SuperDévoluy

station de sport d'hiver française

SuperDévoluy est une station de sports d’hiver française située dans le massif du Dévoluy, sur la commune nouvelle de Dévoluy, dans le département des Hautes-Alpes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Créée en 1966, elle fait maintenant partie du domaine skiable du Dévoluy.

SuperDévoluy
Vue aérienne de la station.
Vue de SuperDévoluy mi-mars 2012
Image illustrative de l’article SuperDévoluy
Administration
Pays France
Subdivision administrative Hautes-Alpes
Localité Dévoluy
Site web www.ledevoluy.com
Géographie
Coordonnées 44° 40′ 37″ nord, 5° 55′ 40″ est
Massif Massif du Dévoluy
Altitude maximum 2500
Altitude minimum 1500
Ski alpin
Lié à La Joue du Loup
Domaine skiable Domaine skiable du Dévoluy
Remontées
Nombre de remontées 22
Télécabines 1
Télésièges 5 dont 4 débrayables
Téléskis 14
Tapis roulant 2
Pistes
Nombre de pistes 53
Noires 5
Rouges 12
Bleues 28
Vertes 8
Total des pistes 100 km
Ski de fond
Nombre de pistes 8
Noires 1
Rouges 1
Bleues 3
Vertes 3
Total des pistes 18 km
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
SuperDévoluy
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
SuperDévoluy
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
SuperDévoluy

Présentation

modifier
 
Vue générale de la station depuis le TSD du Pelourenq en mars 2012
 
Le Pic de Bure

La station est sur le territoire de la commune de Dévoluy, plus particulièrement sur celui de l'ancienne commune de Saint-Étienne-en-Dévoluy, intégrée depuis 2013 dans la commune nouvelle du Dévoluy.

Créée en 1966[1] dans le cadre du Plan neige de 1964, la station était initialement constituée d'un seul immeuble, initialement droit[2], puis par la suite étendu et légèrement incurvé, « le Bois d'Aurouze », surnommé le Paquebot des Neiges, œuvre de l'architecte Henry Bernard (1912-1994), premier grand prix de Rome[3] assisté de Maurice Fornier, auteur de l'ensemble[4]. Le Bois d'Aurouze a été classé en 2015 « Architecture contemporaine remarquable » par le Ministère de la Culture[3].

Cet immeuble, ainsi que l'approvisionnement en eau depuis la source des Cypières[2], a été bâti par la société Grands travaux de Marseille.

Typique d'une station intégrée directement au pied des pistes à ses débuts, l'immeuble originel a été par la suite poursuivi sur la lancée par deux autres immeubles, « les Issarts » et « Plein Sud ».

Construits par la suite, de nouvelles constructions à l'est et derrière la barre d'immeubles sont plus orientées chalets et hôtels, mais gardent un accès facile aux pistes et aux commerces.

Événements

modifier

La station a accueilli en 2013 l'arrivée de l'étape reine du Critérium du Dauphiné au départ de Le Pont-de-Claix. C'est l'Espagnol Samuel Sánchez qui s'y impose, devant Jakob Fuglsang et Richie Porte. Elle reçoit également l'arrivée de la dernière étape du critérium du Dauphiné 2016, remportée par Steve Cummings.

En 2024, elle est le lieu d'arrivée de la 17e étape du Tour de France, remportée par l'équatorien Richard Carapaz.

Notes et références

modifier
  1. Superdévoluy sur le site officiel du Dévoluy
  2. a et b Borel, André., Superdévoluy : l'épopée d'une invention collective, Forcalquier, l'Édition à façon, 165 p. (ISBN 978-2-917395-49-3, OCLC 980548501, lire en ligne)
  3. a et b « Devoluy (Le) - Station de Superdévoluy - Ministère de la Culture », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le )
  4. « Société »

Annexes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Bibliographie

modifier