Ouvrir le menu principal

Beauté volée

film sorti en 1996
(Redirigé depuis Stealing Beauty)
Beauté volée
Titre original Io ballo da sola
Réalisation Bernardo Bertolucci
Scénario Susan Minot
Acteurs principaux
Sociétés de production UGC
Recorded Picture Company (RPC)
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre comédie dramatique
Durée 108 minutes
Sortie 1996

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Beauté Volée (Io ballo da sola) est un film italo-franco-britanno-américain de Bernardo Bertolucci, sorti en 1996, avec l'actrice Liv Tyler.

SynopsisModifier

Le film se passe en Toscane dans une propriété aux environs de Sienne (le tournage a eu lieu en val d'Orcia). La jeune Américaine Lucy Hamon (Liv Tyler) y était déjà allée une fois il y a quelques années et maintenant elle y retourne après le décès de sa mère, qui était l'amie de Ian (Donal McCann) et de Diana (Sinéad Cusack), qui vivent là depuis plusieurs décennies. Ian est sculpteur et Lucy doit poser pour lui. Lors de son premier séjour, Lucy était tombée amoureuse du jeune Niccolò (Roberto Zibetti), qu'elle souhaite maintenant revoir. Lucy réside dans un bâtiment annexe et sa chambre est voisine de celle d'Alex (Jeremy Irons), un écrivain gravement malade. Ce sont pour lui les derniers jours de vie et il est heureux de la présence de cette jolie jeune femme. La famille de Diana et de Ian se réunit chaque année pour l'anniversaire de Diana. C'est pourquoi leur fille Miranda (Rachel Weisz) est là également. Leur fils Christopher (Joseph Fiennes) arrive plus tard d'un voyage en compagnie de Niccolò.

En lisant les journaux intimes de sa mère décédée, Lucy apprend que son père américain n'est pas son véritable père. C'est là, en Toscane, par une nuit d'été en 1975 qu'elle a été conçue, mais elle ne sait pas qui est son père. Sur le domaine, elle tente de percer ce secret. Le candidat le plus vraisemblable est le correspondant de guerre Carlo Lisca (Carlo Cecchi), avec lequel sa mère a correspondu plusieurs années. De même, on pourrait penser à l'écrivain Alex. Mais tous les deux récusent cette possibilité. Il s'avèrera en définitive que son père est Ian. Il n'a été infidèle à sa femme Diana qu'une seule nuit en 1975 et Lucy est le fruit de cette infidélité. Ils décident de garder le secret.

Sur un plan sentimental, Lucy se rend compte que Niccolò n'est qu'un vulgaire coureur de jupons. Tout d'abord, Lucy est jalouse mais la jeune fille, rompant avec ses rêveries romantiques, tombe amoureuse d'Osvaldo (Ignazio Oliva), le frère de Niccolò. C'est avec lui qu'elle passe sa première nuit d'amour et elle apprend que ce n'est pas Niccolò qui lui a écrit des lettres pendant ces années mais Osvaldo, sans se faire connaître. Il lui avoue que c'est également pour lui la première nuit d'amour de sa vie.

CritiqueModifier

Positif : « Pour une part, le charme du film vient de sa modestie et de l'ironie qui s'y attache ». Le film est « un exercice soft (…) où toute la lumière porte sur le visage incroyablement expressif, et à ce moment touchant, de Liv Tyler. » (n° 424, , p. 23-24)

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

RécompensesModifier

  • Film en compétition au Festival de Cannes 1996.
  • Jeremy Irons a été sélectionné aux Golden Satellite Awards en 1997.
  • Liv Tyler a été sélectionnée aux YoungStar Awards en 1997.

Notes et référencesModifier

« Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour » écrivait le Poète (Pierre Reverdy). Dans Beauté volée, de Bertolucci, le dernier film auquel l’acteur (Jean Marais) participe, en 1995, on voit sa silhouette avancer péniblement en arrière-plan tandis qu’il lance, comme un souvenir nostalgique, cet aphorisme mille fois ressassé. […] Il y incarne un vieux critique d'art excentrique qui dit son fait à la compagnie des humains.»

Source : Jean Marais La voix brisée de Christian Soleil – éd. Arts graphiques – 2000 – (ISBN 2-910868-42-7)

Liens externesModifier

Source de traductionModifier