Sulpitia Cesis

compositrice et luthiste italienne
Sulpitia Cesis
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Modène
Décès 17<sup>e</sup> siècle
Activité principale compositeur, luthiste

Sulpitia Cesis est une compositrice et luthiste née en 1577 à Modène, en Italie.  Son père était le Comte Annibal Cesis ; il donna 300 pièces d'or comme dot lors de l'entrée de Sulpitia au couvent des Augustins à Modène en 1593. Elle fut nonne au couvent de san Geminiano, à Modène, bien que certaines sources donnent comme couvent celui de Saint Agostino. Sa seule œuvre connue est un recueil de huit Motetti Spirituali qu'elle composa en 1619.

Motetti SpiritualiModifier

Certains chercheurs pensent que la pièce a été composée avant 1619 à cause de son style. Elle est composée de 23 motets pour deux à douze voix. Cette œuvre est différente de celles de son époque car elle contient des indications d'instruments tels que cornet à bouquin, trombone et violon[1].

Une partie de basse existe également, ce qui est intéressant compte tenu que cette musique a été écrite pour un groupe de religieuses cloîtrées. Une explication est que cette partie a été écrite pour orgue ou viole de gambe. Sulpitia Cesis a dédié son recueil à une autre religieuse du même nom, Anna Maria Cesis, qui a vécu au Couvent de Santa-Lucia à Rome. Les deux couvents de Sulpitia Cesis et Anna Maria Cesis étaient bien connus pour leur musique.

MotetModifier

Le motet était considéré comme la plus importante des formes de musique polyphonique de 1220 à 1750.

Cesis est mentionnée dans les Cronaca di Modena de Giovanni Battista Spaccini comme la compositrice d'un motet qui fut joué aux portes de San Geminiano en 1596 durant une procession[2].

Voir aussiModifier

  • Three motets ed. Candace Smith, Bryn Mawr, Pa. :; Hildegard Pub. Co., 1996
  • (en) Schleifer, Martha Furman et Glickman, Sylvia, Women composers: music through the ages v. 1. Composers born before 1599, New York, G.K. Hall, c1996 (ISBN 0-8161-0926-5)

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. Grove
  2. Bowers, pg 120