian est présentée comme une nonsos NM dans la saga.

Saga littéraireModifier

Premier cycle : Tara DuncanModifier

D'abord annoncée comme une décalogie (10 tomes)[24], le premier cycle de la saga est une dodécalogie et comporte donc douze tomes. Le lecteur accompagne Tara dans ses aventures de ses douze à vingt ans. Seuls les tomes 1, 2 et 6 ont été édités en format poche.

Tome 1 : Tara Duncan, Les Sortceliers (2003)Modifier

Article détaillé : Les Sortceliers.

L'intrigue du premier roman permet de découvrir Tara, qui mène une vie paisible et ordinaire sur Terre. Ce quotidien tranquille change brusquement lorsque Magister tente d'enlever Tara Duncan. Elle est propulsée sur AutreMonde, la planète magique dont elle est originaire mais dont elle ignore tout, alors que ses pouvoirs refusent de lui obéir. À la recherche de sa mère, captive de Magister depuis dix ans, elle se fait de nombreux amis qui l'assisteront dans sa quête. Des Limbes à Omois, en passant par la Forteresse Grise, antre de Magister, ils devront faire face ensemble aux complots du Maître des Sangraves.

Profitant de la réédition en 2007, l'auteure a légèrement modifié le scénario, permettant à Tara d'entrer en contact avec sa mère dès le début de l'aventure[29], apprenant par là la survie de cette dernière et lui permettant de partir à sa recherche. Dans la version initiale de 2003, Tara découvrait seulement au cours de son aventure que sa mère avait été faite prisonnière de Magister[30].

Tome 2 : Tara Duncan, Le Livre interdit (2004)Modifier

Article détaillé : Le Livre interdit.

Au début du deuxième tome, Cal est envoyé en prison, accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Tara repart sur AutreMonde afin de découvrir le piège politique dans lequel est tombé son ami. Épaulée par Manitou, son arrière-grand-père transformé en labrador, ainsi que par ses jeunes amis sortceliers, Tara doit retrouver Cal et le sauver. Ses pouvoirs, qui n'en font qu'à leur tête, l'aident à affronter les nombreux ennemis qui se dressent sur sa route au travers de ce tome dont le Ravageur d'Âme, réveillé par Fafnir, qui menace la sécurité de la planète entière. C'est l'occasion pour elle de faire une rencontre inattendue dans les Limbes qui l'aide à lever le voile sur ses origines.

Tome 3 : Tara Duncan, Le Sceptre maudit (2005)Modifier

Article détaillé : Le Sceptre maudit.

Tara Duncan doit précipitamment quitter la Terre pour AutreMonde : sa mère, Selena, a été blessée dans un attentat. Et Magister, que tous croyaient disparu, est de retour. Avec l'aide d'une immense et redoutable armée de démons, il prétend s'emparer de l'Empire d'Omois. Et peut-être éradiquer ensuite la race des dragons. Détenteur du Sceptre Maudit, il prive de leur magie les sortceliers d'AutreMonde.

L'Impératrice et l'Imperator capturés, Tara se retrouve seule, à quatorze ans, à la tête de l'Empire d'Omois pour mener une guerre que tous pensent perdue d'avance. Aidée de ses amis, la jeune fille doit affronter Magister, ses hordes et ses espions ainsi que son terrifiant tueur : le Chasseur. Et tout cela alors que ses pouvoirs ne cessent de grandir.

  • Tara Duncan, Le Sceptre maudit a été publié aux éditions Flammarion en septembre 2005[35], puis en 2006 dans une version légèrement modifiée par l'auteure[36], et aux éditions France Loisir en 2007[37].

Tome 4 : Tara Duncan, Le Dragon renégat (2006)Modifier

Article détaillé : Le Dragon renégat.

Dans ce quatrième opus, Tara découvre que sa magie, devenue trop puissante pour elle, serait due à une manipulation génétique qui la mettrait en danger de mort. Pour ne rien arranger, des ennemis monstrueux menacent la planète Terre et contraignent Tara à porter secours à un jeune Terrien aux pouvoirs surhumains. Cette aventure l'emmène, elle et ses amis, en Angleterre et sur le site de Stonehenge où elle continue de découvrir les mystères qui entourent ses origines et les membres de sa famille.

Tome 5 : Tara Duncan, Le Continent interdit (2007)Modifier

Article détaillé : Le Continent interdit.

Dans cet opus, Magister s'en prend à Tara en enlevant son amie d'enfance : Betty, la contraignant à se rendre sur le Continent Interdit. Un continent secret sur AutreMonde, régi par les dragons qui en interdisent l'accès. Tara n'a que peu de temps pour sauver son amie alors qu'elle n'a plus ses pouvoirs. Sur le Continent Interdit, elle découvre que la sanguinaire Reine Rouge a pris le pouvoir et que les dragons sont prêts à la laisser mourir pour cacher un horrible secret. Elles et ses amis se retrouvent en grande difficulté, pris au piège, et se retrouvent liés aux intrigues politiques plus profondément que jamais.

  • Tara Duncan, Le Continent interdit a été publié aux éditions Flammarion en septembre 2007[40].

Tome 6 : Tara Duncan, Dans le piège de Magister (2008)Modifier

Article détaillé : Dans le piège de Magister.

Tara Duncan a quinze ans dans ce tome. Sa magie est la plus puissante jamais détenue par un humain, et pourtant Magister, son ennemi juré, ne cesse de s'en prendre à elle et à sa famille. Tara veut changer la dynamique qui s'est installée entre elle et le Maître des Sangraves, qui la place en victime des complots de l'homme au masque. Quand Magister tente une fois encore de s'emparer de Selena, sa mère, dont il est fou amoureux, Tara décide de passer à l'attaque.

Tome 7 : Tara Duncan, L'Invasion fantôme (2009)Modifier

Article détaillé : L'Invasion fantôme.

Dans ce tome, Tara provoque une catastrophe qui a des conséquences sur sa vie, celle de ses amis et l'équilibre politique d'AutreMonde. La potion qu'elle prépare depuis un an pour faire revenir son père, décédé quand elle avait deux ans, ne réagit par comme prévu et ouvre un portail permettant aux fantômes d’OutreMonde d'envahir le monde des vivants. Des milliers de fantômes surgissent. Robin meurt sous les yeux de Tara et en quelques heures, l’Impératrice et son gouvernement sont possédés. Tara est sauvée de justesse par Xandiar, le thug, qui se sacrifie pour qu’elle puisse se réfugier au Château Vivant du Lancovit. Ce dernier la cache avec Cal, qui a réussi à s’enfuir aussi mais, désespérée par la mort de Robin, Tara sombre dans une profonde dépression, avant de décider de réparer son erreur et de débarrasser AutreMonde des fantômes. Elle part alors pour l’île des Edrakins avec son ennemie Angelica et Sylver, un nouvel ami très mystérieux pour trouver la machine qui permettrait de détruire les fantômes.

  •  Tara Duncan, L'Invasion fantôme a été publié aux éditions XO en septembre 2009[43].

Tome 8 : Tara Duncan, L'Impératrice maléfique (2010)Modifier

Article détaillé : L'Impératrice maléfique.

Bannie d’AutreMonde et exilée sur Terre pour avoir failli détruire AutreMonde, Tara devient une chasseuse de semchanachs les sortceliers renégats.pendant ce temp Robin est enlevé. Le jour de ses 16 ans, elle apprend que des Sangraves ont attaqué ses amis et leurs parents. Elle suspecte Magister d'être derrière cette agression. Tara décide d’aller sur AutreMonde de façon clandestine, en passant par les Limbes Démoniaques. Elle y rencontre Archange, le prince des démons, qui semble cacher ses intentions à l'égard de la jeune adolescente. Sa relation avec Robin est mise à l’épreuve en raison d'un sort provoqué par sa grand-mère Isabella et son arrière grand-père Manitou. Fafnir, elle, va se rapprocher de Sylver le demi-dragon élevé comme un nain.

  • Tara Duncan, L'Impératrice maléfique a été publié aux éditions XO le 23 septembre 2010[44].

Tome 9 : Tara Duncan, Contre la reine noire (2011)Modifier

Article détaillé : Contre la reine noire.

Ce tome commence avec Lisbeth qui annonce à Tara qu'elle abdique et lui laisse le titre d'Impératrice. Tara refuse mais finit par accepter le titre d'Impératrice suppléante à contre coeur. Après sa transformation impromptue en Reine Noire, son double démoniaque, elle s'enfui d'AutreMonde, pourchassé par l'Empire d'Omois.Cela la pousse à se réfugier sur Terre, où elle fera la connaissance des « Amazones » une escouade de combattantes chargées de protéger les objets démoniaques, dont Magister prépare le vol. Après un long séjour dans les souterrains, elle fait face à ce dernier, qui a eu le temps d'utiliser les artefacts. La Reine Noire refait surface et impacte ses ennemis comme ses amis.

  • Tara Duncan, Contre la reine noire a été publié aux éditions XO le 22 septembre 2011[45].

Tome 10 : Tara Duncan, Dragons contre démons (2012)Modifier

Article détaillé : Dragons contre démons.

À l'approche de ses dix-huit ans, Archange, le roi des Démons, Maître Chem, le dragon, et une foule de prétendants demandent Tara en mariage. Tous sont motivés par des raisons politiques. Un plan terrible se monte sur Tadix, l'une des deux lunes d'AutreMonde : si les Démons ont de mauvaises intentions le satellite implose en entrainant la mort de toutes les personnes qui s'y trouvent. Cal déclare sa flamme à Tara, alors que sa relation avec Robin s'enlise dans les complications et les malentendus. En toile de fond, une nouvelle guerre contre les Démons se prépare.

  • Tara Duncan, Dragons contre démons a été publié aux éditions XO le 27 septembre 2012[46].

Tome 11 : Tara Duncan, La Guerre des planètes (2013)Modifier

Article détaillé : La Guerre des planètes.

Dans le ciel d'AutreMonde, les six planètes des démons ont fait leur apparition, provoquant la panique sur la planète magique qui se souvient encore de la terrible Guerre des Failles qui les a opposé aux démons des siècles plus tôt. Le choix de révéler l'existence de la magie aux Terriens s'impose à Lisbeth, l'Impératrice, et à Tara, son Héritière. Tara et ses amis décident de s'infiltrer au coeur de ces planètes ennemies. Cal et Robin continuent de lutter pour l'affection de Tara tandis qu'Eléanora, ancienne amoureuse de Cal, refait surface pour leur venir en aide.

  • Tara Duncan, La Guerre des planètes a été publié aux éditions XO le 19 septembre 2013[47].

