Ouvrir le menu principal

Sublime Porte

monument qui était la porte d'entrée historique de l'Orient islamique située à Constantinople, aujourd'hui Istambul
La Sublime Porte, durant la période ottomane.
La Sublime Porte, en 2006.

Sublime Porte est le nom français de la porte d'honneur monumentale du grand vizir à Constantinople, siège du gouvernement du sultan de l'Empire ottoman.

HistoriqueModifier

En 1536, l'ambassade envoyée par le roi de France François Ier, passe sous cette porte appelée par les Ottomans باب عالی Bāb-ı āli en turc ottoman (de l’arabe باب bāb « porte », et عالي ʿalī « haut »), soit « la porte élevée » ou « noble », nom qui, par le truchement des drogmans[1], devient en français la Sublime Porte. Le français étant alors la langue diplomatique internationale en Europe, ce terme est repris tel quel (donc dans sa forme française) par toutes les chancelleries et sera par la suite souvent utilisé en langage diplomatique et dans les traités pour désigner le gouvernement ottoman, mais aussi, par métonymie, la ville de Constantinople, gardienne des détroits, et l'Empire ottoman lui-même en tant qu'État[2].

La ville sera renommée Istanbul dans les autres langues après 1936 et le transfert du siège du gouvernement turc à Ankara fera que la désignation de Sublime Porte tombe dès lors en désuétude.

Aujourd'hui, cette porte est celle de la préfecture du département d'Istanbul.

Articles liésModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le mot français truchement vient, comme le mot turc drogman, de l'arabe ترجمان (turǧumān, « traducteur »), qui a aussi donné chez les sépharades le patronyme Tordjman.
  2. Traité de paix entre la Russie et la Porte Ottomane (1829), site de l'université de Perpignan

Sur les autres projets Wikimedia :