Ouvrir le menu principal
Les différents tracés envisagés pour TAT-1 ; c'est le tracé nord (route 2) qui a été retenu.

TAT-1 (TAT est l'acronyme de Transatlantic Telephone Cable System) est le premier câble sous-marin téléphonique transocéanique. Posé dans l'Océan Atlantique entre Oban en Écosse et Clarenville dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador au Canada il est mis en service le 25 septembre 1956. Sa capacité était de 35 liaisons téléphoniques simultanées.

Sommaire

HistoriqueModifier

La pose du premier câble sous-marin transatlantique a lieu en 1858. Il est utilisé pour les messages télégraphiques. Lorsque le téléphone (inventé en 1876) se généralise, les câbles longue distance restent réservés au télégraphe car les signaux de téléphonie contrairement aux signaux télégraphiques s'affaiblissent rapidement avec la distance. Pour que le signal téléphonique puisse traverser l'océan, il faudrait pouvoir l'amplifier. Mais les amplificateurs utilisent à l'époque des lampes électroniques dont la durée de vie est trop courte pour qu'il soit envisageable de les employer sur des câbles immergés dont la maintenance est difficile. C'est pourquoi les liaisons téléphoniques longue distance se font essentiellement par radio à compter des années 1920. Grâce aux progrès de l'électronique, les premiers répéteurs émergés fiables apparaissent durant la Seconde Guerre mondiale. D'autres innovations - le remplacement du gutta-percha par le polyéthylène pour l'isolation et l'étanchéité ainsi que le recours à un câble coaxial pour la structure - permettent la pose du premier câble téléphonique sous-marin en 1943 en mer d'Irlande à des profondeurs atteignant quelques centaines de mètres[1].

Prenant en compte la maturité de cette nouvelle technologie éprouvée sur de courtes distances et anticipant une croissance de la demande, General Post Office au Royaume-Uni, AT&T et Canadian Overseas Telecommunications Corporation (Canada) lancent en décembre 1953 le projet du premier câble téléphonique transocéanique pour un coût de 120 millions £ avec une participation respective de 40 %, 10 % et 50 %. Deux câbles sont posés (un dans chaque direction). Chaque câble comprend trois sections dont une section centrale de 2800 km de long immergée à grande profondeur. Des répéteurs sont installés tous le 69 km. La pose du câble est réalisée en 1955 et 1956 principalement par le navire câblier anglais Monarch et est achevée avec 3 mois d'avance. Il est mis en service le 25 septembre 1956.

FonctionnementModifier

Le câble dispose initialement d'une capacité de 36 canaux full duplex. En réduisant la bande passante de 4 à 3 kHz celle-ci est portée à 48 canaux. Enfin en juin 1960, la technique d'interpolation analogique TASI est utilisée pour doubler la capacité de 37 des 51 canaux. TAT-1 rencontre un succès immédiat et sonne le glas des télécommunications longue distance par radio et des câbles télégraphiques existants. De nombreux projets de câbles aux capacités croissantes sont développés au cours des années suivantes[2].

Notes et référencesModifier

  1. association Locmaria Patrimoine, « Les câbles sous-marins - L'histoire des câbles sous-marins » (consulté le 15 mars 2016)
  2. (en) « Overall Characteristics of a TASI System »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 8 octobre 2014)

Voir aussiModifier