Symphonie nº 44 (Joseph Haydn)

symphonie de Joseph Haydn

« Trauer »

Symphonie no 44
en mi mineur
Hob. I:44
« Trauer »
Image illustrative de l’article Symphonie nº 44 (Joseph Haydn)
Joseph Haydn

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Joseph Haydn
Durée approximative 28 minutes
Dates de composition entre 1770 et 1771

La symphonie no 44 en mi mineur Hob. I:44, surnommée Trauer (funèbre), est une symphonie du compositeur autrichien Joseph Haydn, composée entre 1770 et 1771. Cette symphonie est représentative du courant Sturm und Drang[1] et l'une des plus belles du genre[2]. Vers la fin de sa vie, Haydn aurait demandé que le troisième mouvement (adagio) soit joué à ses funérailles. L'anecdote est peut-être apocryphe. L'adagio ne fut pas joué en juin 1809 mais seulement en septembre à Berlin, lors d'une commémoration[3].

OrchestrationModifier

Instrumentation de la 44e symphonie
Cordes
premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses, basse continue

Bois
2 hautbois, 1 basson,
Cuivres
2 cors français (en mi et en sol)

MouvementsModifier

La symphonie comporte quatre mouvements:

  1. Allegro con brio, à  
  2. Menuetto (Allegretto) - Trio, à  
     
  3. Adagio, à  
     
  4. Finale : Presto, à  

Durée : 28 minutes

Le premier mouvement, écrit en forme sonate, commence par un motif de 4 mesures jouées à l'unisson[3] qui réapparaissent dans tout le mouvement.

Introduction de l'Allegro con brio :

 

Le deuxième mouvement est un menuet en mi mineur et un trio en mi majeur. Le menuet est écrit en canon dont les entrées sont séparées d'une mesure.

Première reprise du Menuetto (Allegretto) :

 

Première reprise du Trio :

 

Le troisième mouvement est lent et les cordes sont jouées avec sourdines.

Introduction de l'Adagio :

 

Le dernier mouvement est écrit en forme sonate, « obstinément monothématique »[4].

Introduction du Presto :

 

RéférencesModifier

 
Tombeau de Haydn à Eisenstadt
  1. David Wyn Jones, Haydn, Oxford Composer Companions, Oxford University Press, 2002:387-389
  2. Roland de Candé, Les chefs-d'œuvre classiques de la musique, Paris, Seuil, , 802 p. (ISBN 2-02-039863-X, OCLC 46473027, notice BnF no FRBNF37105991), p. 348.
  3. a et b Marc Vignal, Joseph Haydn, Paris, Fayard, , 1534 p. (ISBN 2-213-01677-1, OCLC 19242507), p. 994.
  4. Vignal 1988, p. 995

BibliographieModifier

Liens externesModifier