Sonia Gandhi

femme politique indienne d'origine italienne

Sonia Gandhi
Illustration.
Sonia Gandhi, en 2011.
Fonctions
Présidente du Congrès national indien
En fonction depuis le
(1 an)
(intérim)
Prédécesseur Rahul Gandhi

(19 ans, 9 mois et 2 jours)
Prédécesseur Sitaram Kesri
Successeur Rahul Gandhi
Présidente de l'Alliance progressiste unie
En fonction depuis le
(16 ans, 2 mois et 25 jours)
Prédécesseur Coalition créée
Membre de la Lok Sabha
En fonction depuis le
(16 ans, 2 mois et 24 jours)
Réélection (partielle)
13 mai 2009
12 mai 2014
19 mai 2019
Circonscription Rae Bareli
Législature 14e, 15e, 16e et 17e
Prédécesseur Satish Sharma

(4 ans, 7 mois et 7 jours)
Circonscription Amethi
Législature 13e
Prédécesseur Sanjay Singh
Successeur Rahul Gandhi
Biographie
Nom de naissance Edvige Antonia Albina Màino
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Lusiana (Vénétie, Italie)
Nationalité Indienne
Parti politique Congrès national indien (INC)
Conjoint Rajiv Gandhi (1968-1991)
Enfants Rahul Gandhi
Priyanka Gandhi
Entourage Famille Nehru-Gandhi
Diplômée de Lennox Cook School (Cambridge)
Religion Catholicisme romain
Résidence 10 Janpath Rd, New Delhi

Sonia Gandhi (en hindi : सोनिया गांधी), née Edvige Antonia Albina Maino, née le à Lusiana, est une femme politique indienne d'origine italienne. Entre 1998 et 2017, elle est la présidente du Parti du Congrès de l'Inde, poste auquel lui succède son fils Rahul.

En 2004, elle est classée comme la troisième femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes. Par la suite elle se classa : sixième en 2007, deuxième en 2010, septième en 2011, sixième en 2012 et neuvième en 2013.

JeunesseModifier

Elle naît en Italie, le , dans le petit quartier « rue Maini » (italien : contrada Maini ou rue Maini) à Lusiana[1],[2],[3],[4], un village de montagne à 35 kilomètres de la ville de Vicence, dans la région de la Vénétie, sur le haut plateau d'Asiago[5],[6]. Elle passe son adolescence à Orbassano (Turin) où ses parents se sont établis[7],[8],[9]. Elle rencontre Rajiv Gandhi, fils aîné d'Indira Gandhi, alors qu'il fait ses études à l'université de Cambridge en Angleterre. Sonia Maino étudie l'anglais à la Lennox Cook School à Cambridge.

Ils se marient en 1968 et Sonia s'installe dans le pays de son époux. Elle est par ailleurs de confession catholique romaine.

Elle accède à la citoyenneté indienne en 1983 et ce long intervalle entre son mariage et cette nouvelle nationalité reste sujet à controverse. En 1984, au décès de sa mère, Rajiv Gandhi devient Premier ministre de l'Inde.

Sonia Gandhi ne s'occupe pas de politique jusqu'à l'assassinat de son mari le , mais à la suite de cet événement, elle connaît des pressions de la part du parti du Congrès pour perpétuer la tradition dynastique de conduite du parti par les membres de la famille de Jawaharlal Nehru, père de Indira Gandhi.

Carrière politiqueModifier

 
Sonia Gandhi et le président russe Vladimir Poutine en 2000.

En 1998, elle entre formellement en politique, accepte la présidence du parti affaibli et se déclare candidate au poste de Premier ministre. Profitant de la renommée de son patronyme, elle rassemble de larges audiences et revitalise le parti de ses seules mains. Elle reste cependant un personnage énigmatique et l'opposition — principalement le Bharatiya Janata Party — rappelle sans cesse le fait qu'elle n'est pas originaire du pays et qu'elle ne parlait pas couramment le hindî avant d'entrer en politique, insinuant qu'elle n'a pas d'autres qualifications en la matière que son nom de famille.

En 2004, elle mène le Parti du Congrès à la victoire aux élections générales et doit accéder au poste de Premier ministre, mais à la suite d'une cabale du Bharatiya Janata Party du fait de ses origines italiennes et devant la difficulté de former une coalition stable, elle décline le poste au profit de Manmohan Singh, qui devient Premier ministre. Elle est toutefois considérée comme la véritable détentrice du pouvoir[10].

