Syndrome de l'artère mésentérique supérieure

désordre gastro-vasculaire dans lequel la dernière partie du duodénum est comprimée entre l'aorte abdominale (AA) et l'artère mésentérique supérieure

Le Syndrome de la pince aorto-mésentérique supérieure (SPAM) ou syndrome de Wilkie est un désordre gastro-vasculaire dans lequel la troisième partie du duodénum (D3) est comprimée entre l'aorte abdominale (AA) et l'artère mésentérique supérieure. Ce syndrome est rare. Il est généralement causé par un angle de 6°-25° entre l'aorte et l’artère mésentérique, en comparaison à la gamme normale de 38°-56°. Il survient par un manque de graisse mésentérique, ayant plusieurs causes possibles: dénutrition, hypercatabolisme[1],[2]. Ce syndrome peut se manifester chez les adultes et chez les enfants[3].

Clinique modifier

  • Vomissements alimentaires ou bilieux
  • Douleur post-prandiale à siège épigastrique
  • Amaigrissement

Traitement modifier

D'abord médical, il consiste à renforcer graisse péri-viscérale (sonde naso-gastrique, apport hydroélectrolytique et métabolique, position). En l'absence d'amélioration des symptômes, le traitement est chirurgical. Il peut consister soit à court-circuiter l'obstruction duodénale (gastro-jéjunostomie), soit à déplacer le duodénum à droite de l'artère mésentérique supérieure en sectionnant une partie du muscle de Treitz (Angle duodénojéjunal)[4].

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. A. K. Shetty, E. Schmidt-Sommerfeld, M. L. Haymon et J. N. Udall, « Radiologica case of the month: Denouement and discussion: Superior mesenteric artery syndrome », Archives of Family Medicine, vol. 9, no 1,‎ , p. 17
  2. O. J. Arthurs et U. Mehta, « Nutcracker and SMA syndromes: What is the normal SMA angle in children? », European Journal of Radiology, vol. 81, no 8,‎ , e854 (DOI 10.1016/j.ejrad.2012.04.010)
  3. « Aorto-mesenteric compression syndrome in children: report of a case », The Pan African Medical Journal, vol. 19,‎ (DOI https://doi.org/10.11604/pamj.2014.19.151.4651)
  4. « Superior mesenteric artery syndrome: rare, but think about it », The Pan African Medical Journal, vol. 17,‎ (DOI 10.11604/pamj.2014.17.47.3879)