Solomon Asch

Salomon Asch
Portrait de Salomon Asch
Biographie
Naissance
Varsovie, Empire russe
Décès (à 88 ans)
Haverford, Pennsylvanie, États-Unis d'Amérique
Nationalité Polonaise (né dans l'empire Russe)
Thématique
Formation Psychologie
Titres Docteur en psychologie (Ph.D)
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Rutgers, université Harvard, Massachusetts Institute of Technology, Brooklyn College, université de Pennsylvanie et Swarthmore CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux Psychologie sociale (Conformisme, Influence Sociale)
Approche Gestaltisme, Cognitivisme
Distinctions Bourse Guggenheim (), William James Fellow Award (en) () et prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata
Données clés

Salomon E. Asch ( - ) est connu pour avoir été un psychologue d'inspiration Gestaltiste et un pionnier de la psychologie sociale.

BiographieModifier

Né en 1907 à Varsovie, il émigre vers les États-Unis d'Amérique en 1920.

En 1928, il obtient son baccalauréat à l'Université de New-York. Plus tard, il obtiendra sa maîtrise (1928) ainsi que son doctorat (1932) à l'Université Columbia.

Salomon Asch est aussi connu pour avoir été le professeur du célèbre Stanley Milgram. Les travaux de Asch ont inspiré en grande partie les travaux de Milgram, notamment du fait d'avoir été son directeur de thèse à l'Université Harvard.

ContributionsModifier

Psychologue social progressiste polonais émigré aux États-Unis, il fait partie du courant gestaltiste. Dans une expérimentation pionnière sur la formation des impressions en 1946, il demandait à des sujets de se faire une impression globale à propos d'une personne connue par quelques traits de caractère. Asch défend l'idée que chaque mot ne prend signification que dans le contexte fourni par les autres mots, et que nous attachons une importance primordiale aux signes de socialité positive chez autrui. Le paradigme de la formation des impressions inauguré par Asch reste très représentatif de ce qu'on appelle aujourd'hui la psychologie sociale cognitive.

Au début des années 1950, il fait connaître ses recherches sur le conformisme dans les groupes, dans lesquelles il montre qu'un sujet répondant après plusieurs compères qui se trompent unanimement, peut répondre comme ces derniers en dépit d'une évidence objective.

Contribution importanteModifier

L'expérience de Asch sur le conformisme.

BibliographieModifier

  • Solomon Asch, Social psychology, 1952.
  • The legacy of Solomon Asch. Essays in cognition and social psychology, 1990.

Liens externesModifier

Articles connexesModifier