Le , elle démissionne de son poste de députée et de présidente du conseil national consultatif. Ces démissions font suite aux critiques du BJP, quant au non-respect d'une règle du parlement interdisant le cumul de postes publics rémunérés. Toutefois, elle se représente à sa propre succession et est réélue le avec 80,5% des voix[11] face à trois candidats. La coalition dirigée par le parti de Sonia Gandhi (United Progressive Alliance) remporte à nouveau les élections en 2009 et Manmohan Singh conserve ses fonctions de Premier ministre.

Le , Sonia Gandhi est élue pour la quatrième fois présidente du Parti du Congrès et en 2014, elle est réélue députée pour un 4e mandat consécutif le . Elle dépose, avec son fils alors vice-président et directeur de campagne du parti, sa démission de la Présidence du Parti du Congrès à la suite de la pire défaite obtenue par le parti lors d'élections mais sa démission est refusée le jour même en date du [12].

Le , elle cède la présidence du Parti du Congrès à son fils Rahul. Cependant elle ne quitte pas la scène politique, et en , suite à la démission de Rahul, elle est nommée présidente intérimaire du parti du Congrès[13],[14].

EnfantsModifier

Son fils, Rahul, est élu au Parlement depuis 2004, dans la circonscription d'Amethi. Il a pris sa place à la tête du Parti du Congrès le .

Sa fille Priyanka, bien qu'elle eût déclaré qu'elle n'était pas prête pour faire de la politique, participe activement aux élections pour le Congrès.

BibliographieModifier

  • Rani Singh, Sonia Gandhi – An Extraordinary Life, An Indian Destiny, 2011.
  • Nurul Islam Sarkar,Sonia Gandhi: Tryst with India.
  • Javier Moro, The Red Sari: A Dramatized Biography of Sonia Gandhi (El Sari Rojo).
  • Rasheed Kidwai, Sonia: A Biography[15].
  • Sanjaya Baru (en), The Accidental Prime minister, 2014.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://news.comune.lusiana.vi.it/documenti/PAT/tavole_pat_da_pubblicare/SchedeContrade/016_maini.PDF. Depuis beaucoup de générations plusieurs familles ont le nom « Maino » à Lusiana: c'est pourquoi il y a le quartier « Maini ».
  2. Un article du 2004 de Le Journal de Vicence avec une photo de la maison natale de Sonia Maino Gandhi.
  3. http://www.vicenzae.org/ita/lo-sapevate-che/item/43-i-vicentini-illustri.
  4. Lusiana : l'église, la place de la mairie, le panorama.
  5. Sonia Maino Gandhi de Lusiana à Orbassano, pages 22-27.
  6. [1], radiopopolare.it (photos du livre biographique Le sari rouge écrit par Javier Moro).
  7. Voir le livre biographique Le Sari rouge de Javier Moro.
  8. http://www.ilgiornaledivicenza.it/stories/Home/92600_sonia_gandhidalla_piccola_lusiana_allindia_ecco_il_romanzo_di_una_donna_speciale/ (italien).
  9. « Sonia Gandhi was born Edivge Antonia Albina Maino to Stefano and Paola Maino on December 9, 1946, in Lusiana, a tiny town of fewer than 3000 inhabitants nestled quietly in the crisp air of the verdant lower Alps of northeast Italy » (Rani Singh, An extraordinary life, an Indian destiny, Part I, From Italy to Britain).
  10. Stéphanie Tawa Lama-Rewal, « Les femmes et le pouvoir exécutif en Inde », Histoire @ Politique, 2007/1 (n° 1), Presses de Sciences Po.
  11. (en)« Sonia Gandhi wins Rae Bareli bypolls by record margin », India Today, consulté le 20 août 2015.
  12. « La démission des Gandhi est refusée », Tribune de Genève, consulté le 19 août 2015.
  13. (en) « CWC chooses Sonia Gandhi as interim chief of Congress », sur economictimes.com, (consulté le 28 février 2020).
  14. (en) « Rahul had said ‘no Gandhi’, but Congress goes back to Sonia Gandhi », sur The Times of India, (consulté le 28 février 2020).
  15. (en) « Arbiter at the Gates | Sheela Reddy », Outlookindia.com (consulté le 11 mars 2014).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :