Strategikon (Maurice)

traité de stratégie militaire qui aurait été rédigé pendant le VIe siècle et le plus souvent attribué à l'empereur byzantin Maurice Ier
(Redirigé depuis Strategikon (Maurice Ier))

Strategikon
Auteur Maurice
Version originale
Langue Grec ancien
Titre Στρατηγικόν

Le Strategikon ou Strategicon (en grec : Στρατηγικόν) est un traité de stratégie militaire qui aurait été rédigé pendant le VIe siècle et le plus souvent attribué à l'empereur byzantin Maurice. Il contient également des conseils pratiques ainsi qu'une liste d'infractions militaires et les châtiments à appliquer. Dans l'introduction, son auteur indique qu'il s'agit « d'un manuel modeste et élémentaire » écrit pour ceux qui se destinent à la fonction de général.

Pièce de monnaie représentant l'empereur byzantin Maurice.

RédactionModifier

Le Strategikon serait le fruit d'un effort pour codifier les réformes militaires imposées par l'empereur et soldat Maurice. Cependant, les historiens débattent de l'auteur véritable. Maurice aurait seulement commandé le Strategikon ; son frère Pierre, ou un autre général byzantin, aurait alors écrit l'ouvrage. La date de parution est aussi débattue. S'il a été écrit au VIe siècle, il aurait servi à codifier les expériences militaires de Maurice lors des campagnes dans les Balkans (582-602) et dans l'Empire perse (572-591), ou encore ces campagnes ont été menées dans le but d'éprouver les stratégies exposées dans le manuel. C'est à partir du XIXe siècle que des historiens avancent une parution au cours du VIIIe siècle ou du IXe siècle sur des bases philologiques et technologiques[1]. Dans tous les cas, il s'agit de l'un des plus importants ouvrages militaires du Moyen Âge, avec les traités du Xe siècle des empereurs byzantins Léon VI le Sage (Tactica) et Nicéphore II Phocas (De velitatione et Praecepta Militaria). D'ailleurs, le Tactica de Léon VI s'inspire largement du Strategikon.

DescriptionModifier

Le manuel comprend 12 livres sur les tactiques utilisées par l'armée byzantine aux VIe et VIIe siècles. Il se concentre sur les formations tactiques de cavalerie, mais il s'appesantit aussi sur l'infanterie, les sièges, l'intendance militaire, les exercices et les marches. Les livres VII et VIII contiennent des conseils pratiques destinés au général sous la forme d'instructions et de maximes. Le livre XI se penche sur l'ethnographie des ennemis de l'empire de cette époque : les Francs, les Lombards, les Avars, les Turcs et les Slaves[2].

  • Livre I : Introduction.
  • Livre II : La formation tactique de cavalerie.
  • Livre III : Formations de la cavalerie tagma.
  • Livre IV : Embuscades.
  • Livre V : Intendance militaire.
  • Livre VI : Des tactiques et des exercices.
  • Livre VII : Stratégie. Les aspects qu'un général doit considérer.
  • Livre VIII : [Instructions générales et maximes].
  • Livre IX : Attaques surprises.
  • Livre X : [Sièges].
  • Livre XI : Caractéristiques et tactiques de différents peuples.
  • Livre XII : [Formations mixtes, infanterie, camps et chasse].

Le Strategikon impose des règles pour une direction efficace. Selon l'auteur, la vie d'un général doit être sans artifice et simple comme celles des soldats qu'il commande. Il doit se montrer paternel, donner des ordres calmement et tenter en autant que possible de suggérer. Il doit discuter des sujets importants en face à face. Son premier souci devrait être leur sûreté, leur alimentation et le paiement régulier des salaires[3].

Le Strategikon est également un ouvrage de droit puisqu'il comprend une liste d'infractions militaires et de peines à imposer[2].

PublicationsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Lynn White, Jr., Medieval Technology and Social Change, Oxford University Press, , p. 20-21 et 144. White avance des arguments pour une date ultérieure au VIe siècle en s'appuyant sur des raisons technologiques. Elle s'appuie sur ses notes de la page 144 pour une période ultérieure, mais en s'appuyant cette fois sur des raisons philologiques.
  2. a et b (en) Charles Petersen, « The Strategikon: A forgotten military classic », Air War College (consulté le 3 janvier 2012)
  3. (en) D. Trevisani, Communication for Leaders, Ferrare, Medialab Research, (ISBN 978-1-329-59007-6). Les passages qui mentionnent le Strategikon ont été élaborés à partir de l'ouvrage Maurice's Strategikon. Handbook of Byzantine Military Strategy, traduit du grec par George T. Dennis et publié par l'University of Pennsylvania Press en 1984.

BibliographieModifier

  • Eric McGeer, « Strategikon of Maurice » dans (en) Alexander Kazhdan (dir.), Oxford Dictionary of Byzantium, New York et Oxford, Oxford University Press, , 1re éd., 3 tom. (ISBN 978-0-19-504652-6 et 0-19-504652-8, LCCN 90023208).
  • (de) Johannes Preiser-Kapeller, « Das Strategikon des Maurikios. Ein byzantinisches Militärhandbuch des 6. Jahrhunderts », Karfunkel-Combat, vol. 5,‎ , p. 36-39, (ISSN 0944-2677).
  • (en) Philip Rance, « The Fulcum : the Late Roman and Byzantine - Testudo : the Germanization of Roman Infantery Tactics ? », Greek, Roman, and Byzantine Studies, vol. 44,‎ , p. 265-326, (ISSN 0884-7304).
  • (en) Philip R. Rance, « The Roman Art of War in Late Antiquity. The Strategikon of the Emperor Maurice », dans Birmingham Byzantine and Ottoman Studies, Farnham, Ashgate Variorum, 2011, (ISBN 978-0-7546-0810-3).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier