Sulzburg

commune allemande

Sulzburg
Sulzburg
Blason de Sulzburg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Bade-Wurtemberg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Brisgau-Haute-Forêt-Noire
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Dirk Blens
Partis au pouvoir CDU
Code postal 79295
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 15 111
Indicatif téléphonique +49-07634
Immatriculation FR
Démographie
Population 2 771 hab. ()
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 25″ nord, 7° 42′ 33″ est
Altitude 337 m
Superficie 2 273 ha = 22,73 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg
Voir sur la carte topographique du Bade-Wurtemberg
City locator 14.svg
Sulzburg
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Sulzburg
Liens
Site web www.sulzburg.de

Sulzburg est une petite ville du Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l'arrondissement de Brisgau-Haute-Forêt-Noire, dans le district de Fribourg-en-Brisgau.

GéographieModifier

 
Sulzburg

Sulzburg est située dans le Margraviat, à 22 km au sud de la ville de Fribourg-en-Brisgau. La petite cité est traversée par la rivière Sulzbach et est bordée par des vignobles au nord et au sud. Au XIVe siècle on retrouve les appellations de Sultzperg et Sultzberg.

HistoireModifier

 
Eglise du monastère, style roman du Xe siècle

Bien que située dans l’Évêché de Constance, l’Évêque de Bâle était propriétaire dès 1008[1] du Monastère de Sulzburg (fondé en 993[2]) et de ses nombreuses dépendances. Il disposait des droits sur les mines d'argent à Sulzburg confirmés dans la bulle du Pape Innocent II en 1139. Il donnait en fief la moitié des forêts et des droits de chasse y afférant dont il était le détenteur. La nomination et l'installation de l'Abbesse du monastère de Sulzburg relevait aussi de l'évêque de Bâle et de sa juridiction[3] jusqu'à la réforme introduit par le Margrave en 1525.

RéférencesModifier

  1. Fritz Schülin, Istein und der Isteiner Klotz, 1977, p. 215
  2. Karl List, St. Cyriak in Sulzburg 993-1964, 1964, 136 p.
  3. Joseph Trouillat, Monuments 1, 1852, p. 87 romain

JumelageModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :