Ouvrir le menu principal

Un stichère est, dans le rite byzantin, un texte court, en vers ou en prose, de composition ecclésiastique et intercalé entre des versets psalmiques (au Lucernaire et aux laudes ; ou dans des apostiches). Le doxastikon et le théotokion intercalés dans la doxologie « Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen » qui termine une série de versets sont aussi des stichères. Les stichères constituent, avec les tropaires du canon, la partie majeure du propre des offices de chaque jour. A certaines fêtes, il existe des stichères aussi connus et populaires que l'apolytikion du jour (notamment au Dimanche des Rameaux, « Aujourd'hui la grâce du Saint Esprit nous a réunis... » ou à la Pentecôte, l'immensément célèbre « Roi Céleste » ).

On appelle aussi stichère l'hymne qui est chantée aux matines festives après le psaume 50 et juste avant la prière d'intercession « Ô Dieu sauve Ton peuple ».

Musicalemement, les stichères sont dans le mode neumatique. Aujourd'hui, dans les offices, ils sont dits par des chantres, parfois sous la direction d'un canonarque.

RéférencesModifier