Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Steve Bullock (homonymie).

Steve Bullock
Illustration.
Steve Bullock en 2019.
Fonctions
24e gouverneur du Montana
En fonction depuis le
(6 ans, 7 mois et 10 jours)
Élection 6 novembre 2012
Réélection 8 novembre 2016
Lieutenant-gouverneur John Walsh
Angela McLean
Mike Cooney
Prédécesseur Brian Schweitzer
23e procureur général du Montana

(4 ans et 2 jours)
Élection
Gouverneur Brian Schweitzer
Prédécesseur Mike McGrath
Successeur Timothy Fox
Biographie
Nom de naissance Stephen Clark Bullock
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Missoula (Montana, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Claremont McKenna College
Columbia Law School
Profession Avocat

Signature de Steve Bullock

Steve Bullock
Gouverneurs du Montana

Stephen Clark Bullock, dit Steve Bullock, né le à Missoula (Montana), est un homme politique et avocat américain, membre du Parti démocrate et gouverneur du Montana depuis 2013.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière privéeModifier

Steve Bullock grandit à Helena, capitale du Montana. Diplômé d'un doctorat en droit de la Columbia Law School, il travaille pour le secrétariat d'État puis le département de la Justice du Montana jusqu'en 2001. En 2000, il se porte candidat à la fonction de procureur général du Montana mais perd la primaire démocrate face à Mike McGrath, qui est par la suite élu.

Bullock déménage par la suite à Washington, D.C. pour travailler pour le cabinet d'avocats Steptoe & Johnson. En parallèle, il est professeur de droit adjoint à l'université George-Washington. En 2004, il retourne au Montana pour fonder son propre cabinet.

Engagement politiqueModifier

Bullock exerce la fonction de procureur général du Montana de 2009 à 2013, succédant à son ancien rival Mike McGrath. Lors des élections de 2012, il est élu gouverneur de l'État en battant de justesse Rick Hill, candidat du Parti républicain, par 48,9 % des voix contre 47,3 %[1]. Il entre en fonction le pour un mandat de 4 ans.

Il est candidat à un second mandat lors des élections de 2016. En dépit de la bonne santé économique de l'État et une côte de popularité supérieure à 60 %, Bullock est menacé dans un Montana favorable aux républicains[2]. Il est réélu avec 50,2 % des suffrages contre 46 % pour l'homme d'affaires Greg Gianforte, candidat du Parti républicain. Le même jour, les républicains accroissent leur majorité au sein de la législature du Montana et Donald Trump remporte l'État avec 21 points d'avance sur Hillary Clinton durant l'élection présidentielle de 2016[3].

Le 22 janvier 2018, il promulgue un texte s'opposant à la fin de la neutralité du Net décidée par Donald Trump[4]. Fin mai 2019, il annonce sa candidature aux primaires démocrates en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Holly Michels et Greg Rachac, « Bullock re-elected; Republicans sweep other statewide races », sur billingsgazette.com, (consulté le 5 janvier 2017).
  2. (en) Alan Greenblatt, « Why Montana's Well-Liked Governor Faces a Tough Election », sur governing.com, (consulté le 5 janvier 2017).
  3. (en) Holly Michels, « UPDATE: Bullock wins re-election in tight race over Gianforte », sur helenair.com, (consulté le 5 janvier 2017).
  4. Pierre-Olivier Chaput, « Fin de la neutralité du Net : le Montana résiste et impose ses propres règles », sur lemonde.fr, (ISSN 1950-6244, consulté le 23 janvier 2018).

Liens externesModifier