Tome 12 : Tara Duncan, L'Ultime Combat (2014)Modifier

Article détaillé : L'Ultime Combat.

Une comète démoniaque est apparue dans l'espace. Pour la contrer Tara et ses amis n'ont pas d'autre choix que de récupérer les derniers objets démoniaques, qu'ils n'ont eu de cesse de protéger au fil des ans. Ils partent dans une quête intergalactique où il découvrent un secret datant de 5 000 ans. L'ex de l'impérator, Daril Kratus, refait surface alors que la reine des elfes vient de se faire assassiner, en prétendant être un personnage clé.

  • Tara Duncan, L'Ultime Combat a été publié aux éditions XO le 18 septembre 2014[48].

Ce tome clôt le premier cycle des aventures de Tara et du Magicgang.

Préquelle : La Fille de Belle (2015)Modifier

450 ans avant la naissance de Tara Duncan, cette histoire prend place au royaume du Lancovit, l'un des lieux emblématique de la saga. Isabelle est la fille de la Belle et la Bête. Son père, le roi Damien a été victime de la célèbre malédiction et la transmise à sa fille. Le peuple du Lancovit voit cette situation d'un mauvais œil ce qui complique la succession au trône, qui devrait normalement revenir à Isabelle. Sa malédiction de Bête sera pourtant la clé qui lui permettra de sauver son royaume d'un complot. Au fil du tome, Isabelle croise quelques personnages illustres du premier cycle ainsi que les ancêtres de certains personnages clés. "La Fille de Belle" semble avoir une suite.

  • La Fille de Belle, 450 ans avant Tara Duncan a été publié aux éditions La Martinière le 2 avril 2015[49].

Tome 13 : Tara et Cal (2015)Modifier

Article détaillé : Tara et Cal.

Tara a désormais 22 ans, elle ne peut plus utiliser la magie et est enceinte de jumeaux. Sa vie en tant qu'Héritière et aux côtés de ses amis et Cal, le futur papa, se passe à merveille jusqu'à ce que les paons pourpres au cent yeux d'or, symbole d'Omois se volatilisent. Cal, chargé de les retrouver, est désemparé quand Tara se volatilise à son tour alors qu'elle essayait de récupérer sa magie dans les marais de la désolation. Très inquiet pour la femme qu'il aime et leurs enfants qu'elle porte, Cal se lance à sa recherche. Il doit s'allier avec Magister, le pire ennemis de Tara et du magicgang. De son côté, Tara rencontre un ennemi particulièrement malveillant.

Second cycle : Dan et Célia : Les Jumeaux d'AutremondeModifier

Le second cycle de la saga se concentre sur les enfants des héros du premier cycle. Cette focalisation sur différentes générations est un motif relativement connu dans la fiction. C'est ce que proposait déjà Émile Zola avec ses 20 romans sur les Rougon-Macquart et ses cinq générations. Plus proche, Robin Hobb et ses séries du Royaume des Anciens introduit également la descendance des personnages des séries de l'Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer dans la trilogie du Fou et de l'Assassin et le mangaka Hiroyuki Takei fait de même dans les suites de sa série Shaman King.

Tome 1 : Dan et Célia: Les jumeaux d'AutreMonde, L'impossible mission (2016)Modifier

Danviou et Celia Duncan sont les enfants de Tara et Cal. Ils ont treize ans, pratiquement l'âge qu'avait leur mère au début de ses aventures sur AutreMonde. À la différence de cette dernière, leurs pouvoirs magiques sont quasiment inexistants. Ce qui pose problème quand Dan, le plus intrépide et courageux des deux, est kidnappé. Sa sœur Célia s'entoure de nouveaux amis, dont le fils de Magister, et profite de son statut d'adolescente que personne ne remarque pour partir à la recherche de son frère. Par le suite ils vont découvrir un nouvelle ennemi particulièrement dangereux...

  • Dan et Célia, L'Impossible Mission a été publié aux éditions XO le 6 octobre 2016[51].

AutresMonde de Tara DuncanModifier

Le projet d'AutresMonde de Tara Duncan était celui d'une collection permettant aux fans de l'univers de faire leurs premiers pas dans le monde de l'édition, sous l'égide de Sophie Audouin-Mamikonian. Le roman édité dans cette collection est une fanfiction, supervisée par Sophie Audouin-Mamikonian, et écrite par Thomas Mariani, fan de fantasy et de Tara Duncan. Il constitue un univers étendu de l’œuvre, approuvé par l'auteure d'origine et qui s'insère donc légitimement dans l'univers de la série.

Tome 1 : La Danse de la licorne (2013)Modifier

Xoholt Xoalt, thug et garde Omoisien, sauve la vie d'héritières Impériales lors d'un attentat à Tingapour. Mais ce n'est rien comparé à la menace que signifie la « danse de la licorne », rituel magique qu'un chorégraphe Terrien veut faire danser à sa compagnie. Chaque pays important d'AutreMonde envoie son représentant dans cette compagnie et Omois, qui en fait évidemment partie, envoie l'une de ses héritières. C'est Xoholt qui est envoyé sur Terre pour la protéger et dérober le parchemin sur lequel est retranscrite la dangereuse variation sous le déguisement d'un masseur-kinésithérapeute dans la compagnie de danse. Xoholt se retrouve au cœur d'un vaste complot. De son côté, Nina Maeda-Kapelmeister, une jeune danseuse trop curieuse lui met des bâtons dans les roues. Avec l'aide d'un fantôme et d'un aristocrate fantasque, elle plonge malgré elle aux racines de cette conspiration qui met en danger tout AutreMonde. Xoholt et Nina doivent faire face aux dangers, déjouer les pièges des sortceliers ou des humains et sont emmenés au plus profond des catacombes, jusqu'à la cour des Miracles.

Tome 2 : Le Secret des ombresModifier

Le Secret des ombres, écrit par Thomas Mariani, est le deuxième tome de la série et la suite de La danse de la licorne. Aucune informations n'a encore été communiquée concernant ce volume.

PersonnagesModifier

Article détaillé : Personnages de Tara Duncan.

Personnages principauxModifier

  • Tara'tylanhnem T'al Barmi Ab Santa Ab Maru T'al Duncan, dite Tara Duncan

Héroïne de la série, elle a douze ans au début de ses aventures. Elle se distingue par un caractère obstiné et courageux. Élevée par une grand-mère distante et très occupée, elle est très autonome. Malgré l’absence de ses parents, décédés, elle passe une enfance paisible à Tagon, petit village fictif du sud-ouest français. Sur AutreMonde elle se distingue par des pouvoirs particulièrement impressionnants, qu’elle n’arrive à contrôler que très difficilement. Le lecteur l’accompagne dans sa découverte progressive du monde magique et de ses codes, qu’elle apprend à décrypter au fil des tomes. Elle est courageuse, ingénieuse, loyale et supporte difficilement qu'on lui donne des ordres.

Elle se distingue physiquement par sa chevelure blonde tranchée d’une mèche blanche au-dessus du front, ses yeux bleus marine et son menton volontaire. Son Familier est un pégase appelé Galant[53]. À la fin du tome 2, le lecteur apprend qu'elle est l'Héritière de l'Empire d'Omois, fille du précédent Impérator, Danviou T'al Barmi Ab Santa Ab Maru, ayant fui ses responsabilités[54].

  • Caliban Dal Salan, dit Cal

Cal est Premier Sortcelier au Château Vivant, palais royal du royaume du Lancovit, et apprenti Voleur Patenté à l’académie des Voleurs Patentés du Lancovit. Il est le benjamin d’une famille de cinq enfants[12]. Il est fan du cinéma terrien, notamment de James Bond[55], et de Shakira[56]. Il adore plaisanter et il est accompagné de son familier, Blondin un renard roux. Sous ses airs de fainéant gourmand, il est extrêmement compétent. Il est le premier ami que Tara rencontre sur AutreMonde et l'un de ses plus fidèles alliés. Il devindra plus tard son petit ami puis son mari et le père de leur deux enfants Danviou et Celia.

  • Gloria Daavil, dite Moineau

Meilleure amie de Tara, Moineau est une jeune fille très douce et bégayante. Elle est également la descendante de la Bête, de la légende de la Belle et la Bête, ce qui lui permet de se transformer en une bête impressionnante à volonté, et elle est l’une des princesses du Lancovit, nièce du couple royal. Influencée par ses parents, chercheurs, elle est une véritable encyclopédie de l’histoire, des coutumes et des langues d’AutreMonde. Elle est accompagnée de son Familier Sheeba, une panthère argentée.Elle est la petite ami de Fabrice bien qu'ils se soient de nombreuse fois disputés.

  • Robin M’angil

Premier Sortcelier au royaume du Lancovit, il est surtout demi-efle. Fils de T’andilus M’angil, elfe et responsable des armées du Lancovit, et de Mévora, humaine et chercheuse. Il est un archer talentueux et combattant hors pair, puisant des réflexes surhumains dans son héritage elfique. Il est aussi très romantique et un peu maladroit. Il souffre de brimades dans un environnement raciste et n’est pas très à l’aise avec son statut de métisse, puisqu’il n’est accepté ni comme un elfe ni comme un humain à part entière. Cal adore le taquiner, profitant du fait qu'il ne cache que difficilement ses émotions. Son Familier et une hydre, Sourv. Si il est un temps le petit ami de Tara, ils rompent après qu'il est couché avec une démone.

° Fabrice de Besois-Giron

Ami d’enfance de Tara, il est le fils du gardien de la porte de transfert du village de Tagon. Ayant subi les émanations de cette dernière, il développe des pouvoirs magiques bien que descendant d’une famille de nonsos. Il est ainsi le premier Besois-Giron à devenir sortcelier, mais ses pouvoirs restent très restreints. Il adore faire des charades et est un garçon sensible.Il est un temps obsédé par le pouvoir et rejoindra même Magister pendant un moment. C'est le petit ami de Moineau .

  • Fafnir Forgeafeux

Naine aux cheveux roux, elle est fille du chef de clan des Forgeafeux, l'équivalent d'une princesse chez les nains. À son grand désespoir, elle est une puissante sortcelière alors que les nains détestent profondément la magie. Féroce guerrière, elle ne se sépare jamais de ses précieuses haches, auxquelles elle attribue des noms. Son caractère impulsif et belliqueux ne l'empêche pas de faire preuve de tendresse et d'une grande perspicacité. Son Familier est le chaton rose démoniaque Belzébuth.

  • Sylverchirouchivu, dit Sylver

Sylver fait sa première apparition dans le tome 7. Il s'agit d'un demi-dragon élevé par un couple de nains guerriers de la tribu des Impitoyables. Ses parents lui ont enseigné des techniques de combats propre à cette tribu. Il sera d'une grande aide à Tara, qui l'aidera en retour à lever le voile sur ses origines.

  • Magister

Maître des Sangraves, groupe dissident opposé aux dragons. Il est un puissant sortcelier et redoutable adversaire de Tara qu'il ne cesse de tenter de kidnapper pour avoir accès aux objets démoniaques qu'il convoite et qui restent désespérément hors de sa portée. Comme les autres Sangraves, il porte une robe grise agrémentée d'un cercle rouge sur le torse. Son visage est dissimulé sous un masque miroitant qui change de couleur en fonction de ses humeurs. Bien qu'il soit l'ennemi juré de Tara, il lui arrive de prêter main forte à cette dernière. Il est autant terrifiant qu'amusant.

Son identité est l'un des plus grands mystères de la saga.

Personnages secondairesModifier

  • Chemnashaovirodaintrachivu, dit Maître Chem

Maître Chem est un dragon qui se présente le plus souvent sous la forme d'un vieux mage. Il travaille au service du Lancovit et vient en aide à Tara et ses amis dès le début de leurs aventures.

  • Lisbeth'tylanhnem T'al Barmi Ab Santa Ab Maru, dite Lisbeth

Impératrice d'Omois, Lisbeth est la tante de Tara. Comme sa nièce, elle a les yeux bleus marine et les cheveux blonds, tranchés par la célèbre mèche blanche de leur dynastie. Lisbeth a plutôt mauvais caractère et perd rapidement patience ; elle peut se montrer impitoyable. Ses pouvoirs sont très puissants et font d'elle une souveraine à la fois crainte et respectée. Elle a aussi la réputation d'être l'une des plus belles femmes d'AutreMonde. Elle adore commander, diriger et donné des ordres.

  • Selenba Bragish

Fiancé de Safire Dragosh.Terrible vampyr buveuse de sang humain (BSH), Selenba est le bras droit de Magister, dont elle est secrètement amoureuse. Elle est aussi cruelle et sadique que puissante et véloce.

  • Archange

Prince des démons, Archange fait sa première apparition dans le tome 8. Contrairement à ses ancêtres, il fait partie de la génération de démons qui ressemble aux humains et il est décrit comme étant d'une beauté irrésistible. Archange est doté d'étranges pouvoirs : il peut allonger ses ongles, cacher des objets à l'intérieur de sa cuisse ou encore déplacer ses os et ses organes. Il est quasiment indestructible.

  • Angelica Brandaud

Angelica est Première Sortcelière au Château Vivant du Lancovit. Elle prend Tara en grippe dès leur première rencontre et se présente comme une jeune fille hautaine. Elle tient un rôle ambigu dans l'histoire. Elle possède la main de Lumière. qui luis permet de faire disparaître tout ce qui n'est pas vivant.

  • Xandiar

De la race des thugs, il est le chef des gardes du palais impérial d'Omois et responsable de la sécurité de l'Impératrice, de l'Impérator, puis de Tara, à son grand désespoir. S'il mène la vie dur à Tara et à l'ensemble du Magicgang, qu'il perçoit comme des fauteurs de troubles, il finira par nouer une véritable relation d'admiration et de respect pour la jeune Héritière, qui l'aidera autant qu'elle lui fera se ronger les sangs.

Les DuncanModifier

  • Isabella Duncan

Grand-mère maternelle de Tara, Isabella est aussi une puissante sortcelière, dont le caractère intraitable est légendaire. Son Familier était Mamna, un énorme tigre du Bengale. Veuve de Ménélas Tri Vranril, elle a élevé Tara après l'enlèvement de Selena. Elle s'occupe de la surveillance et de la capture des Sortceliers Semchanachs sur Terre.

  • Manitou Duncan

Arrière-grand-père de Tara et père d'Isabella, il a acquis l'immortalité grâce à un sort qui l'a malencontreusement transformé en labrador. Aimable et très gourmand, il est membre honoraire du Magicgang.

  • Selena Duncan

Selena est la mère de Tara. Prisonnière de Magister pendant dix ans, elle est délivrée par sa fille à la fin du tome 1. Elle a les cheveux bruns et les yeux noisette. Son Familier, Sembor, est un puma. Fragile et délicate, elle n'en reste pas moins une sortcelière combattante. Elle a de nombreux prétendants, au grand dam de sa fille.

  • Jar et Mara'tylanhem T'al Barmi Ab Santa Ab Maru T'al Duncan, dit Jar Duncan et Mara Duncan

Frère et soeurs jumeaux de Tara et enfants de Danviou et Selena, ils font leur apparition dans le tome 3. C'est Magister qui les a élevé en les persuadant qu'il était leur père biologique. Ils ressemblent à leur mère tout en arborant la traditionnelle mèche blanche des descendants de Demiderus. Jar a un caractère cassant, proche de celui de Lisbeth ou d'Isabella et se montre parfois désagréable avec Tara. Il a des vues sur le titre d'Héritier de l'Empire. Mara est énergique, malicieuse et peut se montrer cruelle. Fan de Cal, elle débute une formation de Voleuse Patenté.

  • Mourmur Duncan

Arrière-grand-oncle de Tara, il apparaît dans le tome 8. Sorte de savant fou, amateur d'explosions. Il vient souvent en aide au MagicGang avec ses inventions.

AdaptationsModifier

Dessin animé (2010)Modifier

En 2010 Tara Duncan a été adapté en dessin animé par un studio d'origine française : MoonScoop. Il a d'abord été diffusé sur la chaîne M6 sur Disney Channel. La série, de 26 épisodes de 22 minutes, a été diffusée dans plus d'une dizaine de pays[57].

L'histoire développée dans le dessin animé est librement inspiré de la saga littéraire. Elle a été supervisée par l'auteure[58].

Série d'animation (2021)Modifier

Une nouvelle série d'animation est prévu pour janvier 2022, sur Disney Channel, bien que les deux premiers épisodes seront disponible dès le 4 décembre.

Cette série de 52 épisodes de 13 minutes suivra Tara, Cal,Robin et Moineaux sur Autre monde[8] pendant les évènements du premier tome de la saga.

Jeu-vidéo en ligneModifier

Tara Duncan Le Jeu[59] était un jeu d'aventure, mis en ligne le . Aventure, amitié, bataille et coopération sont les clés de ce jeu dont l’inscription est gratuite sur Internet. Ce jeu a été créé par l’équipe de Feerik en partenariat avec M6 et Moonscoop. La page Facebook de Tara Duncan Le Jeu[60] était également un lieu d’échanges et d’actualités faisant participer la communauté des Taraddicts. Le jeu a été clôturé en 2013[61].

L'univers des fansModifier

La saga littéraire, plébiscitée par les lecteurs, a donné lieu à la fondation d'une communauté de fans, appelés les Taraddicts[62], de la contraction de "Tara" et "addicts" (accros). Le terme Taraddict désigne les fans de Tara Duncan et, plus largement, des oeuvres de Sophie Audouin-Mamikonian et de l'auteure elle-même.

L'auteure et son univers sur le webModifier

Sophie Audouin-Mamikonian s'est rapidement distinguée par son habitude à répondre quasi systématiquement aux mails des fans[63],[64], y allouant plusieurs heures par jour[65]. Elle a également nourri régulièrement, et pendant de nombreuses années (de 2005 à 2018), un blog personnel mélangeant des annonces concernant ses productions, des anecdotes sur sa vie et sa famille et des réflexions sur son travail. Ce blog a fait partie des 10 blogs personnels les plus visités en France dans les années 2000[64]. L'espace commentaires est devenu un espace de rencontres virtuelles pour les fans qui l'utilisaient comme un Chat. À certaines périodes, la densité de participation était si importante (jusqu'à 3500 commentaires en quelques jours) que l'auteure proposait des billets "intermédiaires" afin de créer un nouvel espace d'échanges, moins saturé[66],[67].

Les plateformes officielles liées à la licence comptaient, à partir de 2005, le site officiel[68], le blog de l'auteure[69] et les "blogus"[70], plateforme destinée aux fans de la saga qui pouvaient se créer des blogs personnels modérés par la communauté.

En s'investissant autant dans un rapport direct avec ses fans, Sophie Audouin-Mamikonian est devenue une figure d'amie médiatique, telle que théorisée par Joshua Meyrowitz en 2002[71],[72].

« La star, intensément "fréquentée" par une multitude de fans à travers les médias, par la presse people et les réseaux sociaux notamment, acquiert aux yeux des fans une certaine aura familière.» Anthony Galluzzo et Jean-Philippe Galan, "L'apport de l'ethnographie multisite à l'étude du consommateur fan".[73]

Les dédicaces et rencontres de fansModifier

À partir du 17 mars 2004, soit pour le tome 2 des aventures de Tara Duncan (Tara Duncan, Le livre interdit), les différentes maisons d'édition ont commencé à organiser des séances de dédicaces dans de grandes librairies parisiennes[74]. Les premières avaient lieu quelques jours avant la sortie du livre (ce qui permettaient aux lecteurs faisant le déplacement d'obtenir le livre dédicacé et en avant-première), les dernières se tenaient quelques jours après la sortie en librairie. La Scala[75], ancienne boîte de nuit parisienne, a été privatisée le 29 septembre 2007[76],[77] à l'occasion de la sortie du tome 5.

Pour les tomes 7 à 10 des lectures publiques en avant-première des premiers chapitres, effectuées par l'auteure[78]. L'équivalent a été proposé par l'auteure sur son compte Youtube pour le dernier tome du premier cycle (Tara Duncan, l'Ultime combat[79]) et les livres suivants (La Fille de Belle[80], Tara et Cal[81], Les Jumeaux d'AutreMonde[82]).

Pendant plusieurs années, l'auteure s'est déplacée sur le territoire français, belge et suisse, afin de rencontrer les élèves des écoles qui l'invitaient avant de rencontrer le grand public dans une librairie.

Une exposition-convention autour de l'univers de Tara Duncan, le travail éditorial et les productions des fans s'est tenue les 30 et 31 mai 2015 au sein de l'auberge de jeunesse Yves Robert à Paris, dans le 18ème arrondissement. Sophie Audouin-Mamikonian y était présente et y a tenu une masterclass.[83]

Le soutien de l'auteure aux créations des fansModifier

Se positionnant en faveur des créations de ses fans autour de son univers, Sophie Audouin-Mamikonian a particulièrement soutenu les passerelles entre ses productions et celles de ses fans.[84] Le lexique de l'univers situé en fin de chaque tome a été illustré par les fans participant au concours de dessin[85]. Les tomes 5 à 12 ont tous inclus une fanfiction à la fin du tome, là aussi sélectionnée à l'issue d'un concours[85]. La fanfiction Le chant du rossignol, de Jade Baudain, a également été éditée en petit format en quantité limitée, fourni à l'achat du tome.

Pour les illustrations des albums pour enfants Clara Chocolat, Sophie Audouin-Mamikonian a choisi de s'associer à Crystal, illustratrice Taraddicte[86].

La Danse de la Licorne est également un projet qui s'inscrit dans cette dynamique, puisqu'il s'agit d'une fanfiction éditée sous l'égide de l'auteure au sein d'une collection, Les AutresMondes de Tara Duncan, qui avait pour objectif d'accueillir plusieurs récits de ce type[87]. Thomas Mariani, l'auteur de La Danse de la Licorne, est également le réalisateur d'un documentaire, diffusé le 6 janvier 2007 dans une salle de cinéma privatisée[88] , le réalisateur de la vidéo de couverture de la sortie du tome de Tara et Cal[89] et le réalisateur de la signature du contrat entre Sophie et Moonscoop[90], société ayant produit la série d'animation 2D. Thomas Mariani est aussi le scénariste du 26ème et dernier épisode de la série 2D et il a participé à la novélisation du dessin animé[87].

Les productions de fansModifier

Comme la plupart des fandoms, les Taraddicts se sont emparés des outils du web pour concevoir et partager leurs productions : web-séries amateures[91], fanzines en ligne, faux-documentaires, fausses bandes-annonces, webradio, forums de discussions, forums RPG, fanfictions, fanarts...[84]

NotesModifier

  • En 2008, les Taraddicts ont offert une étoile à Sophie Audouin-Mamikonian, qu'ils ont dénommé AutreMonde. Cette étoile est située dans la constellation du Pégase[92].

Notes et référencesModifier

  1. Le Point magazine, « Tara Duncan, quel phénomène ! », sur Le Point, (consulté le )
  2. Par Le 18 septembre 2014 à 10h07, « Littérature jeunesse : les années Tara Duncan », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. « Merci les fans !! – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  4. Centre France, « Foire du livre - Sophie Audouin-Mamikonian abandonne Tara Duncan pour la quête de l’immortalité », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  5. « Tara Duncan, une petite sorcière à la française », sur SudOuest.fr (consulté le )
  6. « Tara Duncan, disponible en livre Byook sur Android et iPhone », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  7. Feerik, « Tara Duncan Le Jeu », sur Jeux en ligne FEERIK GAMES, (consulté le )
  8. a et b « Tara Duncan – Princess SAM Pictures » (consulté le )
  9. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Flammarion, , 413 p. (ISBN 9782080690517)
  10. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Flammarion, , 413 p. (ISBN 9782080690517), page 21
  11. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Flammarion, , 413 p. (ISBN 9782080690517), p. Chapitre 11, Le voyage à Londres, page 130
  12. a b et c Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 9782020602167), p. Chapitre 3, Transports non commun, pages 67 à 112
  13. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les Sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 9782020602167), p. Lexique d'AutreMonde, page 463
  14. « TARA DUNCAN, la série - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  15. Caroline Richard, « Interview / L'auteur de la saga Tara Duncan dédicace à Marseille samedi prochain », La Provence,‎
  16. « L’étrange auteur – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  17. « Le transmédia : entre narration augmentée et logiques immersives », sur La Revue des Médias (consulté le )
  18. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), page 97
  19. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), page 104
  20. a et b Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Flammarion, , 413 p. (ISBN 9782080690517), page 67
  21. « L'histoire de Tara Duncan », sur MOMES.net, (consulté le )
  22. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), page 168
  23. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), pages 30-31
  24. « L’étrange auteur – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  25. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164)
  26. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, France Loisir, , 477 p. (ISBN 9782298001709)
  27. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Pocket Jeunesse, , 533 p. (ISBN 9782266176545)
  28. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Éditions XO, , 432 p. (ISBN 9782845638044)
  29. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Éditions XO, , 432 p. (ISBN 9782845638044), p. Chapitre 2, Songe d'une nuit d'été, pages 32 à 60
  30. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), Page 337
  31. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Le Seuil, , 475 p. (ISBN 2-02-065871-2)
  32. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, France Loisir, , 475 p. (ISBN 9782298001693)
  33. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Pocket Jeunesse, , 534 p. (ISBN 9782266176552)
  34. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Éditions XO, , 416 p. (ISBN 9782845638068)
  35. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le sceptre maudit, Paris, Flammarion, , 381 p. (ISBN 2080687662)
  36. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le sceptre maudit, Paris, Flammarion, , 414 p. (ISBN 2080690515)
  37. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le sceptre maudit, Paris, France Loisir, , 399 p. (ISBN 9782298004670)
  38. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Flammarion, , 413 p. (ISBN 9782080690517)
  39. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, France Loisir, , 411 p. (ISBN 9782298004663)
  40. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le continent interdit, Paris, Flammarion, , 440 p. (ISBN 9782081200845)
  41. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Dans le piège de Magister, Paris, Éditions XO, , 509 p. (ISBN 9782845633803)
  42. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Dans le piège de Magister, Paris, Pocket Jeunesse, , 655 p. (ISBN 9782266198042)
  43. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, L'Invasion fantôme, Paris, Éditions XO, , 400 p. (ISBN 9782845634305)
  44. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, L'Impératrice maléfique, Paris, Éditions XO, , 512 p. (ISBN 9782845634664)
  45. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Contre la reine noire, Paris, Éditions XO, , 512 p. (ISBN 9782845635319)
  46. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Dragons contre démons, Paris, Tara Duncan, Dragons contre démons, , 528 p. (ISBN 9782845635753)
  47. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, La guerre des planètes, Paris, Éditions XO, , 528 p. (ISBN 9782845636354)
  48. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, L'Ultime combat, Paris, Éditions XO, , 560 p. (ISBN 9782845637184)
  49. Sophie Audouin-Mamikonian, La Fille de Belle, 450 ans avant Tara Duncan, Paris, La Martinière, , 429 p. (ISBN 9782732470610)
  50. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara et Cal, Paris, Éditions XO, , 528 p. (ISBN 9782845638037)
  51. Sophie Audouin-Mamikonian, Dan et Célia : Les jumeaux d'AutreMonde, L'impossible mission, Paris, Éditions XO, , 384 p. (ISBN 9782845638846)
  52. Sophie Audouin-Mamikonian et Thomas Mariani, Les AutresMondes de Tara Duncan, La danse de la licorne, Paris, Michel Lafon, , 350 p. (ISBN 9782749920771)
  53. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Les sortceliers, Paris, Le Seuil, , 471 p. (ISBN 2020602164), Page 169
  54. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Le Seuil, , 475 p. (ISBN 2-02-065871-2), chap. 20 (« Héritière de l'Empire »), p. 435 à 458
  55. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le continent interdit, Paris, Flammarion, , 440 p. (ISBN 9782081200845), Page 2013
  56. Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Le Seuil, , 475 p. (ISBN 2020658712), Page 138
  57. (en) « Moonscoop Signs TV, Home Video Deals For Tara Duncan », sur Animation World Network (consulté le )
  58. « Tara Duncan, une petite sorcière à la française », sur SudOuest.fr (consulté le )
  59. http://www.taraduncan-lejeu.com
  60. « Tara Duncan », sur facebook.com (consulté le ).
  61. « Soutiens Tara Duncan Le Jeu sur JAC ! », sur JAC (consulté le )
  62. « Qu’est ce qu’un taraddict – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  63. « 200 mails plus tard – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  64. a et b « Une journée avec Sophie Audouin-Mamikonian », Elle,‎
  65. Catherine Balle, « Tara Duncan??? », Aujourd'hui en France,‎
  66. « post intermédiaire de post intermédiaire – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  67. « si vite ! – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  68. « Tara Duncan », sur www.taraduncan.com (consulté le )
  69. « Blog et news de Sophie Audouin – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  70. « Anniversaire, fuite et blogus… – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  71. Joshua Meyrowitz, « The majority cult: love and grief for media friends », dans Les cultes médiatiques, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 978-2-86847-648-7, lire en ligne), p. 133–162
  72. Élodie Friess, Mémoire de Master 2 de Médiation Culturelle, Sorbonne Nouvelle : En quoi les productions issues de la culture fan de la littérature, via les technologies du web, pourraient être un instrument de médiation de la littérature ?, , 177 p.
  73. Anthony Galluzzo et Jean-Philippe Galan, « L'apport de l'ethnographie multisite à l'étude du consommateur fan », La Revue des Sciences de Gestion, vol. 261-262, no 3,‎ , p. 139 (ISSN 1160-7742 et 1760-6136, DOI 10.3917/rsg.261.0139, lire en ligne, consulté le )
  74. « Le laboratoire de Mourmur, Dossier spécial dédicaces », Tara Duncan News,‎ septembre, octobre 2014, pages 10 à 41 (lire en ligne)
  75. « La Scala, Paris. Club », sur ParisBouge (consulté le )
  76. « Dééééééélllllllliiiiiiiirrrrrrrrreeeeeeee ! – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  77. « Rien d'interdit pour la petite Tara », sur La Tribune (consulté le )
  78. « Lecture du premier Chapitre du tome 9 de Tara Duncan – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  79. « vidéo enregistrement 1 de tara 12 » (consulté le )
  80. « La Fille de Belle premier chapitre » (consulté le )
  81. « enregistrement lecture Tara et Cal » (consulté le )
  82. « enregistrement les Jumeaux chapitre 2 » (consulté le )
  83. « Convention Tara Duncan – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  84. a et b Élodie Friess, Mémoire de Master 2, Médiation Culturelle, "En quoi les productions issues de la culture fan de la littérature, via les technologies du web, pourraient être un instrument de médiation de la littérature ?", , 177 p.
  85. a et b « Concours de dessin – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  86. « Projection Privée – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  87. a et b « Sophie Audouin-Mamikonian au salon du livre de Bondues : la maman de Tara Duncan, c'est elle ! », Nord éclair,‎
  88. « Projection Privée – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  89. « Tara et Cal - Dédicace 2015 de Sophie Audouin-Mamikonian » (consulté le )
  90. « Le travail de Tomlou – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le )
  91. Corinne Fourcin, « Silence, on tourne... à la Maladrerie-Saint-Lazare ! », Le Parisien,‎ , p. 60 (lire en ligne)
  92. Renaud Baronian, « Les années Tara Duncan », Le Parisien,‎

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier