Tanzania Railways Corporation

compagnie ferroviaire tanzanienne

Tanzania Railways Corporation
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Prédécesseur East African Railways and Harbours CorporationVoir et modifier les données sur Wikidata

Siège social Dar es SalamVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de Tanzanie Tanzanie
Actionnaires TanzanieVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.trl.co.tzVoir et modifier les données sur Wikidata

Écartement des rails Voie métriqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Image illustrative de l’article Tanzania Railways Corporation
Carte du réseau (en rouge).

La Tanzania railways corporation est une entreprise d'état chargée de gérer la partie de l'ancien réseau des EAR située sur le territoire national. Le reste du réseau tanzanien est géré par la TAZARA

OriginesModifier

 
La gare de Dar es Salaam

La Tanzania railways corporation est créée par acte présidentiel du et prend en charge les 2 600 kilomètres de ligne établies en voie métrique à compter du . Elle est placée sous la responsabilité directe du ministre des Transports. Le , le ministre des Finances lui transfère également les anciennes activités annexes des EAR (services routiers, services hôteliers, et ferrys sur les lacs Victoria et Tanganyka)

Le réseauModifier

La ligne centrale relie Dar es Salaam à Kigoma et est complétée d'une autre ligne reliant Tanga à Arusha. Ces deux lignes sont unies par une transversale nord-sud Korogwe-Morogoro. La ligne principale comprend plusieurs embranchements, dont l'un vers le lac Victoria où les ferrys permettent une connexion avec les chemins de fer de l'Ouganda. À l'époque de l'EAR, un embranchement partait de la ligne principale vers le nord pour se raccorder au réseau kényan. Les connexions avec la ligne du TAZARA, avec rupture de charge due à la différence d'écartement, existent à Dar es Salaam et Kidatu.

ServicesModifier

Il existe quatre classes pour les voyageurs :

  • 1re et 2e classe couchettes
  • 2e classe assise
  • 3e classe

AccidentsModifier

Le pays a connu la troisième pire catastrophe des chemins de fer africains le  : 281 personnes sont mortes dans le train d'Igandu.

PrivatisationModifier

Diverses procédures de restructuration sont engagées à partir de 1990. Les services hôteliers sont rapidement franchisés à des tiers. Les services de navigation sont privatisés et cédés à la Marine services company limited le . L'entreprise n'est plus censée s'occuper que du chemin de fer. Le consortium indien RITES Ltd. a remporté l'appel d'offres lancé par la commission pour la réforme des entreprises d'État. Il doit devenir concessionnaire des services ferroviaires voyageurs et marchandises du pays pour 25 ans à partir du mois d'.